La renaissance d'une planète

Edora, une planète qui sert de refuge pour les êtres surnaturels, détruite par une guerre et qui renaît aujourd'hui de ses cendres...
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bain de minuit [PV Edgar]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Bain de minuit [PV Edgar]   Lun 12 Mai - 19:56

La nuit était le moment idéal pour nager. Pas de bateaux pour troubler l’eau, pas de plongeurs sous-marins, et pas de crainte de se faire surprendre en entrant ou en sortant.

J’aimais nager, en dehors de mon besoin de m’immerger tous les jours. En même temps, ce serait un comble de ne pas aimer cela, quand on était une sirène !

Et puis, je commençais à devenir claustrophobe dans la petite baignoire de Lev. Ce n’était pas de sa faute, évidemment, mais il faudrait que j’en discute avec lui. Enfin, je n’étais pas non plus officiellement chez lui, j’avais toujours ma propre maison, alors il valait mieux commencer par régler cette affaire avant de s’occuper des détails techniques.

Tout en songeant à cela, je frôlai un banc de poissons  et donnai un vigoureux coup de nageoire pour m’en éloigner. J’utilisai mon radar pour me repérer et levai la tête. La lune était totalement déformée sous l’eau. Enorme et ronde. Elle éclairait l’eau et me donnait l’impression de me baigner dans ses rayons.

Tiens, j’étais d’humeur plutôt poétique ce soir. Non ?

Enfin… Je bifurquai et me tournai pour faire face à la surface, me laissant porter par le courant. J’avais l’impression d’être intouchable dans cet élément.  Pas invulnérable. J’étais toujours faible et fragile comparée à toutes ces créatures dehors. Mais l’eau était un monde que personne d’autre ne pouvait atteindre à part moi.

Cette pensée me ramena au démon que j’avais vu au tribunal.

Le voir en vie avait réveillé mes craintes. J’avais failli ne pas sortir ce soir, de peur de le croiser de nouveau. Seule.

Mais je n’allais pas m’empêcher de vivre parce qu’un elfe n’avait pas rempli sa part du contrat ! D’ailleurs, comment a-t-il pu avoir son poignard s’il ne l’a pas tué ?

Soupirant, je chassai ces questions de mon esprit, les réservant pour mon prochain entretient avec Vinur.

Je nageai encore quelques minutes avant de me rendre compte que le tueur occupait toujours mes pensées. Il valait mieux rentrer, me faire un thé et me blottir contre Lev.

J’avais laissé mes affaires sur le port. Il n’y avait jamais personne à cette heure-ci, je savais parfaitement que je retrouverais tout au bon endroit.

Me donnant un peu d’élan, je me hissai hors de l’eau en m’appuyant sur le ponton. Une fois les bras tendus, je réalisai une chose : il y avait quand même une chance de se retrouver nez à nez avec quelqu’un tard la nuit.

J’écarquillai les yeux et me figeai sous l’effet de la surprise.


J… J’étais… J’étais sous ma forme aquatique… Et quelqu’un pouvait la voir….




OH MON DIEU !!!!



Je rougis violemment. J’avais l’impression d’être une none qu’on surprenait sous la douche! C’était extrêmement gênant !!

Seulement là, je réalisai que j’étais encore en partie dans l’eau et que je pouvais toujours replonger pour disparaitre. Tant pis pour mes affaires. Je les récupèrerais plus tard.

Je lâchai prise et me laissai retomber, priant pour que mon hésitation due à la surprise ne laisse pas à l’inconnu le temps de réagir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bain de minuit [PV Edgar]   Lun 19 Mai - 15:10

C'était le premier jour de mon arrivée sur Edora. Et aussi, la première fois que je me faisais laminer pendant un combat. Dès le premier soir, je n'avais pas eu le choix, j'avais été dans l'obligation de me rendre jusqu'à l'entrepôt où avait lieu les matchs clandestins. En voyant mon adversaire sur la surface de combat, je n'avais eu aucun mal à laisser ce léger sourire de confiance se dessiner sur mon visage. Plutôt petit et mince, je me souvenais encore avoir remarqué qu'il sautillait sur place, se balançant d'un pieds à un autre, comme un boxeur, les deux bras positionnés, prêt à se défendre. Je me souvenais avoir retenu un rire... Pas comme ce soir.

J'avais été bien trop confiant en moi-même. Ce p'tit gars m'avait complètement défoncé en un contre un. Rares avaient été les coups que j'avais pu placer, contrairement à lui. La douleur avait afflué dès le premier assaut, et ce dernier avait sans doute été le moins douloureux. Je m'étais à peine rapproché d'un pas que lui était déjà devant moi, à seulement quelques centimètre. Un seul de ses coups de pieds avait suffis à me faire reculer, et presque à me faire sortir de la surface. Une droite en pleine poire, un uppercut, et un coup de genou en pleine face. Cet enfoiré là avait faillit me faire perdre connaissance dès le premier tour. Au round suivant, bien que j'étais déjà salement amoché, le boxeur avait réussis à faire craquer bruyamment l'arrête de mon nez et à faire exploser mon arcade gauche. Le troisième avait aussi été le dernier. Ce salopard m'avait à moitié arraché ma main meca. Il m'avait coincé, et emporté par le combat et la saveur de la victoire, il n'avait pas hésité à tirer sur le métal de ma main jusqu'à ce que je hurle de douleur en sentant mes nerfs réagir violemment. Il n'avait lâché prise que lorsque j'avais perdu connaissance.

Quelques bleus faisaient déjà leur apparition sur mon corps, et mon visage n'était pas mieux fournit. Mon arcade avait été recousu à la hâte et une croûte de sang s'était formé sur ma lèvre inférieur. Bref, j'étais pas terrible à voir, et mentalement, je ne me sentais pas terrible non plus. Le moral dans les chaussettes, probablement. Fallait dire que c'était ma première défaite, pour mon premier combat sur Edora.

J'étais sortis de l'entrepôt en grommelant, et en pestant contre moi-même. On m'avait réveillé quelques heures après que mon combat ait eu lieu, et le gars qui était de garde à l'infirmerie m'avait regardé comme si j'étais un gamin de six ans qui venait de perdre ses parents. «Je compatis!» qu'il m'avait dit...! Ah, bordel, la compassion et la pitié... Deux choses que je détestais. Qu'on me dévisage avec un tel regard, ça me donnait envie de gerber, rien de plus. M'enfin, au moins ça avait eu l'avantage de le faire parler, et j'avais rapidement su à qui j'avais eu à faire. Un garou, hein..

Je me demandais encore jusqu'où pouvait aller la force de cette race là, quand j'entrais dans le port. Mon premier adversaire était assez petit, et je me souvenais que mon patron avait insisté sur le fait que je commencerais dans la basse catégorie, au début. Alors si ça, c'était un faible gars... Fallait pas demander jusqu'où ça pouvait aller. Je grimaçais et jetais un coup d’œil à ma main meca que quelqu'un ait prit soin de remettre correctement avant que je ne parte. Si je voulais pouvoir m'imposer ici, faudrait que je travaille sans doute bien plus encore que j'en avais l'habitude. Mon habituel entraînement ne suffirait absolument pas à me hisser au sommet de la hiérarchie des street fighter. Hum... Ouais. Faudrait probablement que je passe ma journée à m’entraîner, pour ça. Et encore, peut-être que ça ne suffirait pas.

Perdu dans mes pensées, un mouvement sur ma droite attira mon attention. Mon regard se dirigea automatiquement de ce côté et je m'arrêtais, silencieux. Quoi? Y avait encore des gens, debout et dehors à cette heure-ci de la nuit? Malgré le fait que je n'étais pas forcement très proche, je cru voir une ombre se glisser dans l'eau, au bout d'un ponton. Et le bruit suivit s'en suivit me donna la confirmation que j'avais raison. Un bain de minuit, dans le port, ce n'était pas forcement une bonne idée. Un peu curieux sur le coup, je décidais d'aller droit vers ce que j'avais cru voir. En y arrivant, je trouvais à mes pieds un mont de vêtements, que je ne regardais d'ailleurs pas en détail. Je haussais un sourcil et soupirais en venant m'accroupir face à ce dernier, juste au bord du ponton. Alors là... Pour une surprise, c'en était une.


«Merde alors...»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bain de minuit [PV Edgar]   Lun 19 Mai - 19:35

Je me laissai couler doucement, fixant toujours la surface, au cas où.

Au cas où quoi ?

Aucune idée. L’homme que j’avais à peine aperçu pouvait très bien plonger ou un truc comme ça.

Une fois au fond, je me rendis compte d’une chose.

Récupérer mes vêtements plus tard, d’accord. Mais si l’autre attendait à côté que je remonte ?

Poussant un juron, je fis le tour du ponton et repérai un bateau derrière lequel me cacher pour l'observer en douce.

L’homme était accroupi devant mes vêtements. Zut !

Et Lev allait s’inquiéter si je rentrais trop tard ! Surtout avec ce tueur en liberté !

Je plissai les yeux pour mieux observer l’inconnu.

Je ne voyais que son dos, mais il semblait quand même plutôt baraqué. Hum… On va éviter d’essayer de le noyer discrètement donc.



Non pas que cette option ait effleuré mon esprit, bien sûr !

….

….

Aem….

….


Bon, si je ne risquais pas de montrer ma forme aquatique, j’aurais pu l’embobiner, le séduire. Mais, en plus de mon besoin de me sécher un minimum pour éviter de montrer la moindre écaille, j’étais prise. Et fidèle ! Et je n’avais pas l’intention d’assassiner Lev, ce qui était une grande première dans mes relations à long terme.

Je soupirai.

Au moins ce n’était pas ce démon aux cheveux rouges.

Tiens d’ailleurs….

Je pouvais utiliser cet intrus comme escorte jusqu’à chez Lev…

Oui mais mon loup était jaloux. Et il le prendrait sans doute mal que je demande à quelqu’un d’autre que lui de me protéger.

Tout en réfléchissant, je heurtai une chaine qui pendait du bateau et sursautai alors qu’elle révélait ma position.

Retenant un juron, je plongeai de nouveau.

Hé mais l’inconnu allait peut être se diriger vers le bruit et je pourrais récupérer mes affaires et… euh… ben non, je ne pouvais pas plonger avec. En plus de noyer mon téléphone portable, je ne pourrais pas me retransformer en portant des vêtements trempés.

Je calculai le temps qu’il me fallait pour sécher suffisamment afin de récupérer mes jambes, mais ce n’était jamais assez rapide. En plus, bien que me montrer nue ne me dérangeait pas le moins du monde (ma pudeur était à d’autres degrés), je savais parfaitement que Lev désapprouverait.

Pour la première fois, je regrettai d’être en couple.

Ce n’était pas contre Lev, ni contre notre relation, bien sûr. Mais plutôt contre les barrières qui m’empêchaient de me sortir de ce pétrin. J’avais plutôt l’habitude de n’avoir aucune limite pour arriver à mes fins et là…

Hum… Disons qu’il s’agissait d’un simple exercice de réflexion. Ce n’est pas en pestant contre l’homme de ma vie que je m’en sortirais.

Soufflant, je remontai finalement et sortis. L’eau m’arrivait jusqu’aux épaules et la nuit cachait ma nageoire sous la surface.

Je pris un air choqué en cachant ma poitrine (même si elle était quand même immergée) et lançai à l’inconnu :

- Eh ! Ca va pas de mater les gens comme ça ?! Espèce de pervers !

Avec un peu de chance, il s’excusera et se retournera pour me laisser me rhabiller. Vive la galanterie !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bain de minuit [PV Edgar]   Jeu 22 Mai - 19:05

Hm... Combien de chance y avait-il, sur cent, que je trouve un mont de vêtement au bord d'un ponton, en plein milieu du port, en plein milieu de la nuit? Je n'étais pas hyper balèze en calcul, mais je devinais assez aisément qu'en l’occurrence, j'étais l'un des rares chanceux qui pouvaient s'en vanter. Ou alors, l'un des rares malheureux a qui s'étaient arrivés. Après tout, j'avais beau avoir trouvé des vêtements, ce que ça faisait là, à qui ça appartenait, ben, j'en savais rien, et au final, ça pouvait être là pour n'importe quelles raisons. Alors, bon.. Pas la peine de s'emballer parce que j'étais le un pour cent à qui s'était arrivé.

Accroupis face aux vêtements qui traînaient là, je me demandais quand même dans quelles circonstances on pouvait se déssaper et piquer une tête dans une eau aussi froide et salé que l'était probablement celle du port à cette heure-ci. Fallait le vouloir, en fait. Je réfléchissais un peu plus en regardant l'eau briller sous les rayons de la lune. J'avais peut-être une explication plausible, finalement. Ou deux. Ou trois. Imaginons un instant... Une nana qui viendrait de fêter ses vingt ans. Enfin, entre vingt et trente ans, parce qu'au vu de la tenue, je doutais qu'une vieille de cinquante balais passé ose encore porter un truc pareil. Bref, une gamine d'une vingtaine d'année qui, enivré par l'ambiance et l'excitation de vieillir d'un an, entraîné par des potes à elle en plus de ça, finirait complètement ivre, plus pleine d'alcool encore qu'un cadavre vieux de plusieurs mois serait rempli de vers, aurait été abandonné par son groupe et qui, pour se venger aurait décidé de plonger dans l'eau froide complètement à poils, au port.... Ouais. Enfin, j'étais pas très sûr de la première théorie, en fait.

Je grimaçais, toujours immobile, en me disant que mon esprit cherchait parfois trop compliqué. Mais, en même temps... Trouver une situation normale qui impliquerait de plonger dans l'eau froide en plein milieu de la nuit, c'était pas facile à trouver. A moins qu'actuellement, une nana se promène complètement nue en pleine ville. C'était peut-être un peu plus plaisant, comme idée. Bref, je soupirais, et me relever, prêt à partir, quand un bruit sur ma droite me fit me retourner. J'avais cru un instant que mon imagination était trop fertile et puis, qu'après tout, ce n'était pas mes affaires, mais le fait que je venais d'entendre quelque chose cogner contre quelque chose d'autre, ça changeait tout.

Décidément curieux de savoir qui pourrait avoir une idée pareille, et surtout pourquoi, je me retournais définitivement face à l'eau et venais même m'asseoir au bord du ponton, décidé et déterminé à attendre sagement que la propriétaire des vêtements viennent les récupérer. Ouais, j'étais pas dans un état terrible, et peut-être que je faisais peur à voir. Peut-être même que je devrais plutôt aller me pioter qu'attendre ici comme un con, mais j'avais décidé de poireauter.

L'attente fut plus brève que prévu. Alors que je m'attendais à éventuellement passer la nuit sur place , puisque si c'était une gamine complètement bourré, y avait des chances qu'elle se soit noyé et qu'elle remonte jamais, ou alors à moitié becté par les poissons, je vis une ombre surgit de l'eau non loin de moi. En la regardant un peu plus attentive, je remarquais qu'elle n'avait pas l'air de quelqu'un complètement ivre, mais plutôt... Normale. Merde, dommage. Ça aurait pu être drôle. Et puis, elle avait pas l'air désagréable à regarder. Blonde, les yeux bleus... Ouais, un beau brin de fille. Vraiment dommage qu'elle soit pas un minimum enivré par l'alcool. M'enfin, au moins, elle passera pas le restant de ses jours au fond de l'eau.

Je l'observais et mon regard glissa automatiquement sur ses épaules dénudées. Ben quoi? J'suis un mec, j'ai bien le droit de regarder, non? Sinon, ça sert à quoi d'avoir des yeux! Une main appuyé derrière moi sur le sol, je haussais un sourcil sans la quitter du regard.


«Quelle idée aussi de faire une petite baignade, à cette heure-ci... Et puis, faut dire que le port, c'est pas vraiment le meilleur endroit pour ça. A moins que ce ne soit une invitation pour les pauvres gars égarés?»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bain de minuit [PV Edgar]   Ven 23 Mai - 16:19

Raté. Il n’avait l’air aucunement coupable. Au contraire, il se permit même de me faire une remarque désobligeante !

Tout en l’observant, je me retenais de ne pas attraper une de ses jambes pour le noyer. Il était plutôt mignon.

Non, mignon n’était pas le mot approprié.

Beau alors ? Oui, c’était mieux.

Même s’il semblait s’être fait renverser par un semi-remorque.

Non, j’étais vache là. Il n’avait pas l’air si blessé que ça.

En tout cas cela m’indiquait qu’il ne s’agissait ni d’un loup, ni d’un vampire. Sinon, il se serait régénéré depuis longtemps.

Ça aurait bien été ma veine de tomber sur un vampire, tiens !

Enfin toujours est-il qu’il y a quelques semaines, je lui aurais bien répondu quelque chose d’un peu aguicheur, histoire de passer une nuit plus qu’agréable en sa compagnie.

Mais, en général, je n’aimais pas trop rencontrer des gens lorsque je dois sortir de l’eau. Surtout des hommes. Mauvais souvenir.

Je me rapprochai un peu en penchai la tête sur le côté en souriant.

- Au contraire, tout le monde aurait l’idée d’aller sur la plage pour se baigner. Les chances de rencontrer quelqu’un à cette heure-ci sont beaucoup moins élevées que là-bas.


Et la plage m’obligeait à me trainer sur une certaine distance afin d’être hors de l’eau et pouvoir me retransformer. Ce n’était pas vraiment pratique. Et c’était sans compter le sable qui se collait sur mes écailles et ma peau.

Sur le port, au moins, je pouvais complètement sortir de l’eau en un seul coup.

- Et puis il n’est pas interdit de se baigner, non ?

En plus, si j’avais été un homme, on n’aurait jamais imaginé un quelconque aspect sexuel. Tsss.

J’étais près du bord du ponton maintenant. Je posai une main dessus, maintenant l’illusion que je faisais un réel effort pour nager et que j’avais des jambes.

- Maintenant, si vous pouviez vous retourner, ça m’arrangerait beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bain de minuit [PV Edgar]   Mer 28 Mai - 13:09

Plus je la regardais, et plus je me disais que c'était vraiment dommage. Rah, vraiment...! Pourtant, j'aurais bien eu besoin d'un bon moment de détente. Mais tout n'était pas perdu, après tout. Elle n'était peut-être pas enivré par l'alcool, mais ça ne voulait pas dire qu'on ne finirait pas par passer un moment plus qu'agréable tous les deux. Ouaip... Passer ma première nuit sur cette fichue planète qu'on appelait Edora seul, ça serait quand même dommage. Bien qu'y avait toujours ce konsei qui flânait à la maison. Hm... Tout compte fait, je préférais dormir seul, qu'avec cette boule de poil.

Toujours assis dans cette même position que j'avais adopté, je continuais de la fixer sans vergogne. Je ne me sentais absolument pas gêné de la regarder, de l'observer, et même de la dévisager ainsi alors qu'elle se trouvait nue, dans l'eau. Une autre chose encore qui était dommage, on ne voyait que ses épaules... C'était vraiment pas mon jour de chance.

Lorsqu'elle avança un peu plus vers le ponton, je plongeais mes doigts dans la poche de mon vieux jean troué, et en sortait un paquet de cigarette. Clope au bec, j'utilisais mon briquet et l'allumait avant d'en tirer aussitôt une taf. Mon regard était de nouveau posé sur elle et alors qu'elle souriait, j'eus la pensée que cette nana était encore plus belle de près. Faut dire que ls blondes aux yeux bleus, c'était un fantasme plutôt répandu chez les hommes. Tout comme chez les femmes d'ailleurs. Bref, j'étais blond aux yeux bleus, et elle était blonde aux yeux bleus. Que demander de plus...? Hm. Des tas de trucs. Le visage ne faisait pas tout, fallait voir le reste aussi.

Je tirais à nouveau sur ma cigarette, et en recrachais lentement la fumée en l'air, prenant le temps de lui répondre. Du coup, je n'avais même pas le temps d'en placer une qu'elle posait une autre question. Nan, vraiment, je n'avais pas le temps de répondre. Voilà qu'elle me demandait maintenant de me retourner pour qu'elle puisse sortir. Je restais un moment immobile, à la regarder encore, puis grimaçais et me lever finalement pour me mettre debout, et dos à elle.


«C'pas interdit de se baigner, non... Mais si tous le monde suivait le même raisonnement, alors y aurait plus personne à la plage, et tous le monde se retrouverait ici.»

Bien que moi, ça ne me dérangerait absolument pas. Je sortais du boulot, je passais par ici, et je récupérerais une nana assez chaude pour une nuit ou deux. Ça pourrait être pas mal, au fond, comme idée. C'était à développer.

Les mains enfoncées dans les poches, la cigarette coincée entre les lèvres, je levais les yeux vers le ciel. Edgar Wilson, ou comment rater une occasion de passer une nuit agréable. Pfiou, j'vous jure... Ça tombait toujours sur moi, de toute façon. Et moi, plutôt que d'insister je restais là, comme un poltron, a bien gentiment me retourner pendant qu'elle enfilait ses vêtements, et qu'au passage, elle coupait court à mes chances de voir si le reste était aussi beau à voir que le visage

Je soupirais, et recrachais la fumée avant de tourner très légèrement la tête vers elle.


«Z'avez de la chance de pas être tombé sur un gars qui aurait pensé à vous faire des tas de trucs pas forcément légaux...»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bain de minuit [PV Edgar]   Mer 28 Mai - 15:51

L’inconnu mit un temps fou à réagir. Tellement que je cru que je devrais trouver un autre stratagème pour sortir de l’eau sans me montrer. Mais finalement, il se leva et se retourna.

«C'pas interdit de se baigner, non... Mais si tous le monde suivait le même raisonnement, alors y aurait plus personne à la plage, et tous le monde se retrouverait ici.»

- Heureusement que je sois la seule à y avoir pensé alors…
Répondis-je du tac au tac.

J’avais vu à son regard que je lui plaisais, il valait mieux attendre encore quelques secondes avant de sortir. On ne sait jamais, s’il décidait de se retourner pour me surprendre à ce moment-là…

Mais il resta tranquille, fumant sa cigarette. Il était clair qu'avec sa carrure, il pouvait très facilement me maitriser s'il le voulait. Il fallait que je reste prudente.

Je me hissai sur le ponton et m’y assis. Aussitôt, ma nageoire se scinda en deux jambes fuselées. Les gouttes d’eau qui les parsemaient faisaient briller les écailles argentées qui les recouvraient encore en grande partie, mais ces dernières s’estompèrent tandis que j’essuyai rapidement ma peau à l’aide de ma robe. Je n’avais pas prévu de serviette, mais je n’avais pas prévu non plus de croiser qui que ce soit à cette heure-ci. Et puis ma robe sera mouillée d’une façon ou d’une autre puisque le reste de mon corps l’était.

Me relevant, j’enfilai rapidement mes sous-vêtements, essorai mes cheveux qui, avec l’eau, étaient un peu plus foncés que d’habitude. Enfin, tout était relatif : un de mes amants pensait qu’ils étaient blancs. La preuve que toute nuance était propre à chacun.

Ma robe, très simple avec son haut cintré sans manches et son bord évasé, me collait à la peau. Les inconvénients du tissu mouillé.

Mais là encore, tout était relatif. Dans une optique de séduction, ça aurait été un atout.

«Z'avez de la chance de pas être tombé sur un gars qui aurait pensé à vous faire des tas de trucs pas forcément légaux...»

Je me crispai à ces mots.

Je n’avais pas vraiment eu de chance… La première fois. Vraiment pas.

Fermant les yeux, je chassai cette pensée de ma tête et me ressaisis, ne laissant rien paraitre.

- En effet, j’ai eu beaucoup de chance.

J’aurais pu en avoir plus encore et ne pas me retrouver dans cette situation !

J’enfilai mes sandales à talons compensés et tentai d’essuyer le reste d’eau qui coulait sur mes jambes avec la paume de la main. En vain.

Bon, il n’y avait plus que quelques reflets argentés et de rares écailles, mais si je me débrouillais pour que cet inconnu ne s’intéresse pas trop à mes jambes, ça pouvait passer.

Ce n’était pas trop difficile quand on possédait une poitrine assez conséquente…

Me postant près de lui, je rajoutais, un petit sourire joueur aux lèvres :

- Et puis qui vous dit que je ne suis pas une dangereuse créature qui pourrait vous avaler tout cru ? Après tout, personne n’est humain ici.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bain de minuit [PV Edgar]   Mer 4 Juin - 15:19

Hm... Une réponse du tac au tac. Elle avait de la réplique, la p'tite, et elle était certainement pas du genre à se laisser marcher sur les pieds. Une femme de caractère? Peut-être, peut-être pas. En tout cas, j'aimais l'imaginer ainsi. Parce qu'une femme avec une personnalité de soumise, c'était bien, de temps en temps, mais une autre avec un caractère de merde, c'était encore mieux, et plus souvent. Parce que même si on faisait bientôt deux mètres comme moi, et qu'on pesait un peu plus de cent kilos de muscles, ben, ces nana là, elles s'acharnaient et étaient bien souvent plus sauvage et indomptable que n'importe quel autre malgré tout. Alors ouais, évidement, si cette blonde et moi devions passer un moment plus qu'agréable ensemble, je préférerais qu'elle ait un minimum de caractère.

Les mains fourrées dans les poches, j'attendais bien sagement qu'elle se décide à sortir. A vrai dire, je me rendais compte que je ratais là une belle occasion, mais je n'étais pas non plus du genre à insister très lourdement. Non, je ne faisais pas partis de la catégorie des voyeurs, et encore moins de ceux des gros salop***s qui dans cette situation serait déjà probablement en train de baver comme des porcs, excités, et qui se retourneraient probablement avant de se jeter sur la gonzesse encore à moitié à poil qui se mettrait alors à hurler, comme dans un film de zombies. Non, je n'étais vraiment pas comme ça.

Les yeux levés vers le ciel, et tirant lentement quelques bouffées de ma cigarette, je restais silencieux et immobile en entendant la fille derrière sortir de l'eau puis se mettre debout. Un léger frottement de tissus se fit alors entendre, et j'eus alors soudain une réflexion. Parmi le mont de vêtement, je ne me souvenais pas avoir vu de serviettes. Alors avec quoi elle s'essuyait? Aucune idée. Curieux, je tournais très légèrement la tête vers elle et la voyais se raidir un peu à mes mots, malgré l'obscurité ambiante. Ben quoi? J'avais dis quelque chose de mal?

Je haussais les épaules alors qu'elle reprenait la parole, et tirais une dernière taf de ma cigarette avant de la laisser retomber par terre et de l'écraser sous mon pieds. Malgré le fait que j'avais pu remarquer qu'elle était déjà complètement habillé, et aussi que le tissus de sa robe lui collait franchement à la peau, je restais retourné tant qu'elle ne m'avait pas dit que je pouvais de nouveau la regarder. Toujours immobile, je soupirais longuement avant de tourner finalement la tête vers elle lorsqu'elle se posta près de moi. Et là, j'en profitais aussitôt pour la détailler un peu plus, maintenant qu'elle était aussi proche et complètement sortie de l'eau.

La tenue qu'elle portait, une robe toute simple qui me paraissait un peu plus foncée vu qu'il faisait nuit, lui allait parfaitement malgré sa simplicité. Bien que je l'imaginais aussi bien dans des robes somptueuses et bourrées de frivolités. En fait ça lui allait aussi bien une robe comme elle portait actuellement, et si elle savait s'en contenter, c'était bon signe. Au moins, des robes comme celle là, on pouvait en trouver dans n'importe quelle boutiques du coin, et il n'était pas nécessaire de payer des sommes astronomiques. A part ça, elle était plutôt mince, et sa poitrine était... assez conséquente. Impossible de ne pas la rater, surtout que ses vêtements étaient trempés, et que par conséquent, le tissus était devenu un peu plus moulant.

Hm. Fallait que je me reprends. Je faisais mine de rien, et grimaçais un peu, avant de répondre.

«C'pas faux... Mais c'est aussi valable pour moi, c'que vous venez d'dire là.»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bain de minuit [PV Edgar]   Mer 4 Juin - 23:24

Je laissai échapper un petit rire à sa remarque.

- Vous n’avez pas tort.

Je m’éloignai un peu devant lui, histoire d’éviter de trainer au bord de l’eau. Un accident était si rapide et je n’avais aucune envie de gâcher tous ce que je venais de faire pour qu’il ne voie pas ma nageoire, malgré les reflets qui persistaient sur mes jambes.

Je ne savais pas s’il allait me suivre. D’un côté j’avais envie qu’il le fasse. De l’autre je savais qu’il valait mieux éviter.

J’avais trop de mauvaises habitudes concernant les hommes et, malgré mes efforts pour ne pas le séduire, j’avais quand même l’impression de flirter. Un type petit, moche et tout maigre ne m’aurait pas inquiété le moins du monde. Mais là… Oh, je ne dis pas que j’allais fauter ce soir. Non.

Non non non, hein.

Mais il avait quand même l’air plutôt appétissant.

J’avais Lev. J’étais heureuse avec, et monogame. Mo-no-game.

Une aventure d’un soir, aussi tentante soit-elle, ne valait pas le coup de tout gâcher avec Lev.

Je pouvais le manipuler pour me protéger de ce démon tueur. Et de Vinur/Dimma qui me semblait de plus en plus… hostile. Je n’avais pas particulièrement apprécié ses menaces au tribunal, ni ses activités en général. Et je lui devais une dette. Ce n’était jamais bon une dette.

Mais voilà, il y avait deux soucis : Lev le prendrait très mal et j’aurais beaucoup de difficultés à manipuler cet homme sans avoir l’impression de commettre une infidélité.

Enfin, en réfléchissant bien, contre le démon tueur, un garde du corps pouvait être efficace, mais contre l’elfe qui avait son organisation… Il en faudrait plusieurs.



Plusieurs gardes du corps… Ça pouvait être une idée intéressante.

Me retournant, je demandai :

- Alors… Etes-vous une créature maléfique et assoiffée de sang ?

Personne ne répondrait positivement, évidemment. C’était pour ça que je l’avais dit sur un ton ironique. Mais j’étais de curieuse de voir ce qu’il était exactement. Il était loin d’avoir l’air inoffensif et j’avais suffisamment aiguisé mon détecteur à protecteurs potentiels pour deviner qu’il aurait pu postuler pour ce poste avant que je rencontre Lev.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bain de minuit [PV Edgar]   Sam 14 Juin - 17:16

Pas tord. Évidemment que je n'avais pas tord. J'avais toujours raison. Presque toujours, du moins. Les rares fois où je m'étais trompé, on pouvait les compter sur les doigts d'une seule et unique main. Suffisait d'avoir un minimum d'intelligence, de savoir observer les choses. Je n'étais peut-être pas à moitié animal, et n'avais aucun pouvoir surnaturel, mais j'avais un instinct et une cervelle. J'étais peut-être pas le futur grand inventeur du siècle, mais y avait pas besoin d'être Einstein pour comprendre certaines choses non plus. En parlant de ce fou là... Je me demandais maintenant si au fond, ce mec là n'était pas un erian. Ça pourrait expliquer des tas de choses. Bref. Elle venait de dire que j'avais pas tord.

Et elle s'avançait devant moi, passant devant moi et s'éloignant au passage. Elle a peur, ou quoi? Je compte pas me jeter sur elle et me la faire là sur l'instant même, hein. Pourquoi pas, si elle était consentante, et dans un lieu plus sympa, plus intime. Mais là... Non, quand même pas. Bien que je ne dirais pas non. Mais j'étais pas de ce genre là. Bon, y avait personne dans le coin, hein, et y aurait sans doute personne avant un moment, bien que les gens du port devaient bosser assez tôt, mais non. Fallait rester correct, quand même. Et puis, ça m’étonnerait qu'elle aurait accepté de faire ça ici, maintenant.

Bon, allez, Edgar, il est temps de te ressaisir. C'pas la peine de la dévisager comme ça, de la mater autant, tu te fais du mal. Elle acceptera rien, elle va se casser, probablement, et te laisser là en plan. Après tout, elle a rien à y gagner, à part une putain de bonne nuit, et.. Non. Ça suffit. Faut arrêter de penser à ça. Y a autre chose que le sexe dans la vie. Ouais, des tas d'autres trucs. Du genre? Euh... Hm. Bon, on va juste dire qu'y en a, quoi. Des tas, peut-être pas tant que ça, mais y en a, probablement une, ou deux autres. Bref.

Je la mate encore alors qu'elle se retourne vers moi, et hausse un sourcil à ses paroles. Ah, ouais, trop, c'est vrai que j'ai l'air d'un monstre. Bon okay, j'ai probablement l'air de m'être fait roulé dessus par un trois tonnes, mais quand même. J'ai vraiment la tête du gars qui cherche une victime pour lui fracasser le crâne? Ou boire son sang? Quoi? Bon, okay, on est en plein milieu de la nuit, mais j'suis pas un suceur de sang, et j'suis pas là non plus pour bouffer quelqu'un. Je rentre juste du boulot, moi. Avec une arcade pété, et un sacré coquard en plus des autres bleus, certes, mais... Non, j'suis pas un fou furieux qui erre dans les rues la nuit pour satisfaire sa soif de sang. Non, j'suis pas Dracula. Je grimace.


«Assoiffé de sang, non, pas vraiment... Maléfique...»

Je laisse un silence s'installer en la fixant, avant de sortir une nouvelle cigarette de mon paquet. Je l'allume et en tire une grande bouffée, recrachant la fumée.

«Non plus.»

A moins qu'un marabou ou je ne sais quoi d'autre se soit amusé a jeter un sort sur le métal qui me sert de main, à l'heure actuelle. Sinon, non, j'étais tout ce qu'y a de plus humain. Enfin, sans compter le métal qui parcourait et remplacer mon estomac, et le tuyau qui mène jusque là.

Je lui fais un petit signe de tête.


«Et toi? Tu te baigne là tous les soirs dans l'espoir de te trouver un repas, ou c'est juste une fois de temps en temps pour le plaisir de faire trempette?»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bain de minuit [PV Edgar]   Mar 17 Juin - 13:31

Il ne me suivit pas, mais son regard continuait de me détailler, de me déshabiller presque. 

«Assoiffé de sang, non, pas vraiment... Maléfique...»


Petite pause. Monsieur aimait laisser du suspense ?

Il alluma une cigarette, ce qui m’arracha un sourire. Lev aimait aussi fumer.

Je me retournai totalement dans sa direction, histoire de ne pas avoir l’air bête à me dévisser le cou comme ça.

Maléfique donc ?

«Non plus.»


Quelle surprise !
En fait non, pas du tout. Il n’avait pas la tête de quelqu’un de mauvais. Malgré ses blessures.

«Et toi? Tu te baigne là tous les soirs dans l'espoir de te trouver un repas, ou c'est juste une fois de temps en temps pour le plaisir de faire trempette?»


Je haussai un sourcil. On était passé au tutoiement maintenant ?
Je penchai la tête sur le côté et laissai un sourire se dessiner sur mes lèvres.

- Pas de panique… C’est juste pour le plaisir.

Je n’en rajoutai pas plus, histoire d’éviter de me trahir. Ce serait bête, après tous les efforts que je venais de déployer.

Cette distance entre nous m’obligeait à parler un peu plus fort. C’était dérangeant.

Mais je ne cèderais pas à la tentation de me rapprocher. Hors de question de risquer de me mouiller (plus que je ne l’étais déjà) ou pire, de tomber à l’eau. Ou encore pire, de tomber à l’eau AVEC LUI.

- Mais visiblement je devrais me montrer plus prudente les prochaines fois… Ajoutais-je.

J’allais ajouter quelque chose pour l’aguicher, revenir sur ma phrase en lui faisant remarquer qu’il n’était pas désagréable à regarder (doux euphémisme) et lui faire comprendre que je n’aurais rien contre le revoir certains soirs, mais me retins à temps. Foutues habitudes.

A la place je lançai quelque chose de plus sage.

- Qui sait, j’aurais peut-être moins de chance que ce soir.

Ok. C’était toujours aguicheur.

Enfin, tout pouvait paraitre aguicheur si on ne pensait qu’à ça.

- Mais vu l’état dans lequel tu es, il semblerait que je sois la seule à avoir été chanceuse.

J’avais l’habitude d’adopter un certain mimétisme quand je ne connaissais pas assez les gens pour prévoir leurs réactions.

Il me tutoyait, je le tutoyais donc.

Mais mon but n’étant pas de l’attirer dans mon lit, je devais éviter de jouer comme à mon habitude face à tout ce qui avait un pénis et une belle gueule.

Il fallait que je me montre plus naturelle. Peut-être que ça le repousserait assez pour qu’il décide par lui-même de rentrer seul chez lui.

Mais pas avant qu’il me dise ce qu’il lui était arrivé.

- C’était quoi ? Un démon ? Un loup un peu trop susceptible (et blond ?) ? Une vieille dragonne aigrie devant un guichet de banque ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bain de minuit [PV Edgar]   Lun 30 Juin - 12:48

Pour le plaisir hein...? Ben si elle en voulait, moi je voulais bien lui en donner. Bon, okay, ça sera différent du plaisir de faire trempette, mais... Mais ça n'en ai pas moins agréable! Et puis, ça pourrait être mieux même que d'aller se baigner en plein milieu de la nuit, dans une eau froide et salé. C'était certain même! Mais bon.. Je ferais mieux d'oublier une telle chose. C'est pas près d'arriver. Cette nana a visiblement peur de moi, ou de quelque chose d'autre, qui sait? J'en sais trop rien à vrai dire, mais visiblement, ça l'empêche de se rapprocher un peu plus de moi, et ça l'oblige à parler un peu plus fort. Tout comme moi, d'ailleurs, ce qui est assez dérangeant au fond. Je grimace et tire à nouveau sur ma cigarette avant de tourner la tête et de recracher la fumée lentement.

Cette distance devenait rapidement dérangeante. En plus de devoir parler plus fort, j'avais l'impression qu'elle me fuyait pour je ne sais quelles raisons, et en plus de ça, avec la seule lumière de la lune comme éclairage, ça ne m'aidait pas à distinguer ses traits correctement, ni même le reste de son corps. Je la voyais oui, mais pas aussi bien que je ne l'aurais voulu. Mais avant que je ne dise quoi que se soit, voilà qu'elle reprenait la parole pour dire qu'elle aurait du se montrer plus prudente, insinuant par là qu'elle aurait préféré ne pas me trouver là ce soir... Oulà, hey! Estime toi heureuse, gamine, je n'ai pas encore changé de personnalité pour te sauter dessus et te violer, hein! Si d'autres étaient à ma place, t'aurais déjà probablement été dépucelé une dizaine de fois!

Et puis, juste après, voilà qu'elle me lâchait qu'elle aurait peut-être moins de chance les prochaines fois. Ah ça, j'te le fais pas dire! Si je n'étais pas partis de l'entrepôt, qui sait combien de temps elle serait resté dans l'eau, et quel gros conn*rd de street fighter elle aurait pu croiser. Alors oui, elle avait de la chance, dans un sens... Mais ça m'étonnait quand même qu'elle le reconnaisse. La regardant en haussant un sourcil, je ramenais ma cigarette à mes lèvres et prenais une bouffée, la fixant toujours. Dans un sens, si on tournait et retournait ses paroles, on pouvait y déceler une pointe d'amusement et... de séduction, peut-être? Boarf, tu te fais vraiment pas au fait de perdre une telle occasion, Ed, faut arrêter de penser à ça...

Lorsqu'elle fait une remarque sur mon état, je grimace encore, et laisse échapper un rictus agacé avant de laisser tomber ma cigarette sur le sol et de l'écraser avec le pied, regardant le sol, puis à nouveau cette nana. C'était pour ça qu'elle s'était autant éloigné? Parce que j'lui foutais la trouille? Il ne lui fallait pas grand chose, alors! Quand elle insiste, je soupire et passe une main dans mes cheveux sans la quitter du regard. Je m'avance alors vers elle. Un pas, puis un second et un troisième... Je me rapproche rapidement... et passe finalement à côté d'elle pour aller me poser sur une caisse qui traîne là. Aucune idée de ce que c'est, ni depuis quand elle est là, mais je m'assois dessus, me tournant vers elle.


«Une saleté de garou, j'crois bien...» Je tiquais. «Je lui ferais la peau, la prochaine fois.»

Soupirant et venant appuyer mes avant bras sur mes genoux, je la regardais droit dans les yeux.

«Mais on s'en balance de ce que j'ai fait, nan? Et puis, au pire, ça te regarde pas plus que ça...»

Plus je l'observais, et plus je me demandais de quelle race elle pouvait être. Comment savoir? Elle avait pas l'air d'une théri j'sais pas quoi, quant au reste... Chaque race avait généralement une capacité qui faisait que chacun pouvait cacher certaines choses aux autres. En ce qui me concernait, ma main meca se recouvrait d'un tissus semblable à la peau... Et puis, les trois quart des créatures ici avaient une forme humaine. Plus ou moins. Alors impossible de savoir avec précision... Toujours est-il qu'elle adorait l'eau, visiblement... Tssss. Je laissais un sourire en coin étirer mes lèvres. Elle était vraiment trop appétissante. Pourquoi est ce qu'on me refusait un tel plaisir? On aurait dit... Une sirène, prête à accueillir les marins perdus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bain de minuit [PV Edgar]   Lun 30 Juin - 21:15

Les seules fois où il m’avait quittée du regard, c’était pour recracher la fumée de sa cigarette et pour écraser cette dernière. A croire qu’il avait peur que je me volatilise s’il baissait sa garde. C’était plutôt flatteur.

Inconsciemment, j’avais fait de même. Sauf que je n’avais pas de cigarette pour détourner mon attention.

Il ne répondit pas tout de suite à ma question. Avança, me rejoignis et… me dépassa pour venir s’asseoir sur une caisse un peu plus loin.

Me tournant vers lui au fur et à mesure de son déplacement, je haussai un sourcil, intriguée.

Hum… j’étais dans une optique plus… mobile. Enfin bon…

Une fois assis, il me répondit enfin.

Un loup garou…

Le mien était resté toute la soirée à la maison. Promis !

«Je lui ferais la peau, la prochaine fois.»


Je laissai échapper un petit rire. Il s’était fait tabasser par une créature à la force surnaturelle et il demandait déjà une revanche ! Il ne manquait pas de cran ! J’aimais ça.

- Je n’en doute pas.

Si seulement ce type de personne était… Hum… Ce pourrait être une bonne idée. Je pensais avoir les capacités pour cela… Mais comment aborder le sujet ? Peut-être plus tard.

Il planta son regard dans le mien et ajouta.

«Mais on s'en balance de ce que j'ai fait, nan? Et puis, au pire, ça te regarde pas plus que ça...»

Je ne pus empêcher un léger sourire en coin, me rapprochai, posai une main sur ma hanche et l’examinai du regard avant de me pencher en avant, rapprochant mon visage du sien, sans me rendre compte que j’avais pris un air un peu trop aguicheur. Encore un réflexe.

- Si c’était un garou, tu n’es pas si abîmé que ça… tu dois plutôt bien te défendre.

Il y avait une pointe d’admiration dans cette remarque. Je baissai la voix, presque sur le ton de la confidence :

- A moins d’être bien plus qu’un cyborg…


En temps normal je l’aurais provoqué en le touchant, en baladant mes doigts sur sa main mécanique ou son torse. J’étais naturellement tactile. Toucher était un réflexe, c’était même rassurant des fois, mais il fallait que je me retienne. Pour Lev.

Ma main se crispa légèrement sur ma hanche tandis que l’autre, suspendue entre nous, se referma légèrement.

Avais-je seulement le droit de me tenir aussi près d’un inconnu ? A partir de quand pouvait on se considérer comme infidèle ?

J’avais connu beaucoup d’hommes, mais ne m’étais jamais engagée dans une relation aussi sérieuse qu’avec Lev. Même avec feu mes richissimes maris, morts « accidentellement », je m’amusais à flirter à droite et à gauche.

Alors comment savoir ce qui était bien ou mal ?

Qu’est-ce qui pouvait me rendre jalouse, moi ?

Hum… Rien qu’imaginer Lev parler comme je le fais avec une femme séduisante me rendrait jalouse…

Peut-être que j’étais déjà allée trop loin. Je me prenais trop vite au jeu, je me laissais trop vite… séduire.

Quel comble …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bain de minuit [PV Edgar]   Ven 22 Aoû - 14:50

Qu'est ce qui pouvait bien la faire rire? Le fait que je venais clairement de dire que je voulais une revanche? C'était pourtant pas drôle. Y avait rien d'amusant la dedans, j'étais tout ce qu'il y a de plus sérieux à ce sujet. Je détestais perdre, et je comptais bien montrer à tout ces crétins qui avaient suivis le combat que je n'étais pas faible, et que je ne m'écraserais pas face au premier venu. J'avais bel et bien l'intention de tabasser à mort celui qui m'avait envoyé au tapis en à peine trois round. Je grommelais donc, et la laissais sagement dire, préférant ignorer ses remarques. Mais alors qu'elle se rapprochait, une main posée sur sa hanche, et qu'elle se penchait vers moi tout en me matant clairement, je la regardais du coin de l’œil tout en haussant un sourcil.

Y a pas cinq minutes, j'avais l'impression qu'elle faisait tout pour éviter de m'approcher, et maintenant, elle venait d'elle même vers moi. Qu'est ce que j'avais fait pour qu'elle change d'avis? Je lui étais soudain devenu plus confiant? Et puis, avec un air que je qualifierais sans problème de provocateur, elle me déclara que je n'étais pas si salement amoché pour m'être battu avec un garou. Je la regardais alors, silencieux et immobile, jaugeant l'expression de son visage afin de savoir si elle se foutait de moi, ou pas. Mais à son murmure, je détournais finalement les yeux en laissant un rictus agacé m'échapper.


«J'suis rien de plus qu'un cyborg. Je sais juste très bien me défendre, je vois pas ce qu'il y a d'étonnant la dedans...»

Je tournais à nouveau la tête vers elle, et apercevait alors sa main, celle qui était resté en suspens entre nous deux, celle qui venait de légèrement se refermer alors que l'autre s'était crispé. J'étais un peu étonné de voir qu'elle était aussi proche de moi, et qu'elle avait même faillit me toucher, puisque depuis tout à l'heure, elle n'avait rien fait pour me démontrer qu'elle voulait autre chose qu'une simple discussion entre nous. Et là, pour moi, c'était clairement une invitation... Je haussais alors les sourcils et continuais à la regarder tandis qu'elle semblait plongée dans ses pensées. Qu'est ce qu'elle avait maintenant? Un bug technique?

Je restais un bref moment silencieux et immobile, puis décidais d'attraper son poignet brusquement, avant de la tirer un peu vers moi pour la rapprocher un peu plus encore.


«Bon, ça suffit...»

Plantant mon regard droit dans le sien, je resserrais un peu mon emprise sur son poignet pour bien lui faire comprendre que je ne comptais pas la lâcher tant qu'elle n'aurait pas répondu à mes questions. Elle me semblait soudain trop proche de moi, et un peu trop provocatrice alors que jusque là, elle s'était plutôt montré distante.

«J'te parais peut-être pas comme les autres, mais si moi je le suis, alors toi tu l'es encore moins.»

J'avais trop de mal à cerner cette nana pour la comprendre, et ça me frustrait.

«Tu t'arrange pour qu'il y ait une certaine distance entre nous, et maintenant, tu viens t'exhiber devant moi avec un air d'allumeuse... Faudrait savoir ce que tu veux.»

Je détestais qu'on joue ainsi avec moi, et cette façon qu'elle avait de tourner autour de moi... J'avais l'impression d'être une proie, en face d'un prédateur, d'un marin, face à une sirène... Une sirène. Et pourquoi pas...?

«Je suis loin d'être un abruti, sirène. Alors maintenant, tu devrais plutôt me dire ce que tu veux de moi...»


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bain de minuit [PV Edgar]   Ven 22 Aoû - 19:21


Le cyborg n’avait pas l’air spécialement enchanté.

Et je ne savais pas pourquoi

Les choses n’allaient pas exactement comme je le souhaitais. Bridée, hésitante, je ne pouvais prédire l’issue de cette conversation. J’étais incertaine et maladroite.

Pourtant, je faisais un gros effort, je me contrôlais ! Il ne fallait pas flirter avec cet homme.

Ne pas coucher avec quelqu’un était la base quand on était fidèle. Mais je savais qu’il y avait d’autres comportements à ne pas adopter. Des comportements que je qualifierais de naturels chez moi. Une sorte d’instinct.

En temps difficiles, ça m’avait permis de survivre, mais, ce qui m’avait sauvée toutes ces années, pouvait aussi provoquer mon malheur maintenant que j’étais en couple.


«J'suis rien de plus qu'un cyborg. Je sais juste très bien me défendre, je vois pas ce qu'il y a d'étonnant la dedans...»

Oh, je l’avais vexé ?

La fierté masculine était quelque chose de fragile. Les hommes y tenaient tellement que le moindre compliment pouvait se transformer en attaque castratrice.

Visiblement cet inconnu n’échappait pas à la règle.

Soudain, il me saisit le poignet et tira un peu vers lui. Surprise, je posai mon autre main sur la caisse où il était assis pour reprendre mon équilibre.

«Bon, ça suffit...»

Je tentai faiblement de me dégager, mais il resserra son emprise.

«J'te parais peut-être pas comme les autres, mais si moi je le suis, alors toi tu l'es encore moins.»

Comment le prendre ? Compliment ou insulte ? Etait-il en train d’insinuer que j’avais l’air louche ? C’était bien la première fois que ce genre de chose m’arrivait !

Il continua :

«Tu t'arrange pour qu'il y ait une certaine distance entre nous, et maintenant, tu viens t'exhiber devant moi avec un air d'allumeuse... Faudrait savoir ce que tu veux.»

Un air d’allumeuse ? Un air d’allumeuse !! Foutues habitudes !

Je me retenais pourtant ! Alors s’il trouvait que je me comportais comme une allumeuse, là maintenant, il n’aurait pas tenu deux secondes avant que je sois en couple !

Et puis je ne voulais pas qu’il me voie sous mon autre forme ! J’étais dans mon droit !

«Je suis loin d'être un abruti, sirène. Alors maintenant, tu devrais plutôt me dire ce que tu veux de moi...»

Je me figeai et écarquillai les yeux, le souffle court.

Minute… Comment est-ce qu… M’aurait-il vue ?

Non, ce n’est pas possible ! J’ai pourtant bien fait attention !

Peut-être qu’il a juste fait le lien entre une fille nageant dans un lieu et à un moment peu habituels et le fait que je serais potentiellement une sirène.

Peut-être qu’il avait vu les quelques écailles qu’il restait sur mes jambes humides…

En tout cas il me tenait fermement et il fallait que je me calme si je voulais me sortir de cette situation.

Il y a quelques semaines, je me serais rapprochée de lui, frôlant presque ses lèvres, et ma poitrine touchant son torse, je lui aurais dit un truc qui l’aurait fait craquer et la nuit se serait très bien terminée.

Mais là…

J’hésitais entre la franchise, un gros mensonge ou me braquer complètement et faire un scandale.

Je ne pouvais plus faire semblant de ne pas avoir été atteinte. J’avais suffisamment été surprise pour laisser voir à quel point j’étais déstabilisée.

Et puis au point où j’en étais…

- Je ne te veux aucun mal. Commençais-je. De toute façon je n’en ai pas la capacité.

Je tirai un peu sur mon poignet. Le contact en soi n’était pas spécialement désagréable, bien qu’un peu douloureux, mais je n’étais pas dans une position très confortable et je n’avais pas vraiment l’intention de grimper sur ses genoux pour soulager mon dos. (Bien qu’avant, je ne me serais pas gênée pour le faire)

- J’étais distante tout simplement parce que je n’aime pas qu’on me voie sous mon autre forme. Je voulais juste m’éloigner de l’eau.

Au point où j’en étais, autant dire la vérité à ce sujet…

J’étais vraiment… Pitoyable.

Je m’étais sortie de situations bien plus risquées avant sans lâcher quoi que ce soit à mon sujet et là, voilà que je me montrais sincère. Sincère !! Quelle honte. Je perdais la main. Pire : je n’arrivais pas à m’adapter.

Je soufflai et me repris.

C’était juste un vide passager. Tout était nouveau et j’étais inquiète pour ce tueur. Je n’étais pas dans mon assiette. Et puis c’était difficile de se débarrasser d’une… hum… passion ?

- Lâche-moi et je t’expliquerais ce que je voulais te proposer.

Autant lui parler de cette idée que j'avais eue il y a quelques minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bain de minuit [PV Edgar]   Dim 21 Sep - 15:49

Voilà ce que j'appelais faire mouche. Un simple mot, glissé dans une simple phrase, avait réussis à la surprendre si qu'elle s'était brutalement figé en l'entendant, les yeux écarquillés. Et pour couronner le tout, elle était resté ainsi assez longtemps pour que je puisse à jamais graver cette expression qu'elle avait eu, et qui m'avait arraché un franc sourire. Un sirène, donc. En même temps, j'aurais du m'en douter un peu plus tôt. Qui d'autre pourrait vraiment venir se baigner dans un port aussi tard la nuit, sérieusement? Comme si les jeunes du coin n'avaient que ça qu'à faire. Si les soirées se terminaient ici, alors l'alcool qu'ils servaient dans les bars du coin devait être sacrément fort. Assez du moins, pour convaincre une bande de jeunes que le port était l'endroit le plus branché pour ça. Hm... Faudrait que je pense à aller boire un verre là-bas, moi.

Le regard fixé sur cette nana, j'attendais sagement qu'elle m'explique, comme je le lui avais demandé. Ce qui ne tarda pas, à vrai dire. Je haussais les sourcils à ses premiers mots. Je n'étais pas un abruti non plus, j'avais bien compris qu'elle ne me voulait pas de mal. Et puis, comme elle venait si bien de le dire, je ne vois pas comment elle aurait pu. Elle était bien plus petite, et plus frêle que moi. Je doutais fortement, en effet, du mal qu'elle pourrait me faire.

La laissant tirer sur son poignet, je desserrais légèrement mon emprise sur ce dernier, lui faisant comprendre par là que moi-même je n'avais rien contre elle. C'était juste le comportement qu'elle avait qui me dérangeait un peu. Et le fait que j'avais du mal à la cerner, aussi. Bref, je la laissais se redresser un peu. De toute façon, la garder aussi proche de moi, et dans cette position n'aurait sans doute pas été envisageable pour elle. Et puis, je n'avais pas envie non plus qu'elle nous fasse un putain de scandale. Imaginez un peu si elle se mettait à crier au viol, ou je ne sais quoi d'autre, et que quelqu'un rappliquait brusquement? Je serais dans la merde.

L'écoutant sagement, je restais de marbre face à ses mots. Si elle croyait que j'allais m'excuser ou autre, elle se fourrait le doigt dans l’œil. Comme si je regrettais une seule seconde ce que j'étais en train de faire. C'était de sa faute après tout. Elle n'avait juste qu'à me prévenir dès le départ, et comme ça, jamais il n'y aurait eu de quiproquo. C'était une question de bon sens, ça me paraissait tellement logique. M'enfin... Je la regardais soupirer puis fronçais légèrement les sourcils à ses dernières paroles.

Est ce que je pouvais vraiment lui faire confiance? N'allait-elle pas juste s'enfuir dès que je l'aurais lâché? La fixant, je haussais un sourcils, et l'observais comme pour jauger sa réaction, voir si elle s'énerverait, ou si elle resterait patiente si je décidais de ne pas lui obéir tout de suite. Mais dans un sens, j'étais plutôt curieux de savoir, et même si je n'étais pas pressé, que personne ne m'attendait chez moi, je devais avouer que j'avais hâte de savoir ce qu'elle mijotait. Ce qu'elle avait à me proposer. Je soupirais donc à mon tour et la relâchais tranquillement, avant de plonger la main dans ma poche, et d'y farfouiller à la recherche de mon paquet de cigarette.


«Bon, okay, vas-y. Je t'écoute.»

Elle avait bien parlé de me proposer quelque chose, hein? Elle n'avait pas dis «demander» et n'avait encore moins évoqué une faveur. Alors quoi? Elle comptait me refourguer du boulot? Qu'est ce que j'en savais! En tout cas, si c'était bien de ça qu'il s'agissait, alors ma réponse était toute prête. Mon contrat avec mon boss m'interdisait bien tout autre travail, ou même tout autre patron. Si j'avais su, bordel, je ne l'aurais certainement pas signé. Mais bon... Quand on est à l'article de la mort, on fait tous des conneries, hein? Puis bon, au moins, je ne traînais plus dans les rues, comme le gosse que j'avais été l'avait longuement fait.

«Mais bon, presse toi, j'ai pas que ça à faire.»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bain de minuit [PV Edgar]   Dim 21 Sep - 21:17

Nous nous jaugions du regard. Je tentais de le percer à jour, et lui devait sans doute faire de même.

Finalement, il me relâcha en soupirant et je me redressai enfin alors qu’il fouillait dans la poche de son pantalon.

«Bon, okay, vas-y. Je t'écoute.»

Croisant les bras, j’allais m’expliquer quand il ajouta :

«Mais bon, presse toi, j'ai pas que ça à faire.»

Mais c’est qu’il devenait de plus en plus désagréable !

Je pinçai les lèvres et m’installai juste à côté de lui, prenant tout mon temps, je croisai les jambes et rejetai mes cheveux en arrière, fière et altière.

Ce n’était pas cette montagne de muscle, aussi sexy soit-il, qui allait me donner des ordres !

- Les rues d’Edora ne sont pas sûres, toi-même tu l’as remarqué…
Commençais-je sur un ton enjôleur. J’ai récemment commencé à faire plusieurs démarches afin de monter une société louant des services de protection.

Récemment…

Disons plutôt « prochainement »

Mais il n’avait pas besoin de le savoir, ça.

- J’ai besoin de personnes assez fortes pour remplir le rôle de garde du corps, agent de sécurité ou juste patrouilleur. Un sourire étira le coin de mes lèvres. Et si tu as réussi à sortir vivant d’un combat contre un loup-garou, je suis sûre que ce travail serait un jeu d’enfant.

Je me rapprochai un peu plus, presque sur le ton de la confidence.

- Même si ce n’est qu’une entreprise naissante, je peux largement assurer un très gros salaire et couvrir tous les frais de santé.

J’improvisais totalement, mais ces conditions me paraissaient assez alléchantes pour faire en sorte que n’importe quel type avec un minimum de bon sens craque.

Pour ce qui était de l’argent, il était vrai que je pouvais parfaitement remplir ces conditions. Il faudrait juste que je plume quelques pigeons afin de renflouer mes comptes des temps à autre. Rien de très compliqué en somme.

- Qu’en penses-tu ?

Je me retenais d’influencer son jugement en l’allumant ouvertement, malgré mon comportement… instinctif. Enfin, comme je le disais plus tôt, tout aurait été beaucoup plus simple s’il avait été aussi tentant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bain de minuit [PV Edgar]   Jeu 9 Oct - 17:47

J'attrapais finalement mon paquet de cigarette au fin fond de ma poche et le sortait tranquillement tandis que l'autre nana venait s'asseoir à côté de moi en croisant les jambes. Il semblerait qu'elle n'ait pas spécialement apprécié ce que je venais de lui dire. A moins que ce ne soit le ton employé? Pourtant je n'étais ni énervé, ni pressé, je restais calme malgré tout, et même si y avait de quoi être impatient, je gardais cet air blasé qui me caractérisait. J'avais beau avoir compris qu'elle n'était pas très contente, je faisais comme si de rien n'était et ouvrais lentement mon paquet. Et là... Surprise. Il n'en restait plus qu'une.

«Ah...»

Je grimaçais un peu et grommelais quelque chose en coinçant ma cigarette entre mes lèvres. Je l'allumais aussitôt et tirais légèrement dessus, inspirant longuement avant de recracher la fumée lentement. J'écrasais alors mon paquet vide entre mes doigts et le balançait un peu plus loin sans véritablement faire attention à l'endroit où il atterrissait.

«Ouais ouais, si tu le dis...»

C'était là la seule chose que j'avais trouvé à dire à ses paroles. Et a vrai dire, même si je me doutais déjà où est ce qu'elle voulait en venir avec sa société de protection ou je sais pas quoi d'autre, je préférais ne rien dire pour l'instant et l'écoutais jusqu'au bout. Qui sait, peut-être qu'elle avait quelque chose d'autre d'intéressant à dire.

Jusque là, elle venait de me dire exactement ce à quoi je m'attendais à entendre, à quelques mots près. Je soupirais donc, blasé, parce que je savais déjà que c'était impossible pour moi de faire ce genre de trucs sans l'accord de mon patron qui ne se gênerait pas pour me rappeler que mon contrat spécifiait déjà que je ne pouvais pas faire ce genre de chose. Alors évidemment... Je ne voyais pas l'intérêt de réfléchir plus longtemps à ça. J'allais tout simplement lui répondre que je n'acceptais pas, et que maintenant, il était assez tard pour que je me décide à aller me coucher, même si ce ne serait sûrement pas la première chose que je ferais en rentrant.

Mais alors que j'allais me lever pour partir, je la sentais toute proche et me retournais vers elle en haussant les sourcils et en grimaçant. Je tirais une nouvelle fois sur ma cigarette et recrachais la fumée. Bon, okay, ça, c'était déjà plus alléchant. Cette idée de gros salaire, et de frais de santé tout payé, aurait pu me convaincre d'accepter son travail si je n'en avais pas déjà un autre.

Coinçant ma cigarette entre mes doigts, je passais un bras dans le dos de la sirène et me tournais vers elle, bien plus proche d'elle que je n'avais pu l'être jusque là, un léger sourire aux lèvres.


«C'est vrai que c'est intéressant, ça...»

Je levais alors les yeux au ciel sans plus bouger ma main d'emplacement.

«Puis bon, c'est vrai que j'en ai un peu marre de payer à chaque fois que je tabasse, ou que je me fais tabasser... A force, mine de rien, ça revient plutôt cher. J'ose même pas imaginer combien j'ai pu dépenser là dedans jusque là...»

Je la regardais de nouveau.

«Par contre, pour le salaire, c'est à négocier...»

Je me relevais, et un sourire en coin aux lèvres, lui pelotais les fesses au passage.

«Puis, bon... Y a pire comme patron.»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bain de minuit [PV Edgar]   Ven 10 Oct - 20:28

Il passa une main dans mon dos et je me concentrai sur mon objectif pour ne pas m’imaginer mille et une façons de finir la soirée ensemble.

Finalement avoir un petit objectif me permettait de rester sage.

«C'est vrai que c'est intéressant, ça...»

Mon sourire s’élargit un peu plus et j’entamai mentalement une petite danse de la victoire.

«Puis bon, c'est vrai que j'en ai un peu marre de payer à chaque fois que je tabasse, ou que je me fais tabasser... A force, mine de rien, ça revient plutôt cher. J'ose même pas imaginer combien j'ai pu dépenser là dedans jusque là...»

Le voir réfléchir tout haut augmentait ma confiance dans sa réponse. Il avait déjà accepté, même s’il ne le savait pas encore. Il pensait argumenter, mais finalement, n’y trouvait aucun point négatif.

«Par contre, pour le salaire, c'est à négocier...»

J’écartai les bras :

- Je suis ouverte à toutes les propositions.

Il me suffisait de lui proposer une somme plus basse que ce que j’avais vaguement prévu pour le laisser tranquillement monter les enchères et lui donner l’impression d’être privilégié. J’étais devenue plutôt bonne en affaires à force de fréquenter des hommes haut placés.

Finalement, il se releva et sa main descendit un bref instant sur mes fesses.

«Puis, bon... Y a pire comme patron.»

Je haussai un sourcil, un léger sourire en coin en guise de commentaire immédiat.

J’avais déjà du mal à ne pas reprendre mes bonnes vieilles habitudes, mais s’il commençait à me draguer ouvertement, je n’étais pas sûre de tenir ! Quelle idée d’être aussi sexy et de s’agiter sous mon nez comme ça ! C’était cruel !

- Bien pire…

Je me penchai, posai mon coude sur mes jambes toujours croisées et mon menton au creux de ma paume. Leva les yeux vers lui, je demandai, un sourire semi-victorieux aux lèvres :

- Est-ce que cela veut dire que tu acceptes ma proposition ?

Alors que j’étais décidée à ne pas bouger jusqu’à ce qu’il me donne sa réponse, je me levai finalement. Mon cou aurait fini par me faire souffrir à force de le regarder.

- Le seul inconvénient est l’aspect dangereux, mais… je suppose que ça ne te changera pas de ce que tu fais actuellement. J’ajoutais, le défiant. A moins que tu n’aimes pas le risque… Après tout on pourrait bien te forcer en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bain de minuit [PV Edgar]   Lun 27 Oct - 10:46

Ouverte à toutes les propositions, hein...? Voilà qui était intéressant. C'en était presque trop... alléchant. Y avait un piège, là-dedans, non? Je souriais en retour au léger sourire qui avait étiré ses lèvres au moment même où ma main avait rapidement fait un passage sur ses fesses. Ajouté à cela un bref regard innocent en haussant les sourcils, et je n'avais plus qu'à continuer dans ce sens là pour pouvoir toucher bien plus qu'une paire de fesses. Les mains enfoncées dans les poches de mon pantalon, je la regardais du coin de l’œil tout en tirant un peu sur ma cigarette. A sa question, je restais silencieux, ne répondant pas tout de suite, et en la voyant se relever, j'eus presque des regrets. Cette position qu'elle avait adopté un peu plus tôt était assez sympa, et me donnait surtout une très bonne vue sur le décolleté de sa robe. Je recrachais rapidement la fumée, puis laissais retomber ma cigarette sur le sol avant de l'écraser du pied, sans plus me formaliser du petit air défiant qu'elle affichait.

«Ça me va. Par contre, je travaillerais uniquement de jour, mon premier boulot me prenant en général toute la nuit, ou presque. Pas de contact avec mon autre patron, où je risquerais de ne pas passer les jours qui suivraient.»

Soupirant et redressant la tête, je levais de nouveau les yeux vers elle, pour ajouter.

«Et pour me forcer à quoi que se soit, il faudrait au moins avoir une armée de mile hommes assez loyaux et fidèles pour ne pas s'enfuir en courant.»

Je la regardais de haut en bas.

«Et au moins une centaine d'années de plus que toi. Ceci dit...»

Je l'observais en détail une nouvelle fois, avant de me rapprocher d'elle lentement jusqu'à ce que nos visages soient tout proches, que nos lèvres se touchent presque. Penché vers elle, mon regard hésitait longuement entre se poser sur ses lèvres ou plonger dans ses propres yeux.

«Je me suis toujours dis que les légendes sur les sirènes, qui disaient qu'elles attiraient les hommes que des aimants, étaient parfaitement fausses... Faut croire que je me suis planté.»

Mes mains quittant les poches de mon pantalon, mes bras vinrent s'enrouler autour d'elle, la ramenant un peu plus contre moi encore. Mes doigts glissèrent alors dans son dos, sur sa robe que je remontais très légèrement avant de la laisser retomber et de venir effleurer ses épaules d'une main et ses hanches de l'autre. Le visage enfouit contre son cou, j'inspirais longuement son odeur avant de laisser mon propre souffle lui chatouiller la peau. Mes lèvres s'approchèrent alors de son oreille.

«Peut-être qu'on pourrait régler ça ailleurs...»

Un léger sourire en coin se dessinant sur mes lèvres, je reprenais presque aussitôt, un peu amusé tout de même.

«A moins que tu ne sois trop timide pour me montrer autre chose que tes écailles...?»

Je la tenais désormais contre moi, une main se promenant avec lenteur dans son dos, et l'autre, plus baladeuse, osant s'aventurer de nouveau sur son fessier.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bain de minuit [PV Edgar]   Lun 27 Oct - 19:09

«Ça me va. Par contre, je travaillerais uniquement de jour, mon premier boulot me prenant en général toute la nuit, ou presque. Pas de contact avec mon autre patron, où je risquerais de ne pas passer les jours qui suivraient.»

Je fronçai les sourcils et penchai la tête, intriguée. Ainsi donc il travaillait la nuit et subissait des menaces de la part de la personne qui l’employait. Nous étions la nuit, il devait donc en sortir, et il était blessé. J’en déduisis sans peine qu’en plus d’être un contrat exclusif, il y risquait constamment sa peau. Comment s’était-il embarqué là-dedans ?

- D’accord, mais il faudra que j’en sache plus sur ce travail et ton autre patron… Ce serait bête que je le rencontre par hasard.

«Et pour me forcer à quoi que se soit, il faudrait au moins avoir une armée de mile hommes assez loyaux et fidèles pour ne pas s'enfuir en courant.»

Il ajouta en me reluquant de haut en bas :

«Et au moins une centaine d'années de plus que toi. Ceci dit...»

Je retins un petit rire. Savait-il quel âge j’avais ? J’étais peut-être plutôt jeune pour une sirène, mais il devait avoir plus ou moins 200 ans de moins que moi.

Enfin, tout cela était intéressant. Très intéressant. Pourquoi et comment s’était-il retrouvé dans cet autre mystérieux travail ?

Mais mon attention fut de nouveau vers lui alors qu'il avançait doucement vers moi, se penchant pour rapprocher son visage du mien. Oh ce n’était pas juste ! Pourquoi ne l’ai-je pas rencontré AVANT de me mettre en couple ?!

Son regard en disait long sur son envie, ce qui rendait cet instant encore plus insupportable.

«Je me suis toujours dis que les légendes sur les sirènes, qui disaient qu'elles attiraient les hommes que des aimants, étaient parfaitement fausses... Faut croire que je me suis planté.»

Alors qu’il m’attirait vers lui, je protestai faiblement :

- Il n’y a aucune magie là-dessous. Certaines sirènes n’ont absolument aucun charme…

Je rationalisais, tentais de résister, histoire de ne pas craquer, mais mon corps me trahissait, se collant encore plus contre lui et frémissant au passage de ses mains. J’avais l’air minuscule et fragile entre ses doigts, mais ce n’était pas pour me déplaire, au contraire.

Je penchais la tête pour le laisser blottir son visage dans mon cou. J’enroulai mes bras autours de son cou et passai mes doigts dans ses cheveux, fermant les yeux lorsque sa voix résonna doucement à mon oreille :
«Peut-être qu'on pourrait régler ça ailleurs...»

Je savais très bien ce que cela signifiait, et rien que d’y penser, mon bas ventre se tordait de désir.

Je ne devais surtout pas craqueeeer !!

«A moins que tu ne sois trop timide pour me montrer autre chose que tes écailles...?»

Je laissai échapper un petit ricanement.

- Moi, timide ?
Ma voix était un tout petit peu plus rauque que tout à l’heure. Pas du tout.

Bon sang, ce type me mettait dans tous mes états ! Il fallait pourtant que je résiste !

- Mais je ne devrais pas. Protestais-je faiblement (un peu trop pour être crédible peut-être). J’ai un petit ami… Ce serait… mal…

Mon corps, ce traitre, récitait un tout autre discourt. Je me mordais la lèvre inférieure pour éviter de franchir la ligne rouge, mais je continuais à me coller contre lui en l’enlaçant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bain de minuit [PV Edgar]   Lun 27 Oct - 20:13

Le petit ricanement qu'elle laissa échapper me fit me redresser un peu, juste l'espace de quelques secondes, le temps de la regarder en haussant un sourcils. Il était en effet, évident pour moi qu'elle était bien loin d'être timide, mais pour l'instant, entre nous, rien n'était fait, et je m'amusais surtout à tester un peu ses réactions. Néanmoins, alors que je m'attendais à ce quelle craque, je fronçais très brièvement et presque imperceptiblement les sourcils. Un petit ami, hein...? Elle n'était donc pas célibataire. Et en même temps, comment une nana comme elle aurait pu l'être? Je pouvais parfaitement comprendre celui qui se la tapait quotidiennement, et si j'avais été à sa place, sans doute me serais-je cassé la gueule pour ce que j'étais en train de faire. Mais, eh... Je n'étais pas son mec, moi. Remontant petit à petit une main jusqu'à sa nuque que j'effleurais, je glissais lentement mes doigts entre quelques unes de ses mèches de cheveux tout en la regardant droit dans les yeux.

«Mal, tu dis...? Je ne vois pas en quoi c'est mal de s'amuser, de temps à autre. Et puis, peut-être qu'il n'en saura jamais rien.»

Je me rapprochais un peu plus d'elle, tout en la serrant un peu plus fort contre moi l'espace de quelques secondes. Je lui murmurais alors:

«Je n'ai pas l'intention de débarquer chez toi, ou de te demander d’emménager chez moi, non plus... Ce n'est pas comme si je te demandais ta main...!»

Et puis, fallait bien dire que pour moi, ses paroles et son comportement étaient totalement contraire. Elle avait beau tenter de résister, et protester un peu, son corps était collé contre le mien, si bien que ses formes épousaient les miens, et ses bras étaient toujours enroulés autour de mon cou. Y avait sa voix aussi, dont le ton avait changé et pris un ton un tout petit peu plus rauque que tout à l'heure. Elle en avait tout autant envie que moi, c'était évident, et quasiment marqué sur son front. Moi-même, je frissonnais légèrement à l'idée de passer une soirée entre ses cuisses. Je n'avais plus qu'à trouver les bons arguments pour la convaincre.

Effleurant ses bras, je remontais lentement mes mains jusqu'à ses épaules que je caressais longuement avant de descendre jusqu'à ses hanches, mes doigts suivant inlassablement le tracé de ses courbes.

«Je n'habite pas très loin d'ici...»

L'une de mes mains se positionnant dans le creux de ses reins, je venais doucement y appuyer pour l'inciter à plaquer un peu plus son bassin contre le mien.

«Et je n'ai pas non plus l'intention de te réquisitionner toute la nuit...»

Je plongeais alors mon regard dans le sien et prenais plusieurs secondes pour réfléchir, avant de reprendre, un léger sourire aux lèvres et le visage de nouveau contre la peau de son cou.

«Quoique... Je ne serais pas contre... Les nuits blanches ne me font pas peur.»

Glissant une main sous son menton, je le lui relevais légèrement avant de me redresser un peu moi-même. Je venais alors l'embrasser langoureusement, mes lèvres venant s'appuyer contre les siennes le temps d'un long baiser. Ce dernier rompu, je la regardais de nouveau.

«Alors...? On va le signer, ce contrat...?»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bain de minuit [PV Edgar]   Mar 28 Oct - 15:00

«Mal, tu dis...? Je ne vois pas en quoi c'est mal de s'amuser, de temps à autre. Et puis, peut-être qu'il n'en saura jamais rien.»

Peut-être ? Il valait mieux que cela devienne une certitude ! J’avais tout intérêt à ce que Lev ne sache jamais ce qu’il se passait en ce moment.

Je me demandais comment il réagirait si je lui apprenais qu’il aurait un loup garou alpha aux fesses … Ça aurait été un bon argument pour résister. Un dernier argument sans doute.

«Je n'ai pas l'intention de débarquer chez toi, ou de te demander d’emménager chez moi, non plus... Ce n'est pas comme si je te demandais ta main...!»


C’était plutôt rassurant. Je n’avais aucun souci à me faire sur d’éventuelles complications de sa part.

«Je n'habite pas très loin d'ici...»

Je sentais que je cédais petit à petit. Si ce n’était déjà fait.
Il pressa mon bassin contre le sien et je sentis qu’il avait très très envie de moi, ce qui déclencha une vague de chaleur au niveau de mon bas ventre. Moi aussi j’en avais très envie.

«Et je n'ai pas non plus l'intention de te réquisitionner toute la nuit...»

Ses yeux se plantèrent dans les miens quelques secondes avant qu’il ne replonge dans mon cou. Son souffle provoqua d’agréables frissons alors que ses mots firent encore grimper la température entre nous.

«Quoique... Je ne serais pas contre... Les nuits blanches ne me font pas peur.»

Oh bon sang, qu’est-ce que j’avais envie d’une nuit blanche avec lui ! Mais je ne pouvais pas, je devais rentrer pour… Qui déjà ? Ah oui… mon petit ami…

Mmmmmh au moins une partie de la nuit alors… Une grande partie…

Ses lèvres se posèrent sur les miennes et je craquais complètement. Ca y est, j’avais franchi la limite et à moins d’un retournement de situation exceptionnel, je me savais incapable de revenir en arrière.

Je fermai les yeux et lui rendis son baiser. Ses lèvres avaient un gout métallique, sans doute le sang de sa blessure, et je passai un bref coup de langue dessus avant qu’il ne s’éloigne un peu après. Que voulez-vous, j’ai toujours eu un faible pour les guerriers. On ne pouvait plus vraiment employer ce mot maintenant que la guerre était finie, mais je craquais toujours pour les colosses qui aimaient se battre.

«Alors...? On va le signer, ce contrat...?»

J’esquissai un petit sourire, vaincue, réclamant maintenant une revanche plus… sportive.

- Avec plaisir.


Je m’écartais doucement en laissant courir mes doigts sur son torse et me tournai vers la sortie du port.

- Je te suis…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bain de minuit [PV Edgar]   Mar 28 Oct - 15:40

RP achevé [ suite ici ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bain de minuit [PV Edgar]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bain de minuit [PV Edgar]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bain de minuit
» Bain de minuit
» [Breaking Dawn - Part1] Secrets sur le tournage du bain de minuit
» Bain de minuit ?
» Avez vous déja pris un bain de minuit.....tout nu comme un ver a la belle étoile ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La renaissance d'une planète :: Hors Rôle Play :: Allez HOP POUBELLE-
Sauter vers: