La renaissance d'une planète

Edora, une planète qui sert de refuge pour les êtres surnaturels, détruite par une guerre et qui renaît aujourd'hui de ses cendres...
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les affaires reprennent [PV Nabérius]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les affaires reprennent [PV Nabérius]   Mar 30 Sep - 13:50

Ma vie personnelle était dans une situation critique, un elfe menaçait de tuer mon petit ami à chaque instant, mais je ne pouvais décemment pas laisser ma société en payer les frais.

Il fallait toujours que je trouve des clients et que je multiplie les contrats si je voulais qu’elle fonctionne et gagne en notoriété. Et le patron du casino pouvait devenir un très gros client…

Mon visage ne portait plus aucune trace de la soirée avec Dimma. Ne restaient que quelques plaies en train de cicatriser sur mes mains. J’avais enfilé une robe noire, cintrée, descendant jusqu’à mi cuises et dévoilant mon dos tatoué. Mes cheveux presque blancs étaient relevés en en un chignon simple et sophistiqué et mon maquillage faisait habilement ressortir la couleur de mes yeux. Ajoutez à ça une paire d’escarpins assortis à ma robe, et j’étais sûre de partir gagnante face à cet homme. Le tout était d’avoir l’esprit suffisamment habile pour le faire signer.

Je rentrais dans le casino sans jeter un regard aux machines, ni même aux joueurs, et filai droit jusqu’au bureau du patron, gardé par un colosse.

Un léger sourire aux lèvres, je me rapprochai de lui et lui soufflai quelques mots à l’oreille qui ne le laissèrent pas de glace.

... Faites que cela ne vienne pas à celles de Lev !...

Quelques secondes plus tard, je poussai la porte du bureau et m’y faufilai.

- Votre sécurité laisse à désirer.
Commentais-je. J’ai une proposition fort alléchante à vous faire à ce sujet.

Voilà, je venais de lui démontrer, en entrant aussi facilement, qu’il avait besoin de mes services. Le tout était de lui montrer tous les avantages qu’il aurait à signer un contrat avec moi.
Revenir en haut Aller en bas
Nabérius

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 04/05/2014

Feuille de personnage
Métier: Propriétaire du casino
Relations:

MessageSujet: Re: Les affaires reprennent [PV Nabérius]   Jeu 2 Oct - 3:25



Cette histoire d’élection m’avait mis les nerfs en boule. Si tout le monde y avait été entrainé par une Gardienne, pour ma part je n’en avais vue aucune. À l’évidence, Shën m’avait tenu à l’écart de cet évènement. Elle devait savoir que cela m’irriterais à ce point… Avoir eu Reiji sous la main, il aurait été victime de ma colère et n’aurait plus été là pour protéger son petit blondinet de compagnon. Le sale gosse! Non seulement il ne m’avait pas prévenu des évènements, comme il devait le faire, mais en plus, il s’était pitoyablement présenté comme candidat. Si au moins il avait montré plus d’éloge… Et remporter l’élection… J’aurais pu lui pardonner. Petite tête brûlé… Mais enfin, c’était fait, et un vétéran de la guerre avait été élu. J’allais faire avec, et tourner cela à mon avantage. Pour l’instant, d’autres affaires m’appelaient.

Concentré dans les contrats pour le casino, une présence capta mon attention de tout ceci. Je relevais les yeux sur les écrans plat me présentant des images de divers angles du casino et haussais les sourcils en voyant une femme, qui avait à l’évidence prit soin de son apparence pour l’occasion, se dirigeant directement vers mon bureau. Voilà quelqu’un bien déterminé à me voir, je le ressentais jusqu’ici! J’écoutais avec attention ce qui se passait à l’extérieur et soupirais en roulant des yeux exaspéré en comprenant que mon garde se laissait amadouer aussi aisément. Il suffisait d’une belle femme vous disant des choses… coquines… pour qu’un homme perde ses moyens. J’allais me souvenir de le renvoyer et de me trouver quelqu’un d’autre. J’abaissais mes yeux sur les contrats disposés sur mon bureau, avant qu’elle n’ouvre la porte, pour sembler aussi occupé que ce que j’étais avant qu’elle n’entre dans l’édifice.

Je feintais la surprise lorsqu’elle entra, redressant la tête et déposant mon stylo bille. Je reculais ensuite ma chaise pour me redresser, reboutonnant mon veston blanc sur ma chemise pourpre, et contournais mon bureau d’un air perplexe.

« De toute évidence vous avez raison. Celui-ci ne trouvera plus d’emploie dans la sécurité, je vous l’assure.»

Son faible face aux femmes serait connu. Je tirais une chaise pour l’intruse et un sourire charmant illumina mon visage. Je n’allais pas me montrer sauvage pour la simple raison que l’on faisait intrusion dans mon bureau. Et soyons sincère, j’étais curieux de savoir ce que me voulais cette sirène.

« Installez-vous, je vous en prie, je veux bien savoir ce que vous pouvez faire pour moi. Je suis Dorian Staniss, mais je suppose que vous le savez déjà, pour être venu jusqu’ici. »

Je retournais de l’autre côté du meuble pour reprendre ma place à mon fauteuil. Je ramassais sommairement les papiers pour en faire des piles plus propres que je disposais de côté. Puis croisant les mains sur le bureau, je la regardais attentivement. Elle était belle, c’était indéniable, mais qu’elle sirène ne l’était pas? La beauté des choses ne m’affectait plus autant que dans mon jeune temps. Et elle était ici pour affaire, alors j’évitais de paraître pour un pervers.

« En quoi puis-je vous être utile? »

Je n’étais pas dupe. Pourquoi venir ici pour me dire que ma sécurité était mauvaise et proposer ses services comme ça, tout bonnement? C’était qu’il y avait autre chose derrière cela! Il restait à savoir si elle avait besoin du démon, ou du gérant de casino. Rare étaient les personnes conscientes de ce que j’étais réellement. Mon vénérable âge et ma pureté me permettait d’assez bien masquer mon aura démoniaque. Je n’avais pas besoin de corps humain à posséder, ce n’était pas pour rien. Mon apparence humaine était la mienne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les affaires reprennent [PV Nabérius]   Ven 3 Oct - 0:37

Dorian Staniss, l’actuel patron du casino, semblait sincèrement surpris. Il se leva et je le détaillai légèrement. Grand, visiblement ben bâti, un visage plutôt agréable, des cheveux noirs méchés blanc (sans doute une petite fantasie)…

…Plutôt bel homme en somme. Il aurait pu faire partie de mes proies, à l’époque où je pouvais encore chasser.

Avec une légère pointe de regret, je songeai à quel point tout était plus facile lorsque je n’agissais que pour moi-même et mon simple plaisir. Pas d’elfe psychopathe, pas de moyen de pression, pas besoin de faire des efforts pour ne pas sauter sur un homme alléchant.

Enfin… J’étais ici dans un but précis. Et plus vite ce sera fait, mieux je me porterais !

« De toute évidence vous avez raison. Celui-ci ne trouvera plus d’emploie dans la sécurité, je vous l’assure.»

J’esquissai un petit sourire ironique et m’assis sur la chaise qu’il me présenta avant de croiser les jambes.

« Installez-vous, je vous en prie, je veux bien savoir ce que vous pouvez faire pour moi. Je suis Dorian Staniss, mais je suppose que vous le savez déjà, pour être venu jusqu’ici. »

Je hochai légèrement la tête et le laissai continuer.

Eh bien, au moins nous pourrions entrer directement dans le vif du sujet ! Parfait!

« En quoi puis-je vous être utile? »

Je croisai mes mains sur mes genoux et me présentai :

- Je m’appelle Symphonie Calyssa, je dirige l'Edorian Security. Vous n’en avez sans doute pas entendu parler, c’est une entreprise relativement récente. Je loue les services d’agents de sécurité. Ils sont spécialement choisis pour leur adresse au combat et leur loyauté, puis formés de telle sorte à, par exemple, éviter le genre de bavure que vient de commettre votre agent. Comme vous vous en doutez, un contrat avec vous, en plus de vous faire bénéficier de nombreux avantages, aiderait beaucoup à faire connaitre Edorian Security. Les gens sont encore méfiants, et si un homme comme vous venait à louer nos services, alors ils verraient que nous sommes totalement dignes de confiance. Mais je vous rassure, nos prix, en plus d’être abordables, n’enlèvent rien à la qualité des hommes que je fournis. Jamais votre casino n’aura été autant en sécurité.

Je jouais la transparence. C’était visiblement un homme intelligent, la preuve, son casino prospérait de plus en plus, et le mettre en position de force face à moi, pauvre petite nouvelle dans le monde cruel du marché, flattait son égo.

- Qu’en pensez-vous ?

Revenir en haut Aller en bas
Nabérius

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 04/05/2014

Feuille de personnage
Métier: Propriétaire du casino
Relations:

MessageSujet: Re: Les affaires reprennent [PV Nabérius]   Mer 8 Oct - 3:51



Je croisais mes mains sur le bureau et j'écoutais Symphonie avec intérêt. Pourquoi personne ne m'avait encore rapporté l'existence de l'Edorian Security? Décidément, j'avais besoins d'allié plus fidèle et avisé ! Ou j'irais chercher les informations moi-même à l'avenir. Les temps étaient difficiles pour les démons. Je restais silencieux en ramenant mes mains devant mon menton. Ce semblait être raisonnable comme proposition, mais peut suffisant comme information pour que j'accepte ainsi. J'appréciais toute fois qu'elle n'use pas de son charme de sirène pour m'envoûter. Ce qui n'aurait pas eu grand effet sur moi de toute façon.

« Vous voulez donc plus de visibilité. »

C'était monnaie courante que l'on me demande ce genre de chose au casino, ça et des prêts d'argent. Je n'acceptais pas tout ce qu'on me proposait, je devais en soutirer quelque chose aussi en retour. Que pourrais-je lui demander? Comment pourrais-je corrompre son âme? Elle avait bien quelque chose pour moi. Outre de m’assurer une sécurité. Ce dont, avouons-le, m’était plutôt inutile. Le seul avantage que ça avait, c’était que l’ennemi serait ralentit par la sécurité avant de m’atteindre et cela me permettrait de voir leur force. Il y avait peu d’être pouvant rivaliser avec ma puissance.

« C'est une proposition intéressante, toute fois vous conviendrez que je connais peu de choses sur vous et rien ne me prouve la véracité de se projet. J'ai besoin d'en savoir plus avant de conclure une entente. »

Je jouais la méfiance en but de mieux la connaitre, de voir jusqu'où elle serait prête à aller pour me convaincre d'accepter. Je reposais mes mains sur le bureau et haussais un sourcil.

« A vous écouter, on croirait qu'il n'y a que des hommes dans votre entreprise. C'est le cas? »

Je me demandais comment elle réagirait face à ce sujet. Ce pouvait être délicat, surtout si j'étais en présence d'une féministe. Mais je n'avais rien contre. Une femme pouvait être tout aussi forte qu'un homme, dépendant de la race et des pouvoirs.

« Et quels races avez-vous? Il me faut des protecteurs n'ayant pas seulement une force brute. Avec le jeu et les joueurs qui abusent parfois, je peux me retrouver avec des enragés assez dangereux, comme des démons mécontent. Ou des illuminés ayant l’idée absurde de venir voler le contenu du coffre-fort. »

La mention des démons était intentionnel, afin encore une fois, de tâter le terrain sur le sujet. Elle pouvait réagir comme certain de dégoût, comme ne pas avoir de réaction.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les affaires reprennent [PV Nabérius]   Mer 8 Oct - 16:06

« Vous voulez donc plus de visibilité. »

C'est ce que je venais de dire. En quoi résumer cette idée aiderait en quelque chose ? Souhaitait-il me faire comprendre qu’il avait saisi le principal ? Même un débile profond aurait tout de suite pigé le principe, et je doutais fort qu’il soit idiot.

« C'est une proposition intéressante, toute fois vous conviendrez que je connais peu de choses sur vous et rien ne me prouve la véracité de se projet. J'ai besoin d'en savoir plus avant de conclure une entente. »

Je hochai légèrement la tête en signe de compréhension. Je savais que signer ce contrat n’allait pas se faire en un claquement de doigts.

« A vous écouter, on croirait qu'il n'y a que des hommes dans votre entreprise. C'est le cas? »

Haussant un sourcil, agréablement surprise, j’expliquai alors :

- Il y a des femmes, mais certains clients ont tendance à émettre des réserves lorsque je parle de ces recrues. Ils doutent du fait qu’une entreprise engageant des femmes pour protéger les autres soit réellement sérieuse. Je suis enchantée de voir que vous ne faites pas partie de ces gens-là.

Il gagnait un point dans mon estime.

« Et quels races avez-vous? Il me faut des protecteurs n'ayant pas seulement une force brute. Avec le jeu et les joueurs qui abusent parfois, je peux me retrouver avec des enragés assez dangereux, comme des démons mécontent. Ou des illuminés ayant l’idée absurde de venir voler le contenu du coffre-fort. »

Je ne cillai pas, même si en mon fort intérieur, je songeai qu’un loup-garou en colère pouvait largement égaler un démon à mon avis. Personnellement, j’avais particulièrement évité le lit des loups et des vampires pendant la guerre. Il y avait trop de risques de me faire mordre ou pire à n’importe quel moment. (dit la femme qui sort actuellement avec un loup-garou alpha au sang un peu trop chaud… hahahahahaha !)

Enfin, peut-être qu’il avait combattu beaucoup de démons pendant cette période-là.

- Oh Monsieur, sachez que je n’engage pas de vulgaire gorilles sans cervelle. J’ai, par exemple, des cyborgs extrêmement futés capable de mettre n’importe quelle créature au tapis. Mais je m’occupe personnellement des entretiens et j’effectue une sélection extrêmement précise sans vraiment tenir compte de leur race. Mis à part les dragons, j’ai actuellement de tout. Enfin, je pourrais confier ma vie à mes employés sans être inquiétée une seule seconde.


Après tout, je les sélectionnais comme je l’avais fait avec mes protecteurs par le passé, et j’étais toujours intact. Mais il valait mieux que je ne précise pas ce petit détail, même s’il aurait sans doute convaincu notre homme.

En revanche, j’avais un atout considérable dans ma manche : Dimma.

Je me penchai un peu et baissai légèrement la voix :

- Cela dit, mes employés bénéficient d’un avantage considérable. Vous avez sans doute déjà entendu parler de la Kabale… Les informations ont parlé de leurs massacres et si leur chef n’est pas encore venu vous voir, cela ne saurait tarder. Il tente de s’approprier la ville et possède déjà nombre de petits commerces. J’ai obtenu suffisamment d’informations à son sujet pour mettre en place des mesures pouvant contrer certaines de ses capacités. Mes employés peuvent vous protéger de cet individu, contrairement à 90% des gardes du corps lambda.

Si je parlais aussi ouvertement de l’elfe, c’était parce que j’étais persuadée qu’il n’avait pas encore pris ce casino. Dorian Staniss pouvait potentiellement devenir un allié. Enfin, toutes les personnes voulant neutraliser Dimma étaient des alliés…

Et puis même si j’étais surveillée, nous n’étions que tous les deux dans ce bureau, je pouvais donc utiliser Dimma comme argument de vente sans que cela tombe dans l’oreille de ses espions.

Revenir en haut Aller en bas
Nabérius

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 04/05/2014

Feuille de personnage
Métier: Propriétaire du casino
Relations:

MessageSujet: Re: Les affaires reprennent [PV Nabérius]   Jeu 16 Oct - 3:52



Elle avait donc jouée prudence en ne parlant pas de ses recrues féminines, de peur que je sois sexiste? Je ricanais et j'acquiesçais, je n'étais effectivement pas ce genre d'homme. Sauf peut-être face aux humains, la femme était définitivement plus faible, mais l'homme aussi l'était.

« Comment douter des habiletés des femmes alors que vous en êtes une et que vous avez passée outre ma sécurité? Et si c'était le cas, je ne vous aurais pas prise au sérieux dès le départ. Une femme diriger une entreprise de sécurité, ce ne sont pas touts les hommes qui apprécieraient. »

Et puis les femmes n'avaient pas que le charme pour nuire. Toute créature avait des pouvoirs. Cette symphonie devait avoir été souvent victime de discrimination pour avoir été méfiante sur le sujet. Elle avait tout de même beaucoup de courage pour se présenter elle-même, et ne pas envoyer un représentant.

J’haussais les sourcils, tout de même impressionné par ce que j’apprenais. Je n’étais pas particulièrement friand des cyborgs, il suffisait d’un peu d’électricité pour les courcircuiter en général… Mais bon, chaque race avait sa faiblesse après tout. Peut-être la technologie nous surpasserait tous un jour. C’était tout de même dommage pour les dragons, mais pas surprenant. Je me penchais au-dessus de mon bureau en la voyant faire de même. Quelle confidence allait-elle me faire? Mon bureau était probablement l’endroit le plus sécuritaire de cette ville. Personne ne m’espionnait, je m’en assurais plusieurs fois par jours, aucun dispositif, aucune magie, les gardes de sécurité étaient là pour faire joli autrement dit, mais aussi pour ma crédibilité. Je me faisais passer pour un simple médium, ou sorcier, selon les points de vus. Il fallait être puissant pour reconnaître quelle était ma race, et ceux m’ayant vu à la guerre, m’avait aperçu sous ma véritable apparence. Songeant à la guerre… Le nom de cette sirène ne m’était pas inconnu.

« Ah oui, un dénommé Dimma en est le chef il me semble, j’en ai bien entendu parler. Je suis même surpris qu’il ne soit pas venu au casino encore. »

Des histoires que l’on me racontait, il semblait assoiffé de pouvoir, au point de commettre des folies. Cela faisait plutôt mon affaire. Pendant que le monde était tourné vers cet elfe masqué, de mon côté je pourrais mettre en plan mes propres projets sans qu’on ne me soupçonne.

« Pour supposer que vous pouvez me protéger de ce groupe de rebelle, c’est que vous devez savoir ce que vous faites. Vous devez avoir beaucoup d’expérience pour être apte à gérer tout cela. Je présume que vous avez des espions à votre solde pour vous aider? »

Je me replaçais dans ma chaise, cherchant toujours où es-ce que j’avais entendu ce nom de Symphonie. Et cherchant encore quel avantage j’aurais à accepter. Je paraissais tout de même intéressé.

« Quelle garantie offrez-vous si l’un de vos protecteurs n’accomplie pas son travail comme il se doit? Ce serait regrettable qu’un vol, par exemple, se produise sous votre garde et que les gens apprennent d’où venaient les membres de ma sécurité. »

Rien de plus facile que de salir un nom. Mais si les avantages étaient alléchants, je savais aussi bien me tenir la langue, et aucun journal n’apprendrait rien. Symphonie ne voudrait pas entacher sa réputation, c’était simplement logique. Sa réputation… Mais oui, voilà d’où me venait se nom. L’une des conquêtes de l’un de mes lieutenants pendant la guerre. J’avais en effet de quoi salir sa réputation.

« Puisque vous faite l’embauche vous-même, vous devez certainement faire une enquête sur le passé de la personne. Sera-t-il possible de connaître les antécédents de ceux qui travailleraient pour moi? »

J’étais bien apte à le faire moi-même à vrai dire. Je le faisais déjà sur tous mes employés. Ce n’était qu’une simple formalité selon moi. Et une formalité plutôt essentielle. Nous étions tout de même dans un casino, là où beaucoup d’argent circulait.  

« Et faites-vous une enquête sur vos clients? Si ce n’est déjà fait sur moi! »

J’avais pris un petit ton plaisantin. Si elle avait enquêté à mon sujet, je me demandais bien ce qu’elle avait pu trouver. L’histoire de Dorian Staniss était plutôt banale. Un homme ayant été au bon endroit, au bon moment, avec une grande chance en affaire si l’on pouvait dire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les affaires reprennent [PV Nabérius]   Jeu 16 Oct - 15:25

« Ah oui, un dénommé Dimma en est le chef il me semble, j’en ai bien entendu parler. Je suis même surpris qu’il ne soit pas venu au casino encore. »

Ça viendra, ça viendra. Je doute qu’il fasse l’impasse sur cette entreprise.

Mais en attendant, je me redressai et le laissai réfléchir à mon argument choc.

« Pour supposer que vous pouvez me protéger de ce groupe de rebelle, c’est que vous devez savoir ce que vous faites. »

Aaaaaabsolument ! J’ai assez fréquenté cet elfe pour en savoir plus sur lui que n’importe qui dans cette ville pouvait le savoir.

Le seul point négatif, en quelque sorte, était qu’avec lui, on n’apprenait pas en lui parlant mais en le subissant. En subissant ses menaces et ses attaques.

« Vous devez avoir beaucoup d’expérience pour être apte à gérer tout cela. »

Disons que j’ai beaucoup observé. Pendant 20 ans à peu près. Et j’ai appris.

On ne se méfie jamais assez des maitresses à qui on parle de tout et de rien après l’amour, mais surtout de tactique en période de guerre.

«Je présume que vous avez des espions à votre solde pour vous aider? »

- Juste ce qu’il faut. Répondis-je prudemment.

J’avais quelques informateurs depuis peu, j’avais même de temps à autre de l’ « aide » d’une espionne de haut vol, mais en ce qui concernait Dimma… J’aurais aimé apprendre tout ce que je savais d’une tierce personne…. Et il avait une avance considérable sur ce point-là et effectuait une pression non négligeable, m’empêchant d’embaucher de véritables espions de peur qu’il n’exécute ses menaces concernant Lev.

« Quelle garantie offrez-vous si l’un de vos protecteurs n’accomplie pas son travail comme il se doit? Ce serait regrettable qu’un vol, par exemple, se produise sous votre garde et que les gens apprennent d’où venaient les membres de ma sécurité. »

Plus cet entretient avançait et mieux je comprenais comment cet homme parvenait à gérer son casino.

Il était pointilleux.

C’était une qualité. Mais un fléau pour les personnes dans mon cas.

- Il est évident qu’une sanction appropriée serait appliquée et un dédommagement vous serait versé.


J’avais l’impression de réciter une leçon devant un professeur exigeant. C’était plutôt désagréable, mais il serait bien à court de questions au bout d’un moment !

« Puisque vous faite l’embauche vous-même, vous devez certainement faire une enquête sur le passé de la personne. Sera-t-il possible de connaître les antécédents de ceux qui travailleraient pour moi? Et faites-vous une enquête sur vos clients? Si ce n’est déjà fait sur moi! »

 Je grinçai des dents intérieurement et continuai de sourire en façade.

- Avec la guerre et l’immigration en provenance de la Terre, il est extrêmement difficile d’obtenir le passé complet de mes employés. Je m’efforce néanmoins d’en apprendre un maximum afin de placer mes agents de façon judicieuse. Il est donc évident que j’effectue également une enquête préalable sur mes clients afin d’éviter certains conflits.

Je me détendis légèrement et lançai sur un ton plus léger, imitant mon interlocuteur :

- J’ai effectivement lancé une petite recherche à votre sujet, mais je vous avouerais en toute sincérité que je n’ai pas trouvé grand-chose. Vous me semblez juste très chanceux. Cela dit, cet entretient m’en a appris beaucoup plus sur vos attentes que n’importe quel rapport provenant d’un de mes informateurs. C’est une des raisons pour lesquelles je préfère rencontrer les personnes avec qui je traite.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les affaires reprennent [PV Nabérius]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les affaires reprennent [PV Nabérius]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le coin des bonnes affaires
» les bonnes affaires sur internet
» Bonnes affaires : suite
» [Série] Cold Case - Affaires classées
» WDW et autres parcs - Que faire de ses affaires pendant les attractions ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La renaissance d'une planète :: Hors Rôle Play :: Allez HOP POUBELLE-
Sauter vers: