La renaissance d'une planète

Edora, une planète qui sert de refuge pour les êtres surnaturels, détruite par une guerre et qui renaît aujourd'hui de ses cendres...
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Filature (PV Ayaka et Kerrick)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alice Eden

avatar

Messages : 150
Date d'inscription : 07/09/2014

MessageSujet: Filature (PV Ayaka et Kerrick)   Ven 7 Nov - 0:00

Alice s’ennuyait depuis son arrivée sur cette drôle de planète, enfin, elle était surtout désœuvré. En effet, elle avait passé sa vie à courir après la vengeance, ça occupe mine de rien… ça vous bouffe de l’intérieur mais ça occupe. En passant un maximum de temps à chasser pour la guilde elle parvenait à ne pas trop réfléchir, et se trouver un but lui permettait de combler le vide de son existence. Quand sa cible, sa véritable cible, celui qui l’avait brisé et avait toujours fait en sorte qu’elle ne se reconstruise pas, était mort, un vide s’était à nouveau créé. Quand elle avait tout perdu, l’ange avait pu se raccrocher à quelque chose, elle avait comblé le vide des gens qu’elle avait aimé par la haine envers leur assassin. Mais quand même la cible de votre colère, ce but qui vous maintenait en vie, vous file entre les doigts définitivement, il vous reste quoi ? Pas grand-chose en effet… Après cet incident elle avait enchainé les missions, ne s’arrêtant que lorsque son corps ne tenait plus le coup. La nuit de son arrivée c’est ce qu’elle avait fait, elle avait poussé ses limites jusque dans leurs derniers retranchements. La jeune femme ressassait toujours le combat de ce soir-là, elle s’était montrée faible et cela lui déplaisait fortement. Mais bon, il faut avouer qu’elle avait eu de la chance de tomber sur lui. Car un endroit inconnu et la fatigue n’étaient pas les conditions idéales pour se défendre en cas de mauvaises rencontres. Mais elle avait une dette envers lui, ça lui déplaisait un peu...

A présent elle avait pris ses marques sur Edora, et elle s’était bien rétablie. Restait plus qu’à trouver une occupations ! Le bon sens aurait voulu que pour passer à autre chose Alice choisisse une occupation en tout point différente de la vie qu’elle menait avant. Or ce soir-là elle suivait un vampire. Ce dernier avait attiré son attention par ses agissements douteux. En effet il se rendait dans les rues animées le soir, trouvait une jolie demoiselle et l’invitait à boire un verre. Il la charmait un peu et une fois la jeune femme un peu alcoolisée et totalement conquise il la ramenait chez lui. L’ancienne hunter, car oui elle avait démissionné avant son arrivée sur la planète rouge, ne savait pas encore ce qu’il faisait de ses victimes. Etait-il un simple dragueur peu scrupuleux ou se servait-il d’elles pour se sustenter ? Si c’était le cas se contentait-il de leur voler un peu de sang ou leur volait-il aussi la vie ? Dans le derniers cas il gouterait de sa lame sous peu. Mais il lui fallait plus de renseignements, pas question de tuer un innocent, même si c’était une de ces créatures aux dents longues qu’elle déteste…

La jeune femme était assez douée dans ce genre de missions, elle se fondait aisément dans la masse. Et son joli minois l’aidait à rentrer sans encombre dans les soirées même si elle n’y était pas conviée. Ce soir-là elle portait une tenue sobre, un pantalon sombre comme souvent, un chemisier blanc dont les deux derniers boutons en haut n’étaient pas fermés car sinon ça fait trop strict. Bien sûr pour rester discrète elle avait laissé son sabre chez elle, à son plus grand regret… mais quelques couteaux de lancer (en argent bien sûr) étaient dissimulés dans ses vêtements. Elle était jolie sans être provocante.

Sa cible accosta une jeune fille, elle était brune, mignonne, et probablement trop naïve car elle accepta l’invitation. L’ange suivit le couple improvisé jusque dans un petit bar, le même que le vampire fréquentait tous les soirs. Ils s’installèrent à une table pas très loin du comptoir. La hunter s’y installa, c’était plus discret que de prendre une table à côté seule. Et d’ici son angle de vue était plutôt bon. Le serveur s’approcha, la détailla avec un sourire, attardant un instant ses yeux sur le léger décolleté de la demoiselle, il n’avait rien de renversant pourtant, pas très plongeant. Désespérant comme comportement… Elle soupira.

- Je peux commander où je vous déconcentre trop pour que vous puissiez faire votre travail correctement ?

Le serveur releva enfin les yeux, visiblement choqué.

- Et bien je comprends que vous ne soyez pas venu accompagnée…  avec des répliques pareilles… Je vous sers quoi ?

- La romance c’est pas trop fait pour moi, un cocktail, sans alcool, ce que vous voulez ça m’est égal…

En attendant sa consommation elle surveilla sa cible. Il leva les yeux et croisa son regard, pas bon signe. Un type arriva vers elle, lui faisant détourner le regard du vampire, il avait bu, trop probablement.

- Hey, t’es mignonne, je te paie à boire ?

Encore un long soupir, mais autant jouer la carte de la fille sympa, et pas de la chasseuse qui l’étranglerais bien avant de le noyer dans sa bière. Elle lui fit un sourire poli, faut quand même pas délirer, juste poli.

- Désolé j’attends quelqu’un.

Il s’éloigna en grommelant. En se retournant elle vit que le vampire l’observait. Zut elle avait attiré l’attention… Le serveur lui apporta sa consommation.

- Une fille comme toi ça arrive à avoir des rencards ?! Il a pas peur ! Je le plain le pauvre gars…

Alice ragea intérieurement, elle pourrait si elle le voulait ! Enfin… peut être… C’est vrai qu’elle ne faisait pas grand-chose pour être agréable… Mais bon, quand on a vécu près d’un siècle dans la haine, aimer vous semble un peu compliqué. Et lointain, très lointain. Un détail la frappa. Le type louche était pas loin et l’épiais, le serveur lui jetais des regards réguliers (qui contredisaient un peu le « je le plains »), et surtout le vampire semblait méfiant. En gros elle avait balancé son « j’attends quelqu’un » sans réfléchir au fait que si personne venait on trouverait ça bizarre… Elle eut une envie folle de laisser sa tête tomber sur le comptoir avec un grand « boum » d’exaspération. Une soirée pourrie en prévision… Une mission compromise et en plus on lui balançait sa solitude à la figure. Oh bien sûr elle y était habituée et cela ne l’avait jamais dérangé. Mais ici elle était encore un peu perdue et sa solitude n’avait pas le même poids que dans son monde auquel elle était habituée.
D’un dernier regard Alice eu la confirmation que le vampire la surveillait, sa couverture était compromise. Et cette fille qui était là et qui se jetait bêtement dans la gueule du loup…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayaka Komichi

avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 10/08/2014

Feuille de personnage
Métier:
Relations:

MessageSujet: Re: Filature (PV Ayaka et Kerrick)   Ven 21 Nov - 17:43

Je venais encore de passer une journée seule avec mon chat . Cet isolement me rendais hystérique , je ne le supportais plus : je devais sortir ! Ou irais-je ? Qu'importe ! Le destin ma conduirais forcément quelque-part . Je
me leva d'un bond de mon siège , bien déterminée à partir, pris une veste, une écharpe, mon chat , et sortis en fermant la porte à clef .

    Dehors, le vent me saisis, il était frais, mais pas froid . Le temps était convenable, je trouvais même la soirée agréable . Je  pris une rue, puis une autre , Kuro était toujours dans mes pattes et ce soir là, il ne souhaitait pas que la balade se prolonge. Dans un soupir, je du  faire demi-tour et ramener Kuro . Ensuite, je repris ma petite sortie nocturne . Je commençais à avoir froid et me mis à courir . Les rues étaient peu animées, personne ne me regardais .  Ma course s'accéléra et dans un élan de liberté, j' ouvris mes bras, sentant le vent me caresser un peu plus à mesure que j'accélérais la cadence . La rue prochaine était déjà plus animée . Je me remis donc à marcher , essoufflée, mais heureuse !

    Après un bon quart d'heure de marche plus tard, je m'arrêta, et m'assis sur un banc situé dans une grande place pleine de charme et de vie . Ce petit tour était agréable mais assez fatiguant . Sur mon banc, je regardais les passants, écouta leurs conversations d'une oreille peu attentive, et  finit par m'endormir, une main comme oreiller .  

    Je senti quelque chose me toucher brusquement , et me réveilla dans un sursaut . Comment avais-je  pu m'endormir avec autant de monde autour de moi  . Cela m'avait rendu vulnérable . Désormais, je grelottais . En tournant la tête, je découvris une couverture , et tout proche d'elle, l'homme qui lui avait probablement déposée sur mes épaules .


-Je suis désolé très chère demoiselle de vous avoir fait si peur . J'ai simplement déposé cette couverture pour vous réchauffer … Veuillez m'excuser !



    Cet homme n'a pas « déposé » cette couverture, il me l'a littéralement jeté dessus oui !! Je fais mine d'accepter ses excuses et me frotta les bras pour me réchauffer.


-Vous êtes complètement gelée ma parole ! Permettez-moi de vous offrir à boire .


    En temps normal, jamais je n'aurais accepté, mais à cet instant , j'avais trop froid pour refuser . Je le suivis jusque dans un restaurant voisin , et nous nous asseyâmes au bar . Il pris un café, moi un thé . Je mis peu de temps avant de m'apercevoir que cet homme avais pour habitude de parler... beaucoup trop à mon goût même . Mais il me payait à boire alors, je le laissait causer encore et encore, faisant mine de rire à ses blagues . J'étais radine, certes , mais au point de laisser quelqu'un me parler à ce point juste pour un verre : je me surprenais ! Je finis par vraiment m’intéresser à ces dires : ce mec avait eu une vie formidable ! Nous buvions quelques verres ensembles et rigolions beaucoup . Mais un détail me dérangeait , cet homme qui m'avait couverte et invité à boire un coup, c'était louche , sauf qu'en plus , il avait passé la soirée a surveiller quelqu'un ou quelque chose . C'était toujours dans la même direction ! Mes pouvoirs de sorcière étant encore inutilisables car incontrôlables ne me furent d'aucune utilité . Je ne rennonca pas cependant à enquêter sur lui et continua à faire comme-ci de rien n'était . Il passa soudainement aux choses sérieuses …


-Ma chère, que diriez vous que je vous raccompagne ? Il se fait tard et vous devriez vous reposer . Ma voiture se situe une rue plus bas, et ce serait un honneur de ramener une jeune fille aussi charmante que vous .




Non, ce n'étais pas possible ! Il ne devait pas connaître mon lieu de vie, j’enquête sur lui après tout et ça ne doit pas être l'inverse . Pour ne pas flinguer mon apparence de fille naïve , je me dois d'accepter sans pour autant me laisser faire .


-Oui merci , c'est gentil de votre part .



Je lui indiquerai une fausse adresse et si ce mec n'a pas  un comportement bizarre , ni avec moi, ni avec qui ou quoi que ce soit d'autre, je pourrais  rentrer chez moi tranquillement . Sinon, il entendra parler de mes compétences en maniement d'armes . Il se leva, jeta à nouveau un regard étrange à ma gauche , et m'invita à sortir du restaurant pour me raccompagner .

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerrick Danzhol

avatar

Messages : 190
Date d'inscription : 03/07/2014
Age : 82
Localisation : Là où mon coeur me porte

MessageSujet: Re: Filature (PV Ayaka et Kerrick)   Ven 5 Déc - 14:42

Encore une soirée de solitude en perspextive.C'est pourquoi je trainais mon ennui en me promenant dans les ruelles d'Edora. Sur que si je rentrais je trouverai l'appart vide . Ma louve avait tendance à jouer les filles de l'air et je le supportais de plus en plus mal. Dieu ce que j'aurai donné pour être à ces cotés. J'en rêvais éveillé de ce petit matin où pour la première fois nous serions réunis dans le même lit, son corps contre le mien, sa peau douce sur la mienne, sa tête reposant sur mon épaule et son souffle chaud dans le creux de mon cou.....Mouai. On avait encore le droit de rêver non ?? Bien que je ne me faisais pas d'illusion quand à mes 127 années que je fêterai bientôt. Seul !!

Je secouais ma tête. Je venais encore de sentir ce doux frisson parcourir mon corps comme à l'instant où elle m'avait enlacé. Certes cela n'avais duré que l'espace d'un instant, un instant que ma mémoire avait gravé pour l'éternité. Je m'en voulais de ne pas avoir chercher à la retenir même si je savais que j'avais fait ce qu'il fallait. Elle n'était pas prête et moi j'étais.....Merde!!! Je déraillais là. Certainement toutes ces années de solitude à pourchasser ce démon et ce put..... de portail qui m'avait conduit sur ce monde. Et l'ironie c'est que , depuis que j'étais arrivé, de démon je n'en avais pas prouvé la moindre petite trace. Qu'est ce qui m'était passé par la tête ce jour là???Sauté tête baissé dans ce ...Passage sans même savoir où j'allais atterir. La soif de vengeance, sans nul doute , qui , ironie du sort , avait elle aussi disparue lorsque j'avais rencontré ma louve. Au moins un point plus que positif dans ma nouvelle vie.

Il y en avait d'autres. J'avais fait un tas de rencontres. La trop mignonne Mademoiselle Yuki Tora qui était devenue mon amie. Une jeune femme avec une curiosité au moins égale que la mienne et avec qui je riais comme un enfant. Dieu ce que ça faisait du bien. Le doc Justice, avec qui j'avais trés mal démarré, foutant la pagaille dans son hopital. Elle m'avais fait de droles de rêvelations que j'avais d'ailleurs encore du mal à croire. Il y avait eut aussi la "douce et fragile" Elea.Une louve aussi qui aurait pu me plaire s'il n'y avait pas déjà ma Lexi qui occupait mon coeur et mon âme.Et que dire d'Alice la Hunter.Elle c'était différent. Elle me rappellait Murmure par bien des cotés.D'ailleurs, il fallait que je la revois, histoire de lui rappeler qu'elle me devait encore un combat.Bon sang de bois, j'avais quoi ce soir?? Voilà que je devenais nostalgique. Heureusement que Lexi n'était pas là. Elle se serait bien moquer de moi. Cela devait surement être du à mon manque de sommeil et à ces cauchemars que je faisais. Et cela s'était accentué depuis que la plus grosse des pierres qui ornait mon front s'était fissurée. Fissure qui par ailleurs s'aggrandissait. A moins que ce ne soit que mon imagination. Breff , j'avais besoin de sommeil et d'un bon verre. Le dernier remontait à.....Bien trop longtemps à mon gout. Et comme le hasard fait parfois bien les choses , mes pas m'avaient conduit devant un bar qui m'étais inconnu. Pourquoi pas??Je poussais la porte bien décidé à m'enfiler quelques verres de vodka, ma boisson préférée. Mais y en avait il seulement??

Je m'assis donc au bar, le plus prés de la sortie possible. Et oui, certaines mésaventures m'avaient apprissent qu'être prés de la sortie était toujours trés utile. Je commandais ma vodka et , par pur réflexe, jetais un oeil dans la salle. Rien de bien spécial, sauf peu être , un couple un peu disparâtre. La jeune femme , visiblement , écoutait poliment mais ne semblait pas plus interressée que cela. Et à y bien regarder, l'homme lui jetait constament des regards dans une autre direction. C'est à ce moment que je l'aperçu. Alice!!!Tient donc!!! Quelle coîncidence. Je helais à nouveau le garçon, lui commandant la même boisson qu'avait Alice. Je pris les deux verres et me levais. Le barman du comprendre mon intention car il me regarda d'un petit sourire entendu avant de me dire.

"Mon gars, laisse tomber!! Tu va te ramasser le rateau du siècle. Une pete sec de première catégorie!!"

Je fronçais les sourcils avant de lui répliquer.

"Cette "pete sec" s'avère être mon amie. Je ne saurais donc vous conseiller d'être plus polie envers elle."

Le barman me regarda chocqué avant de dire du voix beaucoup plus douce.

"j'suis désolé. Savais pas que c'était toi qu'elle attendait. Vois vraiment pas ce que tu lui trouves. Dois être un peu maso."

Il commençait sérieusement à m'agacer. Je plongeais donc volontairement mon regard dans le sien, sachant que cela le mettrait mal à l'aise, avant de lui faire un sourire ironique.

" Je t'aurai bien expliqué mais vu ton faible intellec, tu ne pourrais pas comprendre....."

Je partis donc mes deux verres à la main , rejoindre la Hunter. Je remarquais au passage qu'un autre petit gars la fixait avec avidité. Ainsi elle attendais quelqu'un. Bien!! je déposerai donc mon verre, lui rappellerai poliment notre petit arrangement et la laisserai à ses occupations. Elle était bien assez grande et n'avait nul besoin de moi. Elle devait être perdue dans ses pensées car visiblement je la surpris.

"Bonjour mademoiselle. Comment allez vous depuis notre dernière rencontre ??Puis je??"

Sans plus attendre je m'assis sur le tabouret tout contre elle et lui donner son verre tout en lui faisant un grand sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Filature (PV Ayaka et Kerrick)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Filature (PV Ayaka et Kerrick)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la filature de Valgaudemar
» Filature
» Hiro Mizushima
» Cinglés les collectionneurs ?
» Une question à Jean-Jacques (si vous permettez!)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La renaissance d'une planète :: Hors Rôle Play :: Allez HOP POUBELLE-
Sauter vers: