La renaissance d'une planète

Edora, une planète qui sert de refuge pour les êtres surnaturels, détruite par une guerre et qui renaît aujourd'hui de ses cendres...
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un accueil chaleureux

Aller en bas 
AuteurMessage
Alice Eden

avatar

Messages : 150
Date d'inscription : 07/09/2014

MessageSujet: Un accueil chaleureux    Sam 20 Sep - 11:29

Un grand panneau de liège occupait la partie centrale du hall de la guilde des hunters. Sur ce dernier les missions libres étaient affichées, les autres missions plus délicates étaient délivrées par les chefs de guilde. Sur le tableau les missions étaient présentées sous formes de fiches avec le plus souvent une photo de la cible et le cas échéant une description permettant de la reconnaitre. Suivaient en suite des informations utiles pour sa localisation et les crimes dont elle était accusée. Une jeune femme aux cheveux bruns les parcourait des yeux. Elle portait un pantalon noir qui mettait ses jambes en valeur ainsi qu’un chemisier blanc. Autour de son cou une longue écharpe était enroulée dont les extrémités pendaient dans son dos jusqu’à ses reins. Tenue simple et élégante si on oubliait le katana dans sa main gauche, certes rangé dans son fourreau mais potentiellement dangereux quand même, et les petits couteaux dissimulés dans ses manches et sa ceinture.

Alice s’éloigna de quelques pas puis s’arrêta et se retourna vers le panneau. D’un geste habille elle sortit un couteau de sa manche droite, sans se servir de son autre main qui tenait toujours son sabre, et le lança. Le projectile se planta avec un bruit sourd sur la fiche de la cible qu’elle avait choisis. La dernière car elle quittait les hunters.
Dehors l’air était frais, la jeune femme remonta un pan de son écharpe jusque sous ses yeux, cachant ainsi la majeure partie de son visage. La nuit n’était pas trop avancée et elle espérait en finir rapidement avec son travail comme ça elle passerait chercher son sac chez elle et pourrait partir avant l’aube.

Marchant dans les ruelles sombres la hunter réfléchissait à sa cible. Elle concevait que les vampires devaient se nourrir mais avaient-ils réellement besoin de tuer leurs victimes ? Si oui pourquoi des innocents ? Mais certains ne tuaient que pour le plaisir et c’est ceux-là que l’ange chassait. Sa mission du jour consistait à mettre un terme aux agissements d’un vampire dont le comportement était impardonnable. Ce dernier était visiblement impliqué dans plusieurs affaires d’enlèvement d’enfants.

- Tu es perdue jeune fille ?

Alice se retourna et vit sa cible, il avait encore du sang à la commissure des lèvres.

- Tu as encore ôté la vie à un enfant ?

- Ah leurs cris apeurés sont si doux à mes oreilles.

Il prit un air ravi.

- Mais navré pour toi tu as dépassé l’âge. Quoi que si tu me laisse voir ton visage je ferais peut être une exception. Mais tu n’es pas là pour ça n’est-ce pas … hunter ?

C’est ainsi que débuta une course poursuite dans les rues de la ville. Le vampire avait fui l’affrontement et courrait dans les rues désertes. L’ange était endurante et ne se laissait pas distancer même si ce petit jeu de chat et de la souris l’agaçait au plus haut point. Ce petit jeu durait depuis un moment déjà quant au bout de la rue se dressa un étrange portail. Le poursuivi sembla hésiter et se retourna, lorsqu’il vit sa poursuivante sur ses talons il s’engouffra dans le portail. Bien obligée de faire de même pour terminer sa mission cette dernière s’y engagea à son tour.

De l’autre côté le paysage était différent, ils étaient sur les toits de la ville et plus dans la ruelle, mais la ville n’avait plus rien de celles qu’ils venaient de parcourir. Visiblement c'était un quartier réservés aux habitations modestes. Le vampire s’approcha de l’extrémité du toit, la hauteur était trop importante pour sauter sans risquer de dommages et le toit suivant trop loin pour l’atteindre à coup sûr. Alice dégaina son katana. Le vampire sourit, il était coincé.

- Je me serais bien amusé jusqu’au bout, mais laisse-moi apercevoir ton visage avant s’il te plaît.

Après un soupir las la jeune femme découvrit son visage, ses traits habituellement doux et beaux étaient tirés. Ses yeux étaient cernés par le manque de sommeil et son teint très pâle. Souvent elle avait eu des problèmes de sommeil après les différents évènements marquants de son enfance, mais rarement à ce point. Les accrocs de plus en plus fréquents avec la guilde lui avaient valu pas mal d’insomnies, mais depuis sa décision de la quitter le sommeil l’avait abandonné. Cela faisait trois jours, ou plutôt trois nuits qu’elle passait ses nuits en missions car elle ne supportait plus de les passer chez elle à attendre. Et la journée elle s’occupait au quartier général. Son corps était habitué à peu de sommeil mais comme tout le monde elle avait ses limites.

- La culpabilité de nous tuer t’empêche de dormir ?

- Te sens tu coupable de tuer des enfants ?

Il sourit.

- Pas le moins du monde.

- Alors je n’ai pas à me sentir coupable de t’ôter la vie.

Comme pour la défier le condamné la regarda droit dans les yeux, ou peut-être était-ce pour vérifier si elle disait vrai.

- Repose en paix.

La lune se refléta sur la lame, créant comme un éclair dans la nuit lorsque cette dernière trancha la tête de la créature. La tête en question roula sur le toit et tomba dans la rue. D’un geste ample la hunter trancha dans le vide et stoppa son geste pour enlever le sang de son arme. D’un revers de la main elle s’essuya la joue mais ce geste n’effaça pas le sang et laissa une longue trace rouge jusque sous son œil. Remontant son écharpe sur son visage, ce qui ne cacha néanmoins pas la tâche de sang, Alice s’apprêta à repartir. Où ? Aucune idée. Mais des pas dans la rue se firent entendre. Des pas qui s’arrêtèrent à peu près là où la tête de la cible était tombée. Un témoin… manquait plus que ça.

Se mordillant la lèvre l’ange garda son katana en main au cas où la personne vienne. Entre le lieu inconnu, l’impossibilité de rentrer (ce qui n’était pas une grosse perte) et cette personne qui se pointait au mauvais moment la nuit n’avait pas l’air de vouloir se terminer… Ce serait encore une longue nuit. Fuir aurait été une bonne idée car un témoin est souvent un innocent, or tuer un innocent est contre les principes de l’ange. Mais se lancer dans une nouvelle course poursuite ne lui plaisait pas trop, la première l’avait usé et elle commençait à ressentir la fatigue. Elle attendit donc de voir si le témoin allait venir ou fuir en se demandant où elle avait pût atterrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerrick Danzhol

avatar

Messages : 190
Date d'inscription : 03/07/2014
Age : 83
Localisation : Là où mon coeur me porte

MessageSujet: Re: Un accueil chaleureux    Ven 26 Sep - 0:15

Bon!! Il était temps que je rentre. J'avalais ma vodka , payais et sortais du bar , direction l'appart. J'étais du humeur de chien. Cela faisait la troisième fois que la créature m'échappait. Je ne savais toujours pas comment elle avait réussi cela mais elle l'avait fait. Je du bien m'avouer que je l'avais sous estimé. Merde...Pourtant le piège de cette nuit était parfait!!Et pourtant, elle n'avait même pas dénié montrer le bout de son nez. Il fallait absolument que je l'attrappe. Cela aurait du être une partie de plaisir avec mes pouvoirs en forêt !!Nada!!Que dalle!!Je pestais contre moi même quand une idée me vint à l'esprit. Oui, bien sur!! Pas de doute, la prochaine serait la bonne. Je me frottais les mains tout en levant la tête. Mince...J'étais où là??? Perdu dans mes pensées, je m'étais égaré. Je bougonnais. Manquait plus que cela tient !!Comme si ma nuit n'avait pas été assez pourrie. Décidement, quand ça ne voulait pas aller, ça ne voulait pas aller. Mais ce n'était pas le pire.

Alors que je cherchais un repère que je puisse reconnaître afin de m'orienter, quelque chose s'écrasa presque à mes pieds, m'éclaboussant au passage. La moutarde me monta aussitôt au nez. Voilà maintenant que l'on me jetait des détritus. Là c'était trop!! mais quel ne fut pas ma surprise quand mes narines frémirent en reconnaissant parfaitement cette odeur cuivrée. Du sang!!Je tatais mon manteau. Poisseux et encore chaud. Je cherchais l'objet tombé du toit avant de m'apercevoir que ce n'était rien d'autre qu'une tête. Mais c'était quoi encore cette embrouille?? Je levais juste à temps ma tête pour voir une lame brillait sous le clair de lune. Et voilà!!Finit le lit douillet. Mince!!Et Lexi allait surement me taner en me demandant ce que je faisais. Et puis zut! Ce n'était pas mon affaire!!Je m'efforçais de penser aux lèvres douces de ma louve , promesse de jeux interdits, et pourtant je ne pus m'empêcher de regarder le chemin le plus court pour accéder au toit.

*Kerrick, un jour ta curiosité te perdra!!*

Oui maman!!Elle avait diablement raison,mais ma raison à moi l'ignorait totalement. Je soupirais avant de me lancer. Une petite course, un saut sur la grosse poubelle, rebond, attrapper la rambarde du balcon d'en face , monter dessus, autre bond, deux barreaux de l'escalier de service, et hop la gouttière, pourvu qu'elle tienne,grimper, le rebord du toit, petit balancement et hop, salto avant. Réception parfaite!! Ma foi pour mes presque cent vingt sept printemps, j'avais conservé ma souplesse. Maintenant fini de rire. Trouver la lame et surtout le propriétaire de la lame. Pas trop dur normalement . Il n'y avait qu'à suivre le fil de la lame. L'homme serait au bout. Ah!!Un cadavre sans tête! J'étais sur la bonne voie. Là...J'y étais!! Sauf que.....

La lame, pas de problème. Par contre l'homme....Ben s'en était pas un. Aux vues des courbes, nul doute que c'était une femme. Elle semblait ...fatiguée et pourtant elle tenait parfaitement son Katana. J'avais donc , a priori , l'assassin devant mes yeux.Je notais sa manière de se tenir , sa posture. Pas de doute, une combattante!! Débutante ou confirmée??Confirmée dirai je....Elle n'avait pas chercher à fuir et semblait même plutôt m'attendre tranquillement. Méfiance donc.Je m'approchais doucement mais surement , histoire de voir si je pouvais en apprendre un peu plus sur elle. Les gestes du corps sont souvent révélateurs. Arrivé à une distance "résonnable", je la hélais.

"Bonjour!! Kerrick pour vous servir. Je ne sais pas la raison , et à vraie dire je m'en fiche complétement, qui vous a poussé à tuer cet homme mais elle était mauvaise de toute façon. Je crois donc qu'il serait "judicieux" que vous m'accompagniez jusqu'au service d'ordre le plus proche, histoire d'éclaicir tout cela. J'espère que vous ne m'obligerez pas à recourir à la force, et de vous avertir que je suis un épéiste confirmé. "

La balle était dans son camp. Je fis glisser doucement ma lame hors de son fourreau pour qu'elle ne puisse pas prendre cela comme un signe d'agression , bien que le message était on ne peut plus clair. Nous allions voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Eden

avatar

Messages : 150
Date d'inscription : 07/09/2014

MessageSujet: Re: Un accueil chaleureux    Mer 1 Oct - 13:16

La jeune femme se redressa, raffermissant sa prise sur son sabre, dans une posture fière. Pas une fierté hautaine, non, plutôt la fierté guerrière du combattant qui ne connaît pas la peur. Il n’y a pas à dire, même si elle ne portait pas une belle robe ou je ne sais quelle tenue qui rend une femme belle elle avait fière allure, une certaine noblesse même. Ses vêtements étaient toujours impeccables, son chemisier toujours blanc immaculé. Seule la tâche de sang que l’on apercevait sous son œil, dépassant de sous l’écharpe, indiquait qu’elle venait d’ôter une vie.

"Bonjour!! Kerrick pour vous servir. Je ne sais pas la raison , et à vraie dire je m'en fiche complétement, qui vous a poussé à tuer cet homme mais elle était mauvaise de toute façon. Je crois donc qu'il serait "judicieux" que vous m'accompagniez jusqu'au service d'ordre le plus proche, histoire d'éclaicir tout cela. J'espère que vous ne m'obligerez pas à recourir à la force, et de vous avertir que je suis un épéiste confirmé. "

Alice retint un rire, il avait l’air amusant. Il se présentait de manière galante et courtoise à quelqu’un qui venait de tuer et il le savait. De plus il donnait son nom et dévoilait son plan. Etait-il stupide ? Néanmoins si il espérait qu’elle se présente c’était raté, on ne l’avait pas recruté chez les hunters pour ses talents en conversation. Mais sa remarque sur ses motivations l’agaça. Elle n’avait jamais ue la prétention de penser qu’elle était quelqu’un de bien. Certes elle ne tuait que des créatures que l’on pourrait qualifier de monstre, mais une vie est une vie et à partir du moment où on l’ôte on ne vaut pas mieux que ceux qu’elle sache. Et elle n’avait pas besoin qu’on le lui rappelle. Un autre déail attira son attention, il disait être un épéiste confirmé, or quand on a suivi une formation comme celle des hunters on nous apprend à ne pas dévoiler ses talents à l’ennemis. Visiblement il n’avait pas été formé pour l’assassinat. Son discours de justicier le confirmait, c’était probablement un homme avec des idéaux utopistes de justice sans violence. Il dégaina lentement son épée signe qu’il était sérieux mais qu’il espérait encore régler ça en discutant. C’était pas franchement gagné pour cette option. Elle soupira.

- N’attend de moi ni des présentations, ni de la courtoisie et encore moins que je me justifie ou te fasse la conversation. Je ne suis pas payé pour ça.

Sa voix était agréable à entendre, ni vraiment aigue ni grave, d’une jolie sonorité même si elle disait rarement des choses gentilles. Son ton était posé, ni autoritaire ni agressif, calme et un peu las. Son regard particulier bleu violet était serein aussi. Ses yeux, ses paroles, sa posture, tout traduisait la confiance en soi et la maitrise de soi. Ses émotions il y avait bien longtemps qu’elles étaient enfouis profondément, mis à part quand ses ailes se déployaient elle était comme une coquille vide avec très peu d’émotions. On souffre moins lorsqu’on ne ressent rien.

Puisque visiblement son adversaire était galant, honneur aux dames donc. La hunter s’élança, ses pas étaient rapides et légers, ses pieds semblaient à peine effleurer le sol tant le bruit de sa course était ténu. Cette particularité acquise en travaillant la discrétion ajoutée au fait que son écharpe cachait son visage en conservant son anonymat faisait penser à un ninja. L’ange porta quelques coups rapides à son adversaire, malgré la vitesse d’exécution ils restaient de puissance moyenne et facilement parables si l’homme était réellement un épéiste digne de ce nom. On aurait dit qu’elle  s’échauffait et testait son adversaire. Néanmoins on pouvait voir qu’elle maniait son katana de la main gauche. Oh elle le maniait très bien, mais elle n’était absolument pas gauchère. Seulement ça à moins de l’avoir déjà vue se battre ou la connaitre personnellement, on ne pouvait pas le deviner car elle maintenait très bien l’illusion qu’elle se battait avec sa main de prédilection.

Alice ramena soudain son bras gauche loin en arrière et lança un revers d’une puissance importante. Sinon mortel ce coup serait sans nul doute dévastateur, d’autant plus qu’il était porté assez haut pour atteindre le cou ou en tout cas le haut du corps aux alentours. Son bras droit était tendu en arrière comme pour maintenir l’équilibre. Une fraction de secondes avant que la lame ne frappe sa cible la main gauche de la jeune femme lâcha le sabre et elle le rattrapa de la main droite, tournant le sabre au passage pour frapper avec le dos de la lame. Son cou fût porté bien plus bas que ce qu’elle avait laissé entendre et heurta les côtes de son adversaire. Bien sûr le coup était bien moins puissant que celui qu’elle avait feinté, néanmoins le dos de la lame ne tranchait pas mais était très douloureux. D’ailleurs il était probable qu’une côte se soit fêlée sous le choc. Cette technique visait à feinter un coup puissant pour obliger l’adversaire à parer en hauteur faute de pouvoir esquiver et en suite de porter un coup rapide au niveau du flanc à découvert. Cela nécessitait de tromper l’adversaire et de savoir se battre au moins quelques minutes de sa mauvaise main le temps de convaincre et de préparer le coup. Et rare étaient les gens à connaitre ce procédé qui était assez risqué, la plupart se faisaient donc avoir. Il y avait pourtant quelques points négatifs. Premièrement ce genre de technique ne s’utilise pas deux fois sur le même adversaire, ou alors il faut qu’il soit vraiment stupide.
Deuxièmement la feinte devait être très crédible. Et troisièmement elle laissait l’attaquant à la merci du retour adverse car le temps de se remettre en position de défense l’ennemi pouvait en profiter. Mais cela ne posait pas de problème à la chasseuse, les blessures importantes elle en avait reçu pas mal durant ses missions, et la plupart étaient volontaires. Car se blesser revient à verser son sang, et un vampire enivré par l’odeur du sang perd souvent le contrôle et attaque sans réfléchir. Il était donc arrivé qu’elle se laisse blesser voire se blesse elle-même. Elle ne redoutait donc pas vraiment les coups du jeune homme, ce sont des choses qui arrivent dans un combat.

Si Alice avait frappé avec le côté non tranchant du sabre c’était pour ne pas infliger de blessure mortelle. En effet tuer un innocent n’était pas dans ses principes. Ce type se trouvait juste au mauvais endroit au mauvais moment, et avec sa manière moraliste d’aborder un assassin il devait être innocent. Les yeux bleus violets étaient toujours aussi calmes et les mèches brunes retombaient sur les épaules de la jeune femme, venant encadrer son visage camouflé sous son écharpe. Mais sous cet air si serein l’adrénaline courait dans ses veines. C’était un beau combat en prévision même si son objectif était de le rendre dans l’incapacité de continuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerrick Danzhol

avatar

Messages : 190
Date d'inscription : 03/07/2014
Age : 83
Localisation : Là où mon coeur me porte

MessageSujet: Re: Un accueil chaleureux    Jeu 2 Oct - 18:11

Ouai ouai ouai....Pas de doute aux vues de la posture qu'elle prenait qu'elle était bien une guerrière. Elle avait cette "noblesse " qu'ont les combattants confirmés. Aussi, avant même qu'elle ne parle , je sus qu'il n'y aurait pas d'autre issue qu'un combat. Jamais elle ne se rendrait , ce qui me fit faire une grimace. Je n'avais nullement l'intention de la tuer, ni même de l'estropier. Et pourtant, je ne voyais pas d'autre issue. Plus moyen de faire marche arrière. Et de toute façon je n'en avais nullement l'intention. J'écoutais ses paroles qui ne firent que comfirmer ce que je savais déjà.

"Vous m'en voyez peiné...Vous avez une jolie voix et j'aurai bien aimé résoudre ce conflit calmement.Mais vous et moi savons que ce ne sera pas possible, n'est ce pas??Et puisque vous êtes payée pour tuer des gens et bien soit. Mais je ne vais pas vous faciliter la tâche.Nous allons donc voi..."

Je n'eu pas le temps de finir ma phrase qu'elle se ruait vers moi. Pas trés malin comme technique. A moins qu'elle ne soit si sure d'elle...Les premiers coups se mirent à pleuvoir. Elle était rapide et souple mais je l'étais tout autant. Aussi je parais sans peine , la titillant même à mon tour pour mieux l'évaluer. Nul doute qu'elle me testait également. Pour l'instant nous ne faisions que s'échanger des politesse. Le combat n'allait surement pas tarder à se durcir. Tient!!Que vous disez votre serviteur. Beau coup sauf que je le connaissais parfaitement. Une parade haute suivie d'un coup de tail...Vache!! La garce!! Elle venais de changer de main. Je venais de me faire avoir comme un bleu. Tout se déroula alors en une fraction de seconde pendant laquelle je vis défiler ma vie. J'avais péché par orgueil et j'allais finir couper en deux. Et savez vous à quoi je pensais?? Aux lèvres douces de ma Lexi que je ne connaitrais jamais. Mais pas question de partir tout seul. Si mon épée était hors de portée mon couteau lui !! Je le saisis de ma main gauche et portais un coup destiné à lui ouvrir le ventre.Son coup porta juste avant le mien, ce qui la sauva d'ailleurs. Je venais de sentir le plat de sa lame heurter mes côtes et donnais alors un vif coup de poignée pour que la lame de mon couteau revienne contre mon avant bras au lieu de lui percer le ventre. J'étais si surpris que je ne pensais même pas à contre attaquer. Je me repliais et plongeais mon regard dans le sien. Qu'est ce que cela voulais dire??Elle cherchait quoi exactement?? Et puis cette feinte...Je savais bien que je la connaissais. J'étais d'autant plus impardonnable. Ma Maitre d'armes , mercenaire également, me l'avais apprisse. Et d'autre également. Ainsi elle ne voulait pas me tuer. Juste me rendre incapable de combattre. Il y avait donc du bon en elle. Elle m'intriguait . Et quand quelque chose m'intrigue....Elle voulait jouer , bien jouons!!Moi aussi je pouvais faire semblant. Et j'avais l'intention de la piquer là où ça fait mal. Je me remis en position face à elle tout en simulant que mes côtes me faisaient mal.Certes elles le faisaient mais elle ne savais pas qu'étant guérisseur , je gérais parfaitement la douleur.  Je la regardais, feintant celui qui se sait prit dans un piège.

"Ainsi vous êtes droitière. Pas trés loyal tout ça."

J'attaquais à mon tour, de façon qui pouvait paraître maladroite mais qui visait simplement à l'amener exactement là où je voulais. M'ayant rapproché suffisament petit à petit, je portais alors ma feinte. Je fis semblant de trébucher , partis en avant tout en portant un coup visant à l'éviscérer. Elle rentra aussitôt son ventre tout en pointant ses fesses en arrière et c'est là que je passais à l'action. Je bloquais net ma lame , qui au lieu de faire un grand arc de cercle s'arrêta au niveau de son flanc, fis glisser mon pied sur son coté et d'un formidable coup de rein pivotais à 180 degrés pour me retrouver juste derrière ses si jolies fesses que je bottais du plat de ma lame tel un batteur de base ball. Je ne frappais pas trés fort mais juste de quoi lui faire chauffer ses admirables fesses.

"Home run!!!"

M'écrais je en la voyant propulsée vers l'avant. Je pouffais de rire avant de prendre la pause tel un chevalier appuyé sur son épée.J'amorçais un sourire.

"Vous n'êtes pas la seule à savoir faire semblant. Et vous n'êtes pas un assassin dans l'âme sinon vous m'auriez tué au premier coup. Je connais ces mêthodes de combat. Ma maitre d'armes me les a enseigné.D'ailleurs, en y pensant bien, vous êtes aussi bavarde qu'elle. Je dirai donc que vous êtes une ...Comment disait elle??? Une chasseuse. C'est ce qu'elle était avant de devenir une mercenaire puis mon maitre d'armes. En êtes vous une aussi?? Etait ce lui le criminel??"

J'espèrais qu'elle me dirais oui. Cela changerait totalement la teneur du combat. Pas question pour autant d'arrêter mais plus question de la tuer. Un bon combat tout simplement.Pour le reste....Et bien nous verrions bien.  



J
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Eden

avatar

Messages : 150
Date d'inscription : 07/09/2014

MessageSujet: Re: Un accueil chaleureux    Lun 20 Oct - 18:29

« Une jolie voix »… Manquait plus que ça… un beau parleur. Ce genre de type qui sortait des phrases pseudo-romantique à toutes les filles ou les gentlemen du dimanche qui sous prétexte qu’on est une fille vous sortes leurs tirades débiles lui tapaient sur le système. Lors de son attaque la jeune femme aperçue le couteau de ce Kerrick, qu’il stoppa en se rendant compte qu’elle n’allait pas le tuer. Il est vrai que la technique du changement de main était en général faite pour porter un coup fatal. Mais étant limitée par sa condition angélique, Alice avait appris à tourner son sabre quand ce n’étais pas pour ces cibles. Soudain la façon dont il se battait changea, ses mouvements étaient maladroits et inutiles. Et il finit par trébucher, la jeune femme dut se contorsionner pour éviter qu’il ne l’éventre de sa lame. Puis elle n’eut pas le temps de comprendre ce qui se passait qu’il exécuta une pirouette, passa derrière elle et lui donna un coup du plat de la lame sur les fesses. Le coup ne fut pas très douloureux la déséquilibra fortement. Si bien qu’il lui fallut quelques pas pour reprendre son équilibre, et entre temps son sabre avait bien entaillé sa cuisse. Lamentable, se faire avoir comme une bleue par un coup aussi stupides et se blesser sois même. Il rit. Alice non. Un violent vertige troubla sa vue. Et voilà que maintenant son corps refusait de suivre le rythme… Le rire de Kerrick lui rappela le rire de celui qui avait brisé son enfance. De la même manière, il ne la prenait pas au sérieux. La colère monta en elle. Sa condition féminine et angélique ne signifiait pas qu’elle était faible ! Plus jamais elle laisserait quelqu’un douter d’elle. D’un geste imperceptible elle fit glisser un couteau qui était dans sa manche. Puis la chasseuse se retourna vivement et lança le projectile en direction du bras de son adversaire. Tant pis pour lui, elle serait sérieuse à présent.

"Vous n'êtes pas la seule à savoir faire semblant. Et vous n'êtes pas un assassin dans l'âme sinon vous m'auriez tué au premier coup. Je connais ces mêthodes de combat. Ma maitre d'armes me les a enseigné.D'ailleurs, en y pensant bien, vous êtes aussi bavarde qu'elle. Je dirai donc que vous êtes une ...Comment disait elle??? Une chasseuse. C'est ce qu'elle était avant de devenir une mercenaire puis mon maitre d'armes. En êtes vous une aussi?? Etait ce lui le criminel??"

Il était appuyé sur son épée de façon nonchalante. Alors comme ça sous prétexte qu’elle ne voulait pas le tuer il pensait que c’était un jeu ?! Sa phrase fini de l’énerver. Il avait un sens de la justice bien bancal ! L’ange se jeta sur son adversaire, portant une série de coups rapides et puissants cette fois fait pour blesser. Sa vision se brouillait à intervalles réguliers, de plus en plus fréquemment. Mais la colère et la douleur qui irradiait sa cuisse là où elle était blessée lui permettaient de garder les idées claires. La hunter porta un coup plus puissant et profita que son adversaire soit occupé à la parer pour, d’un jeu de jambe habille, lui crocheter le pieds pour le faire tomber. Le jeune homme à terre elle lui saut dessus et posa sa lame sur la gorge de son ennemi.

- Alors pour toi tuer est un acte acceptable voire louable si notre victime est elle-même un criminel ? Tu as une justice bien bancale.

Même si son écharpe couvrait toujours son visage, Alice eu un sourire amer qui se refléta dans ses yeux.

- Pour moi les hunters sont des assassins et ne valent probablement pas mieux que ceux qu’ils tuent. Mais si ça peut te rassurer, cet homme…

Elle eut un geste vague vers le corps plus loin.

- … enfin ce vampire… avait enlevé et assassiné pas mal d’enfants tant son esprit était tordu. Mais ne te méprend pas, je n’ai jamais prétendu être quelqu’un de bien.

Un nouveau vertige, de moindre importance se fit ressentir. Mais cette fois il fût accompagné d’une douce chaleur qui lui parcourut tout le dos. Les yeux bleus violets s’ouvrirent d’horreur. La jeune femme se figea avant de se relever et de reculer de plusieurs pas, libérant ainsi Kerrick.
L’ange ne connaissait que trop bien cette sensation qui était un signe avant-coureur du déploiement de ses ailes. Elle ne comprenait pas, certes elle était en colère mais pas assez pour que le flux émotionnel provoque le déploiement. De plus elle n’avait jamais commandé cela car les traumatismes multiples de son enfance l’en empêchaient. Ses yeux se posèrent sur sa jambe. Le tissu sombre l’était encore plus au niveau de sa cuisse, là où sa lame était entrée en contact avec sa chair. La réponse s’imposa, c’était un concours de circonstances. La fatigue cumulée, la douleur et la perte de sang, la colère, tout ce qui faisait que son corps arrivait à sa limite provoquait ce qui pouvait lui permettre de fuir.

Or fuir était inacceptable mais dévoiler sa faiblesse l’était encore plus. Et la jeune femme savait bien dans quel état elle était après que ses ailes aient fait leur apparition. Elle rengaina son sabre. Cette fois un picotement lui parcouru le dos, deuxième signe. Alice releva les yeux, déterminée, et s’élança. Elle courait droit devant elle et dépassa son adversaire. Arrivée au bord du toit elle ne ralentis pas et pris appuis pour sauter. Bras écartés, son corps bascula en avant dans un magnifique saut de l’ange. Assez éloignée de la façade, son corps se plaça à la verticale, tête en bas. Ses bras furent ramenés, croisés contre sa poitrine. Le picotement se localisa entre ses omoplates et se fit plus intense. Ce fût comme si son dos à cet endroit précis était transpercé de milles aiguilles. Une plainte s’échappa de ses lèvres et deux grandes ailes blanches se déployèrent dans son dos. Sa chute ralentis et elle se posa sans bruit sur le sol, un genou à terre. Les ailes, d’un blanc immaculé donnaient un aspect irréel à la scène. En effet sous la lueur de la lune leur blancheur était encore plus flagrante. On aurait dit que l’ange était entouré d’un halo à cause de ses ailes.

Mais la jeune femme luttait contre ses démons. Apercevoir ses ailes et les sentir dans son dos éveillait les souvenirs de son passé avec une violence qui lui tordait l’estomac. Devant ses yeux elle revoyait le regard vitreux de son père couvert de sang, sa mère qui s’écroulait sans vie, sa meilleure amie qui rendait son dernier souffle dans ses bras. Et ce rire, ce rire infâme, combiné à des remarques mauvaises, ce monstre qui avait brisé sa vie. Alice se mit à trembler, à genoux elle fixait ses mains perdue dans ses souvenirs, son impuissance la clouait sur place. Un bruit la sortie de sa torpeur. Les pas de son adversaire qui était descendu dans la rue. Pour se ressaisir l’ange appuya fortement sur sa plaie, la douleur lui éclaircit l’esprit. Elle se redressa, sa posture était toujours fière, ses ailes magnifique formait un halo autour d’elle, ses cheveux bruns tombaient sur ses épaules, tranchant sur le blanc de ses ailes. Mais une chose avait changé, son écharpe ne couvrait plus son visage, ce dernier était beau, même si on y lisait la souffrance qui la rongeait depuis trop longtemps. Un sourire amer étirait ses lèvres, elle faisait face à celui contre qui elle venait de se battre. La hunter n’avait plus envie de se battre, son corps n’en pouvait plus et son estomac était noué par l’angoisse de ses souvenirs remontés à la surface. Pourtant elle savait bien qu’elle ne se débarrasserait pas de ce justicier du dimanche, il était trop curieux, et maintenant qu’il avait connaissance de sa vraie nature il ne lui ficherait probablement pas la paix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerrick Danzhol

avatar

Messages : 190
Date d'inscription : 03/07/2014
Age : 83
Localisation : Là où mon coeur me porte

MessageSujet: Re: Un accueil chaleureux    Jeu 6 Nov - 18:12

Non mais je vous jure....Cette hunter n'avait aucun sens de l'humour.Si elle croyait pouvoir me piquer sans que je le rende la pareille, elle allait être déçue. Waou...Pire que ça!!! Visiblement elle nous faisait une petite crise là. La preuve!! Ce couteau qui filait à toute allure vers mon bras que j'interceptais de mon autre bras, minimisant l'impact grace aux bracelets de cuir que je portais toujours en combat. Enfin...quand je dis minimiser, pas assez à mon gout. Celui ci tranchant comme un razoir pénétra le cuir et je sentis trés nettement la pointe déchirer ma chair. C'était malin ça. Tout ça pour une banalle plaisanterie.J'allais lui dire le fond de ma pensée et ouvrit même la bouche pour le faire sauf que je n'en eu jamais le temps. Elle me chargea une deuxième fois et cette fois avec visiblement l'intention de me blesser. J'avoue que là votre serviteur n'y comprenait plus trop rien et se grattait sérieusement la tête quant à l'attitude à tenir. C'est même surement à cause de cela que je ne vis pas cette deuxième feinte et me retrouvais le cul par terre ou plutôt sur les tuiles. Et ça ne faisait que commencer.

Elle me sauta dessus telle une tigresse, bloquant de son corps le mien. La situation aurait pu être des plus plaisante si je n'avais senti une lame s'appuyer sur ma gorge. Etait ce mon heure?? Je ne voulais y croire et me forcer à redresser ma tête juste assez pour que mes yeux défient les siens de le faire. Un filet carmin couvrit sa lame mais je ne bougeais pas d'un poil.C'est alors qu'elle se décida à m'expliquer. Je l'écoutais avant de lui dire mon opinion.

"Tu as une bien piêtre opinion de toi. Pourtant c'est quelqu'un de fier et de droit que je vois. Tu n'es pas un assassin. Tu n'es pas comme eux. Tu aurais pu me tuer , l'a tu fais?? Je suis encore en vie. J'ai tué deux hommes il n'y a pas si longtemps de cela pour sauver ma vie. J'ai pris la leur contre la mienne. Cela fait il de moi un assassin?? Dans ce cas tue moi!! Celui qui juge et condamne est il lui aussi un assassin?? Car c'est bien sur ordres que tu agis.De plus cette.....Chose était morte depuis bien longtemps. Tu n'a fait qu'éradiquer cette vermine qui était surement tout sauf humaine.Tu as également sauvé la vie de nombreux autres enfants.Et c'était un combat loyal, je pense. Lui n'aurait pas hésiter une seconde à t'éliminer. Tu as fait, ce qui est à mes yeux , juste ."

C'est  aprés la fin de ma tirade que je sentis beaucoup trop fortement l'odeur cuivrée si particulière du sang. Avais je levé un peu trop ma tête ?? Ma blessure était elle plus importante que je ne le pensais?? Que nenni. Je le sentirai. Alors quoi?? Il n'y avait ici qu'elle et moi. C'était donc que... C'est là que je vis la tache grandissante sur la jambe de son pantalon. Merde....Pourtant j'étais sur de mon coup.J'avais vraiment besoin d'entrainement. J'en devenais dangereux. Enfin , je pouvais "éliminer" mon erreur et j'allais le faire sans lui en demander la permission.

Je me tortillais un peu , histoire de dégager suffisamment ma main de son emprise et de pouvoir la poser sur sa cuisse pour la guérir. Je faillis réussir . J'étais à deux doigts de lancer mon sort de guérisson lorsqu'elle me joua les filles de l'air , courut le long du toit pour mieux sauter et prendre son envol.Et je dis bien prendre son envol car c'est ce qu'elle fit. Un parfait saut de l'ange avant que ses ailes se déplient et qu'elle se pose presque en douceur. J'en restais ...Ko!! Elle était ...Magnifique ainsi. Une de ses beautés irréelles que l'on ne croise qu'une fois dans sa vie. J'en oubliais presque la plainte qu'elle avait émise avant d'atterir au sol. La réalité me rattrapa lorsque je la vis plier le deuxième genoux et se mettre à trembler. Je n'hésitais pas l'ombre du seconde et me lançais à mon tour pour lui porter secours. Enfin me lançais....Je mis plusieurs minutes avant d'être en bas et me trouvais soudain bien "pato" comparé à elle.

Breff!! Lorsque je touchais le sol à mon tour, se fut pour la voir se relever. Bon sang qu'elle était ...Magestueuse malgré le mal que lui infligeait sa jambe. Enfin, c'est ce que je croyais car quand je découvris son visage qui ne dénotait en rien avec son corps et que son regard croisa le mien , c'est une toute autre douleur que j'y vis.Une douleur que je connaissais bien et qui venait moi aussi me hanter certaines nuits. Nous avions tous nos démons et visiblements les siens venaient de la rattraper. Il fallait que je réagisse et vite. La perte importante de sang plus ces souvenirs, elle risquait l'état de choc. Mais accepterait elle mon aide?? Elle était fière , je devais donc me montrer humble.Je posais un genou au sol devant elle sans pour autant la quitter des yeux.

"Je ne me battrais pas contre un ange. De plus tu es bléssée et c'est surement de ma faute. Je suis guérisseur. Laisse moi réparer mon erreur. Tu ne peux pas continuer ainsi, tu va te vider de ton sang. Et je ne veux pas avoir ta mort sur ma concience."

Je ne lui laissais pas vraiment le temps de décider et coupais rapidement la patte du pantalon avant d'y poser doucement mes mains.Le picotement habituel se fit sentir juste avant la douce chaleur qui du l'envahir. J'usais uniquement de ma magie pour arrêter le saignement avant de refermer la plaie et de faire disparaître ce qui aurait du être une vilaine cicatrice. Pas question que je prenne sur moi sa blessure. Elle l'aurait immédiatement vu et n'aurait surement jamais accepté.Je me relevais à mon tour , évitant de montrer mes jambes flajolantes sous la dépense d'énergie que je venais d'avoir.

"Tu as besoin de repos. Ta blessure est peut être guèrie , il n'empêche qu'elle a besoin de répit et pas qu'elle d'ailleurs. As tu un endroit pour te reposer?? Si oui, laisse moi t'y conduire. Sinon, j'ai un petit chez moi qui pourrait te servir le temps de ...Ce n'est pas un palace mais tu y trouvera de quoi te reposer et te nourrir. Je te laisserai les clés et ne t'importunerai nullement. Je veux juste t'aider."

Bien sur je n'allais pas lui dire que je veillerai sur elle depuis l'arbre le plus proche qui me servait de lit. Mais j'étais inquiet pour elle. Bizarre, je ne la connaissais pas plus que cela pourtant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Eden

avatar

Messages : 150
Date d'inscription : 07/09/2014

MessageSujet: Re: Un accueil chaleureux    Lun 10 Nov - 22:24

L’ange observa le jeune homme approcher. Le discours qu’il avait tenu un peu plus tôt était logique finalement, un peu utopiste mais logique. Il s’approcha et posa un genoux à terre, elle ouvrit de gros yeux ronds, il faisait quoi là ? Il s’agenouillait parce qu’elle avait des ailes ? Il faisait ça devant les volatiles en tout genre aussi ou c’est un privilège réservé aux anges ? Si oui c’est stupide. Il prit la parole, c’était donc bien sa nature angélique qui le poussait à l’aider. Elle failli lui répliquer un « je n’ai pas besoin de ta pitié » bien cinglant mais s’abstint, elle était trop lasse pour être désagréable. Alice eu même un rire franc quand il parla d’avoir sa mort sur la conscience.

- Si tu savais le nombre de morts que j’ai sur la conscience… Et Rassure toi, je ne mourrais pas comme ça, j’ai pas grand-chose d’un ange, mais l’immortalité si. Même toi tu tiens un discours qui ressemble plus au discours type des anges que moi.

En temps normal la jeune femme aurait refusé son aide, mais pour une fois elle ravala sa fierté. Elle observa attentivement le jeune homme qui coupa la jambe de son pantalon, elle pensa qu’il allait faire un garrot ou je ne sais quoi pour stopper l’hémorragie, mais non. Il se contenta de poser ses mains sur sa peau. Etrange… Une drôle de sensation l’envahis, puis une douce chaleur remplaça la douleur. Sa plaie avait disparu ! Les yeux bleus violets s’arrondirent et dévisagèrent celui qui était en face. Un détail attira leur attention, il avait des oreilles pointues.

- Toi t’es pas humain…

Gênée par ce qu’elle allait dire elle détourna les yeux.

- Merci de m’avoir soigné.

Décidément l’épuisement la radoucissait ! Un frisson la parcourut, de froid cette fois, avec une jambe de pantalon en moins elle n’avait franchement pas chaud. Tournant la tête vers ses ailes, l’ange les effleura du bout des doigts, c’était la chose la plus douce qu’elle connaisse. Un sourire nostalgique se dessina  sur son visage, elle se revoyait enfant, les déployant dès qu’elle pouvait, elles étaient jadis sa fierté. A présent elles  étaient le symbole de sa faiblesse. Doucement les grandes ailes se replièrent dans le dos de l’ange, leurs pointes se croisaient légèrement. Même si de cette manière elles prenaient moins de place, on ne pouvait pas les louper, elles étaient immenses, presque aussi hautes que la jeune femme. Leurs pointes lui arrivaient vers le creux du genou, et le haut dépassait au-dessus de ses épaules.
Si la douleur était partie et ses démons moins violents, son état n’était toujours pas des meilleurs. Un vertige se fit à nouveau ressentir. Sa vue se troubla, elle fronça les sourcils en se mordillant la lèvre. Alice fit quelques pas pour s’appuyer à un mur, elle était plus stable. Après un soupir elle répondit à Kerrick, qui décidément était quelqu’un de bien. Elle l’avait mal jugé, mais il était trop gentil ça risquait de lui jouer des tours.

- T’es généreux comme ça de nature ou tu culpabilise juste d’avoir croisé le fer avec une ange ? Quand je te disais que ton comportement est plus « angélique » que le miens, l’altruisme semble inné chez toi.

La jeune femme regarda autour d’elle, rien ne lui était familier.

- Avant toute chose, où sommes-nous ? Je courrais après le vampire et on a traversé un étrange portail et… on a atterri ici…

Un nouveau vertige lui troubla la vue, mais appuyé contre le mur ça allait. Par contre elle ne se sentait pas trop de traverser toute la ville pour se « reposer ». Enfin disons qu’elle pourrait, mais pas sans montrer l’étendue de sa fatigue. Et la chasseuse se trouvait déjà bien assez faible alors pas question d’en montrer davantage ! Mais d’un autre côté, sans ce type elle serait livrée à elle-même dans ces rues inconnues… Et on n’est jamais à l’abri d’une mauvaise rencontre. Cet homme l’avait soigné, Alice avait donc déjà une dette envers lui, c’était dérageant mais un peu plus un peu moins… Un nouveau soupir se fit entendre.

- Ça m’ennuie vraiment d’en rajouter sur la dette que j’ai déjà envers toi… Mais je crois que je n’ai pas trente-six solutions… Je vais accepter ton offre car comme je te l’ai dit, je ne connais rien de cet endroit. Mais rassure toi, je n’abuserais pas longtemps de ta gentillesse. Et je tiens à préserver le peu d’amour propre qu’il me reste, il est donc hors de question que tu me laisse ton chez toi. Un fauteuil est plus que suffisant pour que je dorme.

La jeune femme repoussa doucement le mur et avança vers son interlocuteur, puis s’arrêta. Ses pas étaient mal assurés mais elle n’en laissait rien paraitre. Il fallait préserver le peu de dignité qui lui restait. Elle se redressa et fixa les yeux ambre devant elle avec un air sérieux.

- Je n’aime pas devoir aux autres. Mais j’honore toujours mes dettes, question de principe. Donc le jour où tu auras besoin, je paierais ma dette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerrick Danzhol

avatar

Messages : 190
Date d'inscription : 03/07/2014
Age : 83
Localisation : Là où mon coeur me porte

MessageSujet: Re: Un accueil chaleureux    Lun 24 Nov - 11:45

Je l'écoutais tout en l'observant. J'eus un petit sourire quant à ses propos. Ralala.....Cette fierté!!!Elle était à deux doigts de tomber dans les vaps et faisait comme çi de rien n'était. Je savais maintenant pourquoi je l'avais spontanéement aider. Elle lui ressemblait. Pas physiquement certes, vu que ma maîtresse d'armes était rousse avec de beaux yeux vert, mais pour le reste. Je secouais la tête de droite à gauche quand je l'entendis me parler de dettes. Dommage qu'ils ne peuvent se rencontrer. Je suis sur que cela aurait été......Trés interressant. Je m'imaginais bien la scéne tout en pouffant de rire. Enfin....La priorité était de s'occuper d'elle sans froisser son orgueuil . Je devais pourvoir y arriver. J'y étais bien arrivé avec Murmure.Je ramassais mon manteau sur lequel les petites taches de sang avaient déjà coaguler et m'approchais d'elle. Pourvu qu'elle ne me lache pas maintenant. Nous avions un petit bout de chemin à faire avant de rejoindre ma cache et vu l'état de mes jambes j'espérais ne pas devoir la porter. Je passais sur son coté et déposais mon manteau trés doucement sur ses épaules.

"Je suis désolé mais je n'ai rien d'autre sous la main pour le moment. Et tu ne dois pas prendre froid. Tu te sens d'attaque?? Nous avons un petit bout de chemin à faire.Si tu sens que tes jambes te lâchent ou que tu vacilles, n'hésite pas à t'appuyer contre moi. Et crois moi, il n'y a aucun déshonneur à cela. On y va??"

Je lui fis un petit signe de la main , l'invitant à me suivre. Je me tenais pas bien loin d'elle prêt à la rattrapper au cas où.Maintenant il fallait que je la tienne éveillée pour pourvoir lui donner un remède une fois mon antre rejoint. Ensuite elle pourrait dormir. Lui parler.

"Tu sais, tu lui ressemble beaucoup finalement. Pas d'apparence, mais tu as cette même rage au fond de toi et cette fierté que l'on peut voir briller dans tes yeux. Peu être est ce pour cela que je t'aide si spontanéement.Je ne suis pas si généreux que tu le pense. Certes, Mon don de guérisson me pousse souvent à aider les autres mais crois moi quand je te dis que je ne le ferai pas pour tout le monde. Je n'aurai surement pas soigner la créature que tu as tué . Et si tu veux tout savoir, ce .....Don de soi c'est mon père sorcier qui me l'a inculqué. Mes oreilles pointues sont un don de ma mère ."

Je pouffais de rire en voyant son expression de surprise.

"Et oui je sais que cela semble bien impropable , un sorcier et une elfe, mais je t'assure que c'est la vérité. Tu en as la preuve devant tes yeux. Et donc, comme tu l'as si bien remarqué, oui je ne suis pas humain. Enfin, si humain veut encore dire quelque chose ici. Nous sommes sur Edora. Et tu te rendra trés vite compte que tu n'es pas la seule immortelle sur cette planète, bien que tu sois le premier ange que je vois. Mais il est vrai également que je ne suis pas depuis trés longtemps ici. J'ai moi aussi "emprunté" un portail. Mais c'était après un démon que je courrais , et pas pour le soigner!!"

Bon, visiblement elle tenait le coup même si ses pas n'étaient pas plus assurés que cela. Nous marchions lentement mais surement.

"Et laisse moi te rappeler que bien que nous soyons "immortels", nous saignons comme tout le monde et qu'en cas de décapitation, adieu l'immortalité. Bien que je me demande parfois si ce n'est pas plutôt une malédiction qu'une bénédiction. Mais breff. Mes opinions n'engagent que moi. Ce que je voulais te dire, c'est qu'il faut prendre soins de toi. J'ai perdu trop de patients qui se croyaient à l'abri de tout . Personne n'est à l'abri d'une infection ou autres. Et tu va avoir besoin de toutes tes forces. Ici comme ailleurs il y a des créatures qui ont besoin d'être "héradiquées" pour le bien de tout le monde.J'ai peur que tu ais encore bien du pain sur la planche. "

Nous avancions d'un pas plus serein. Cela semblait fonctionné. Nous devrions arrivé à mon antre sans trop de problème. J'avais moi même hate d'y être. Un petit somme ne me ferait surement aucun mal.

"Ah!!! Un autre point!! TU NE ME DOIT ABSOLUMENT RIEN!!! Mets toi ça bien dans ta tête. Ne me parles pas de dettes où c'est ma fierté à moi que tu risque de mettre en colère. Et là tu comprendra que je suis loin d'être le "Bisounour" que tu semble croire. Tu verra même demain matin que je tiens beucoup plus de l'ours grognon. Et dis toi bien que je ne fais pas cela parce que je culpabilise d'avoir "croisé le fer" avec un ange. D'ailleurs, sache pour ta gouverne, que je compte bien recommencer. Enfin, quand tu sera en état bien sur. Vois tu, grace à tes....Soins, je me suis rendu compte que je m'étais passablement "encrouté". Bon, soixantes années seul à poursuivre ce démon de mes de...m'ont pas aidé. Je n'ai pas eu l'occasion bien souvent de croiser le fer avec quiconque. Il n'empêche que Murmure m'aurait tanner le cuir pour mettre fait avoir si facilement par tes feintes. Je compte donc y remédier au plus vite . Et tu es Ma solution au problème. La prochaine fois, je ne te ferai pas de cadeaux. Et j'espère bien que tu enfera de même. Voilà donc une autre bonne raison pour que tu guérisse au plus vite. "

J'espèrais qu'aprés toutes ses raisons, elle laisserait sa fierté de coté pour me laisser la soigner. J'avais sauvé bien des fois Murmure malgré sa fierté et il était hors de question que je la perde , elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Eden

avatar

Messages : 150
Date d'inscription : 07/09/2014

MessageSujet: Re: Un accueil chaleureux    Sam 3 Jan - 17:15

Kerrick lui passa son manteau sur les épaules, la jeune femme l’observa en haussant un sourcil, elle n’était pas franchement habituée à ce genre d’attentions. Elle écouta sa tirade comme quoi elle pouvait s’appuyer sur lui, elle lui emboita le pas en haussant les épaules.

- J’en ai vu d’autres t’en fais pas.

Son pas était moins assuré qu’à l’accoutumée mais elle se tenait droite et avançait en silence. Son guide ne semblait pas trop en forme non plus. La jeune femme écouta son discours sur elle puis sur ses origines. Un demi-elfe ? En effet ses oreilles étaient pointues, mais c’était la première fois qu’elle croisé un représentant elfique. Il faut dire que mis à part les humains, les anges et les vampires, Alice avait côtoyé peu de créatures différentes, même si elle en avait entendu parler. Elle dût afficher un air surpris car il pouffa avant de reprendre. Il lui révéla enfin le nom du lieu où elle avait atterri. Edora… La jeune femme haussa les épaules.

- Oh tu sais, un semi elfe et sorcier, c’est pas beaucoup plus improbable qu’un ange élevé par les humains qui se met à chasser le vampire. Edora hein ? Ici ou ailleurs…

Son ton était las, la fatigue physique se recroisait avec la fatigue morale. Elle écouta le couplet sur l’immortalité. Son regard se porta vers le ciel, songeur, tous ceux qu’elle avait aimés s’y trouvaient.

- Pour ma part l’immortalité est une malédiction, une punition… On nous a offert une éternité de solitude, quel beau cadeau !

L’ange se radoucis un peu et se tourna vers celui qui l’aidait gentiment.

- Je sais bien que l’immortalité a ses limites, de pars mon activité surtout. Mais heureusement, je me vois mal continuer comme ça encore un siècle ou deux. Mais rassure toi, je ne vends pas ma vie au rabais pour autant, et je doute que cette blessure à la jambe ai pût avoir raison de moi. Je suis assez coriace.

La chasseuse jeta un œil à son sabre. Il ne l’avait pas quitté depuis des dizaines d’années.

- Du travail ? Tant mieux à part tuer ces buveurs de sang j’ai jamais rien fait d’autre… Au moins je serais pas dépaysé.

A son ton il était difficile de savoir si sa phrase était ironique ou sérieuse, probablement les deux. C’était la vérité mais l’ironie du sort… En observant son guide la jeune femme devina qu’ils seraient bientôt arrivés, ses traits se détendaient, il semblait soulagé, sa maison devait donc être proche. Décidément ce Kerrick était un vrai  moulin à paroles ! Mais ses précisions sur les bisounours lui arrachèrent une esquisse de sourire.

- Je n’irais pas jusqu’à te comparer à un bisounours… Mais je vois que tu es quelqu’un de bien.

La suite fini de dessiner un sourire en coin sur les lèvres d’Alice.

- Je ne connais pas ton niveau, mais tu t’es fait avoir comme un bleu.  Au début je pensais que tu n’osais juste pas t’en prendre à une femme. J’en ai croisé des gens comme ça… Mais ne t’en fais pas, tu restes un bon adversaire. T’as pas dû avoir une enfance joyeuse, sinon tu ne te battrais pas comme ça. La vie m’a appris que les meilleurs combattants sont ceux qui ont de vraies motivations, et bien souvent c’est la perte de gens qu’on aime.

L’ange se stoppa, perdue dans ses réflexions, puis elle releva les yeux vers l’hybride. Les yeux bleus-violets se plongèrent dans ceux de son interlocuteur avec un air sérieux.

- Ce démon dont tu parles, c’est lui qui a causé ta peine n’est-ce pas ? Toi aussi tu cours après ta vengeance… Un conseil, laisse tomber !

Un vertige la poussa à s’adosser à un mur proche, mais son regard était droit et son visage sérieux.

- Oublis tant que tu le peux, trouve toi quelqu’un à aimer et vis normalement. Avant que ce désir de vengeance ne te bouffe jusqu’à la moelle.

Alice regarda le ciel, il devait la prendre pour une démente, elle ne le connaissait pas, avait fait mine de vouloir le tuer et maintenant le conseillait sur la manière dont il devrait vivre. Mais elle pensait sincèrement ce qu’elle disait, il était quelqu’un de bien et elle lui souhaitait de ne pas faire les mêmes erreurs qu’elle. Pour rendre ce genre de paroles plus véridiques un exemple est souvent judicieux.

- Regarde-moi, un siècle que je chasse en vain. Ce n’est qu’une question de temps avant qu’on ne vienne m’arracher les ailes. On m’a pris tout le reste. La vengeance ne m’a rien apporté. Un cœur immortel ne meurt pas, il se dessèche jusqu’à en arriver à ne plus rien ressentir. Toi t’as encore l’air sain d’esprit, alors si j’ai un conseil à te donner, laisse ce démon là où il est, et vit.

Après un soupir elle se remit en route. Du grand n’importe quoi ce soir. Un combat inutile, l’apparition de ses ailes, une conversation sans queue ni tête, ah et un nouveau monde. Vivement que cette journée se termine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un accueil chaleureux    

Revenir en haut Aller en bas
 
Un accueil chaleureux
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BONJOUR A TOUS ! merci pour votre chaleureux accueil!
» Photo d'accueil
» Préposé à l'accueil chez Carrefour
» l'accueil de l'autre, en soi
» [MOBILEFUN.FR] Test d'une station d'accueil : le Desk Genie sur Génération mobiles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La renaissance d'une planète :: Hors Rôle Play :: Allez HOP POUBELLE-
Sauter vers: