La renaissance d'une planète

Edora, une planète qui sert de refuge pour les êtres surnaturels, détruite par une guerre et qui renaît aujourd'hui de ses cendres...
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Guérisseur.......Or not???

Aller en bas 
AuteurMessage
Kerrick Danzhol

avatar

Messages : 190
Date d'inscription : 03/07/2014
Age : 83
Localisation : Là où mon coeur me porte

MessageSujet: Guérisseur.......Or not???   Lun 25 Aoû - 17:10

Et bien...C'était pas trop tôt!! Aprés trois patés de maisons ,deux giratoires et une longue ligne droite ainsi que l'aide d'une charmante vieille dame, je le trouvais enfin. Je garais ma Spider II sur le parking, enlevais mon casque et regardais enfin le batiment. Je ne pus m'empêcher d'émettre un sifflement d'admiration. Pour un hopital, s'en était un. La batisse était des plus imposante et le tout sur plusieurs niveaux. J'osais à peine imaginer le nombre de personnes qui devaient y travailler. Une vraie ruche...Je faillis reculer à cette pensée. Ce n'était pas vraiment pour me plaire. Je n'aimais pas du tout être entouré d'un tas de monde. Je préférais nettement soigner les gens chez eux mais bon. J'étais bien décider à rendre service. J'avais des dons de guérisseur et mon devoir m'imposait d'en faire profiter un maximum de personne.
Les paroles de la vieille dame me revinrent à l'esprit alors que j'arrivais sur le seuil.
"Vous ne pourrez pas le manquer!!"

Oh combien elle avait raison. Il m'avait suffi de lever les yeux pour voir la grande enseigne rouge sang avec dessus , clignotant en blanc, HOPITAL.
Pire qu'un super marché. D'ailleurs la suite....Les portes s'ouvrirent automatiquement devant moi avec un petit message du style:
*Bienvenue à l'hopital d'Edora.*
Cela me laissa un peu perplexe. Enfin....Je fis donc iruption dans un hall qui devait bien faire au moins trois fois la taille de l'appartement de Lexi. Un immense bureau semi ovale y tronait . Je m'en approchais, y posais mon casque avant de m'adresser à une jeune femme occupée à lire un de ces magazines "people".

"Désolé de vous déranger mais je voudrais voir le directeur de cet établissement."

La ...Secrétaire ne releva même pas la tête de son magazine pour me répondre d'une voix monocorde.

"Premier couloir, troisième bureau sur la gauche. "

Je lui fis un petit merci de la tête avant de me diriger vres le dit couloir.
Premier couloir...Ouai...Mais à partir de la gauche ou de la droite???
Je soupirais de dépit en me voyant errer un certain temps dans ce labyrinthe. J'étais pas sorti de l'auberge...Ou plutôt de l'hopital. Et je n'avais aucune envie d'aller revoir la *charmante* secrétaire. Une idée me passa alors à l'esprit que j'adoptais immédiatement. Je cherchais la direction des urgences et m'y ruais. Quoi de mieux pour voir ce qui m'attendais ici !!Un autre couloir, deux portes battantes et j'arrivais pile poil dans la salle d'attente , ma foi, pas trop bombée.
Je repèrais immédiatement un homme sur le coté dans un brancart qui se tordait de douleurs au ventre. Je frottais mes mains et allait le voir. Je soulevais sa chemise et l'oscultais , soulageant au passage sa douleur.
*Péritonite*
Je pris la feuille de soins et y marquais: A opérer d'urgence, Péritonite.
Je choppais une infirmière qui me regarda bizarre avant de ce décider à prendre en charge le malade. J'eue un petit sourire en le voyant s'en aller pour le bloc. J'étais dans mon élément là. Je me retournais et dit un : "Suivant" presque en pouffant de rire. Je soignais ainsi cinq à six bobos, vidant la salle d'attente en moins d'un quart d'heure. Je soufflais. Diable, je manquais d'entrainement . Je me dirigeais vers ce qui devais être une machine à café lorsque j'entendis des pleurs. Ceux d'une enfant visiblement. Et il n'y avait rien de pire pour moi que les pleurs d'un enfant. Pour moi, ils étaient des êtres innocents qui ne devaient pas souffrir. Je me guidais au son de ses plaintes et trouvais la salle dans laquelle j'entrais sans plus de formalités. Oula!!!!
Une gamine regardait sa maman , effrayait par l'aiguille que préparait l'infirmière qui s'apprêtait à lui recoudre l'arcade sourcillière. J'arrivais à temps. Je pris des mains de l'infirmière l'aiguille et la déposait sur la table sous les yeux médusés de cette dernière. Retrouvant ses esprits , elle m'interrogea du regard avant de me demander qui j'étais. J'affichais un petit sourire mystérieux avant de lui répondre que j'étais un magicien, que j'allais m'occuper de la petite et qu'elle pouvait disposer, ce qu'elle fit d'ailleurs.Ce que je ne savais pas c'est qu'elle était parti téléphoner à qui de droit.Mais j'étais déjà tout occupé avec ma charmante petite patiente. La rassurer était la première étape.

"Eh bien jolie demoiselle...Que vous est il donc arrivé??"

La petite fille me regarda perplexe avant de se mettre soudain à m'expliquer qu'elle avait couru après son chat et glissé dans l'escalier. Qu'elle s'était cognée contre la rembarde et s'était fait mal au petit doigt. Effectivement, elle ne s'était pas loupée!!Une arcade ouverte et le dit petit doigt cassé. Ca , ça allait me faire plus mal. Mais pas questions qu'elle souffre. Je m'approchais d'elle et lui murmurais à l'oreille.

"Ce n'est pas bien grave. Je suis magicien et je vais faire disparaître tout ça. Tu n'aura plus mal. Tu va juste ressentir un léger picotement,une douce chaleur puis pouff!! Plus rien. Guérie!!Tu me laisse faire?? "

La petite hésita un moment avant de me faire un "oui" timide de la tête. Je lui fis un large sourire rassurant et me mis au travail. Je passais ma main trés légérement sur son arcade en soufflant trés doucement dessus. Le souffle bien sur ne servait à rien mais renforçait l'image du magicien.
Et hop!!L'arcade se referma soigneusement et je transférais la cicatrice sur la mienne d'arcade. D'ici deux jours il n'y paraîtrait plus. Le petit doigt s'avéra un peu plus compliqué. Je pris en totalité la blessure et alors que ma main glissais le long de son petit doigt, celui de ma main gauche prenait une drole de courbure.Je m'efforçais de ne pas grimacer.Je pris alors la pause d'un magicien ayant fini son tour et attendant les applaudissements de son public.

"Et voilà!! C'est terminé!! Tu....n'as pas eu trop mal??"

La gamine me regarda incrédule avant de faire bouger son petit doigt et de tater délicatement son front. Puis elle me fit un large sourire avant de se jeter dans mes bras pour déposer un énorme bisous sur ma joue. J'en rougis jusqu'au bout de mes oreilles.

"T'es un vrai magicien!!Tu es trés gentil!!J'ai plus mal du tout!!"

Je m'apprêtais à lui expliquer que c'était normal lorsqu'elle tira sur ma manche et me murmura à l'oreille.

" La madame derrière toi va avoir besoin de toi. Elle a du bleu sur les joues. Elle doit s'être fait mal aussi."

Je me retournais pour mieux voir la dame en question et fis un léger sursaut avant de pouffer de rire. Il avait des clowns dans cet hopital??
C'est alors que je remarquais la blouse blanche et ses deux mains sur ses hanches. Ola!! Pas bon signe!! Et elle était là depuis quand?? Tout occupé à soigner, je ne l'avais pas entendu entrer.Et bien j'allais le rencontrer ce directeur. Un point positif, je ne serai pas obligé de le chercher. Ou plutôt de La chercher.


Dernière édition par Kerrick Danzhol le Lun 25 Aoû - 18:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justice A. Screw

avatar

Messages : 211
Date d'inscription : 30/04/2014

Feuille de personnage
Métier: Médecin en chef
Relations:

MessageSujet: Re: Guérisseur.......Or not???   Mer 3 Sep - 12:50

Le directeur de l'hôpital, contrairement à ce que beaucoup de gens peuvent penser, je ne suis pas la directrice de l'hôpital d'Edora, non, même si généralement et c'est moi et moi seule qui dirige tout le bâtiment par le simple fait que je suis médecin en chef. Tout contrôler me plaid, mais le directeur de l'entreprise lui et quasi intouchable, que très peu de personne on pu le voir. Il n'aime pas, aussi étrange que ça puisse paraître, être vu ou contacter. Il refuse même de voir des inconnues, c'est un sorte d'agoraphobe aigu et étrange qui rend son existante quasi invisible. J'ai pu le rencontrer qu'une seule fois, et cette rencontre avait été très bref, il m'avait juste confié la responsabilité de gérer l'hôpital et les embauche.  

En bref, quand on demande le directeur, ce n'est pas la direction de son bureau qu'on donne mais le mien. Mais manque de chance aujourd'hui une fois de plus à vrais dire je suis débordée. Il y avait bon nombre de blessé grave causé par un elfe masqué dont j'ai demandé à John de mener enquête sur lui afin que le nombres de victimes cesses de grandir sur Edora. C'est pour cette raison que je ne remarque que très tard grâce à une infirmière ce qui se trame pendant que j'organise les médecins disponible pour soigner les patients.

Un inconnu, c'est permis de jouer les héros guérisseurs sur plusieurs patients sans l'autorisation de personne en simple touriste. Aucune hygiène, aucune précaution, aucune demande d'autorisation. Appréciant plus l'ordre et la vigilance je deviens folle de rage lorsque j'apprends les fait par téléphone. Non mais pour qui il se prend celui la? C'est un vrais danger public! Il ne reste plus qu'à espérer que tout ce soit pour le moment bien passé et que personne ne fera d'allergie, et surtout qu'il n'ai pas une race nuisible à une autre. Parce que ça présence seul peu mettre le chao si par exemple c'est un ange qui s'enferme dans une même pièce qu'un démon. Ou encore un sorcier et un thériantrope.

D'un pas rapide, colérique, agacé. Je me dirige donc droit vers le lieu ou le fauteur de trouble se trouve, ce permettant carrément de virer une infirmière pour faire le travail à la place. Le mec qui ce  prends pour un roi, un chef, un membre d'employeur de l'hôpital, il peut être sur d'une chose, vu comment je suis en colère il va passer un mauvais quart d'heure. J'ai perdue tellement de temps à envoyé les infirmières disponible pour récupérer les patient qu'il a soit disant soigné.

Une fois sur place, les bras croisé la colère bien présente sur mon visage accompagné de l'infirmière hybride démon sorcière Megumi, j'ignore totalement la ''blague'' de la petite fille.

« Megumi emmène la petite vers un médecin pour vérifié qu'elle n'ai pas de séquelle ou de crise d'allergie malencontreusement donné par cet imbécile. »

Je tire mon attention sur l'imbécile en question. Par ma télépathie je lui envoir en pleine figure un plateau en métal vide et le frappe trois fois et prend enfin la parole laissant flotter dans les airs le plateau prêt à frapper de nouveau si nécessaire. Contrarier et ressentant une colère bien présente, les pics sortent de mon corps, sur le dos et sur mes mains, ce qui à pour don de m'agacer encore plus.

«De quel droit tu t'es permis de soigner les patients sans même demander mon accord imbécile fini! »

J'inspire un grand coup d'un sifflement menaçant et continue.

«Tout les patients où tu t'es permis de les soigner peuvent maintenant être en dangers! Toi même tu l'es peut-être maintenant! On ne soigne pas des patients sans rien connaître d'eux et sans avoir fait vérifier sa capacité par un spécialiste! Un patient pouvait mourir en faisant une mauvaise réaction à vos soins! Idiot! Inconscient! Débile! Vous n'avez même pas la tenue approprié pour combler le tout! »

Je saisie d'une mains sûr évitant de le transpercer avec mon pic noir son oreille et le tire de force vers moi ignorant ses dires et l'emmène à mon bureau sans demander quelconque accord et l'y jette comme un vulgaire pantin une fois arrivé. Je ferme la porte derrière moi par ma télékinésie.

« Assis toi et ne pose pas de question. Je vais t'examiner pour constater l'ampleur de tes dégâts sur toi et les autres. »

_________________


Dernière édition par Justice A. Screw le Mar 30 Sep - 21:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerrick Danzhol

avatar

Messages : 190
Date d'inscription : 03/07/2014
Age : 83
Localisation : Là où mon coeur me porte

MessageSujet: Re: Guérisseur.......Or not???   Ven 5 Sep - 7:52

Et bien mes cadets,et bien mes petits frères, ça commence bien!!Je ne m'attendais pas à des quelconques remerciements mais là....J'en suis "scié"!!Par mes Aieuls, qu'est ce que votre serviteur ramasse....Moi qui la croyait "légèrement agacé", c'est une vraie furie que j'ai devant moi. Une vraie de vraie, je vous l'assure.Visiblement elle n'a pas apprécié que je prenne quelques initiatives. La preuve!!!Alors que je m'apprêtte à lui répliquer vertement que je sais ce que je fais,je n'ai pas le temps d'ouvrir la bouche que les cloches résonnent dans ma tête par trois fois.
*Boum!!Boum!!Boum, crack!*
Je porte ma main à mon front pour constaté que sur le dernier coup, le plateau a ripé sur la plus grosse des pierres de mon diadème ,la fissurant tout en m'entaillant au passage. Là ça commence à faire beaucoup pour votre serviteur qui commence à bouillir intérieurement. Son accord pour soigner des malades...Mais bien sur!!Qu'elle aille dire cela au petit gars avec une péritonite. Il serait mort dans la salle des urgences si je n'avais pris les choses en main.Oh!!!Voilà maintenant que mademoiselle frise l'hystérie et se transforme en porc épic tout en me sermonnant sur les inters actions possible de mes soins.Et puis quoi encore. Traite moi de blaireau aussi!!Une tenue adéquate???Là c'est le comble. J'en pleure de rire!!Ouai sauf que , je n'ai même pas le temps d'en profiter qu'elle m'attrappe comme un garnement et me flanque dans son bureau. Et bien voilà. On y est finalement. Maintenant on va pouvoir l'avoir cette explication. Et inutile de vous dire que votre serviteur l'est aussi "Agacé"!! Non mais, j'vous jure...Je me campe direct dans son fauteuil et lui lance un regard du genre: t'as fini??A moi maintenant!!

"BONJOUR mademoiselle. Puisque vous êtes décidé à mettre les points sur les i et les barres sur les t, allons y gaiement tous en choeur.
Primo, je ne sais pas comment vous ont éduqué vos parents mais moi ils m'ont appris la politesse. Je me présente donc, si vous me le permettez, et avant qu'il ne vous prenne l'envie de m'envoyer un stylo entre les deux yeux ou autre chose. Je m'appelle Kerrick Danzhol. Je suis guérisseur de par mon père sorcier et mage de part ma mère elfe. Et SI c'est possible.La preuve!!"


Je découvre mes oreilles pointues jusqu'ici cachées sous mes cheveux tout en me montrant.

"Et je vous interdit de penser que mon père avait asservi ma mère.Ils s'aimaient d'un amour pur et grand. Quand à moi, j'étais juste venu vous proposer mon aide. Je n'avais nullement l'intention de vous voler votre "jouet". Je ne suis pas là pour prendre votre place et n'ai nullement l'intention de réclamer un quelconque salaire. Je fais cela parce que la nature m'a donné ce don et que je me dois d'en faire profiter un maximum de personnes.Même si cela m'en coute à moi."

Je m'efforçais de respirer profondément. Pas question de lui laisser transparaître ma colère. Je m'efforçais même de lui sourire.

"Secondo,et à mes yeux , le point le plus important, JE NE VOUS PERMETS PAS DE METTRE MES COMPETENCES EN DOUTE!!!Je soigne depuis l'âge de mes dix ans et j'en aurai cent vingt sept trés bientôt. Je n'ai jamais failli.Et le peu que j'ai perdu de patients étaient des incurables, ce qui ne m'a pas empêché d'alléger leurs souffrances ceci dit en passant. Je m'adapte trés rapidement.Et sachez que, l'idiot, l'inconcient, le débile, l'imbécile fini que je suis, n'a jamais , oh grand jamais, mit la vie de ses patients en danger ni leur a refilé une quelconque allergie ou autre patologie, puisque je le sentirai immédiatement et l'éliminerai aussi vite. Et même si malgré tout cela survenait, je saurai immédiatement la soigner. D'ailleurs, entre nous et c'est bien connu, c'est souvent dans les hopitaux que les patients chopent des microbes autres que ceux contre lesquels ils venaient se faire soigner. Et si il suffisait d'une tenue "adéquate" pour sauver des vies, vous seriez actuellement au chomage. Si vous saviez le nombre de personnes que j'ai soigné dans des endroits insalubres, je crois que vos "pics" pousseraient bien d'un bon mètre.Maintenant , voyons le bon coté, si vous vous retrouvez au chomage, vous pourrez toujours vous reconvertir dans une bijouterie où vous ferez assurément merveille pour y percer des oreilles. Par ailleurs, je crains que vous ne deviez en changer de tenue. Celle ci ne doit plus l'être "adéquate". Maintenant, vous êtes plutôt jolie à regarder et je ne crois pas que vos patients masculins se plaignent d'en voir un peu plus de votre anatomie. A vous de voir. "

Bon, ça s'était dit!!Restait plus qu'une ou deux bricoles à lui mettre sous la dent puis je pourrai remonter sur ma Spider et filer plein gaz retrouver ma Lexi.

"Tertio et enfin, vous pourrez toujours faire examiner les patients que j'ai soigné , vous constaterez que j'ai raison. De plus, si j'avais perdu mon temps à chercher votre bureau pour y avoir ou pas votre accord, le monsieur à la péritonite ne serait plus de ce monde. Je pensais aussi qu'une petite démonstration serait bien plus efficace qu'un long discours ennuyeux. Visiblement je m'étais trompé. Quant à MON corps, c'est à moi et à moi seul de décider jusqu'où je veux aller pour soigner un patient. Je ne suis pas fou et ne me mets en danger que si c'est strictement nécéssaire. Pour les enfants c'est différent. Je prends en général les blessures toutes entières. J'estime qu'ils n'ont pas à souffrir, même s'il m'en coute un petit doigt cassé et une belle cicatrice sur l'arcade comme c'est le cas pour la gamine. Le petit doigt prendra plus de temps alors que la cicatrice aura disparue demain ou aprés demain. Pour la douleur, j'encaisse trés bien. J'ai l'habitude et des années d'entrainement. Par contre, je ne vous remercierai pas pour le mal de crane et l'entaille sur le front que j'ai grace à vos soins.Mais cela aussi passera SANS votre aide. Sur ce et si vous le permettez , je ne vous ennuyerai pas plus longtemps!"

Je me levais et me dirigeais vers la porte. Qu'elle essaye donc de me toucher. Une petite pression sur un point bien connu et hop, mademoiselle se reveillerait demain matin en se demandant ce qu'il lui était arrivé. Je posais ma main sur mon front. Bizarre!!Je saignais encore. Pas normal ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justice A. Screw

avatar

Messages : 211
Date d'inscription : 30/04/2014

Feuille de personnage
Métier: Médecin en chef
Relations:

MessageSujet: Re: Guérisseur.......Or not???   Mer 1 Oct - 20:44

Comme tout idiot qu'il se doit, monsieur n'apprécie pas ma réaction, d'un côté qui aurait aimé se prendre un plateau en pleine figure pour ensuite de faire tiré les oreilles jusqu'à un bureau mh? Mais voilà, s'il y a bien une chose que je ne supporte pas apart les morts, c'est bien le désordre et la prise de risque et c'est exactement ce qu'il vient de faire. C'est pour cette raison que j'ignore ses dires commençant à l'examiner pendant qu'il extasie son mécontentement dans le vent. Je regarde d'ailleurs un peu plus précisément la pierre qui s'est brisé, bon sang cette pierre est vraiment fragile pour céder comme ça... En plus je ne peux même pas l'enlever moi même, seul un sorcier de haut niveau le pourrait. Je devrais avoir ça à l'hôpital. Je soupire d'agacement au monologue barbant que me fait part l'hybride et fait carrément semblant de l'écouter histoire de gagner un maximum de temps.

Pourquoi gagner du temps pour la passer avec quelqu'un qui me tape sur les nerfs dites-vous? Parce que je me dois de soigner tout les habitant d'Edora comme il se doit. Je lève les yeux au ciel quand il se permet de hausser le ton. Bon sang la en se moment même il me donne juste envie de l'assommer. Sincèrement. C'est seulement lorsqu'il se dirige vers la porte que je soupire et verrouille la porte grâce à ma télépathie. Comme ça il ne pourra pas sortir sans mon autorisation, comme s'il pouvait faire absolument tout ce que bon lui semble sous seul prétexte que monsieur a le don que guérison sans être médecin, ce qui pour moi est dangereux.

« C'est bon le gros bébé à fini son caca nerveux? »

Je fait bougé la chaise grâce à la télépathie le fait artérite derrière lui cognant ses genoux pour l'obligé à s'assoir et le dirige vers moi pour qu'il retourne à sa place. Je sors une machine que je met sur son cristal et suite à un bip le pose au sommet de son crane.

« Bon pour le cristal va falloir allé voir un sorcier pour arrangé le résultat de ma crise de nerfs. »

Bien entendue me pics sont entré de nouveau dans mon corps au même moment et c'est seulement à se moment la que j'enlève ma blouse pour m'en mettre une neuve par télépathie. Je déteste quand mes pics ressortent... ça bousille mes vêtements... Et blouse aussi. Je pianote l'apareille que j'ai posé sur sa tête et analyse son état en analysant les ordres donné par son cerveaux, en fait cette apareille repère les douleurs que donne le cerveau, ce qui facilite beaucoup plus les premiers diagnostique parce qu'on avait aussi l'intensité de la douleur a une échelle de 1 à 10. Une douleur au petit doigt a été signalé, je fronce les sourcils et regarde le petit doigt en question. Je prends sa main sans lui demandé son avis et soupir d'exaspération comprenant le système de guérison qu'il a envers les patients. C'est encore plus dangereux que je ne le pensais. Prendre la blessure à la place de l'autre et un système de guérison la plus dangereuse que je connaisse. Ce prendre la blessure de l'autre, et si cette petite avait une maladie? Il aurait finit comment? Mort comme un idiot, pas pour rien que je me méfie autant! Je saisie le doigt endolorie et décide de le soigner rapidement, à bon entendeur, je n'aurais pas effectué les même soins à la petite fille. Mais à montrer ses poils sur son torse il est temps de ma prouver qu'il est digne de se prendre pour un ours.

« Ça va faire mal. »

Suite à ses mots je redresse son doigt en un seul coup, laissant entendre des craquements sinistre, mais qui on malgré tout soigné l'hybride au cristal. Une fois le doigt replacé le prend une seringue avec un liquide gris devant et immobilise sa main.

« Bouge pas. »

Je plante la seringue jusqu'a ce que je touche doucement l'os et y verse le liquide qui ''soude'' les fractures et recouvrant et lorsque l'os sera guérie le liquide sera en quelque sorte dissous. Une de mes meilleurs création crée pendant la guerre d'Edora. Je finalise enfin les soins extérieur en apliquand brièvement une paumade sur l'arcade qui sera cicatrisé dans environ 30 minutes, petite comme elle est cette plaid...

« Plus qu'a espérer que tu ne t'es pas choquer une malade à force de trifouiller les patients l'air de rien. »

Toujours d'un ton agacé je prend mon portable et appel un ami sorcier qui lui aussi est dans les soins.

« Seamus j'ai besoin de toi, j'ai un... disons patient à mon bureau il a un cristal protecteur sur son front qui est cassé mais le fermoir est ensorcelé, et si tu veux mon vis ce n'est pas pour rien, j'aurais besoin que tu viennes pour réparer se cristal en le laissant sur son front. »

J'écoute les dires de mon collègue et ajoute avant de raccrocher.

« Mh. À de suite. »

Et je regarde de haut l'hybride d'un air méprisable et lui tourne le dos pour m'assoir a mon bureau laissant la porte fermé à double tour.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerrick Danzhol

avatar

Messages : 190
Date d'inscription : 03/07/2014
Age : 83
Localisation : Là où mon coeur me porte

MessageSujet: Re: Guérisseur.......Or not???   Lun 27 Oct - 15:40

Oh mais...C'est quoi ce cliquetis que j'entends ? Ne me dîtes pas que ...Et merde, c'est bien ce que je pensais. L'hystérique vient de vérrouiller la porte. Là elle dépasse les bornes. Je crois fortement qu'elle ne va pas tarder à faire un somme. Hein?? Gros bébé?? Caca nerveux??? Mais je rêve!! C'est carrément du foutage de gueule!!C'est l'hopital qui se moque de la charité!! Je vais te lui en donner moi des gros bébé !! C'est qui qui m'a pété un boulon mais grave pour une pécadille!!Là je suis pas loin de peter un cable à mon tour. Et alors que je m'apprêtte à me retourner , histoire de lui faire comprendre de quel bois je me chauffe, je sens quelque chose me cogner derrière mes genoux . Voilà que votre serviteur se retrouve assis et hop....Je me retrouve devant la folle dingo qui ne trouve rien mieux que de me poser une guirlande électrique sur mon diadéme puis sur ma tête. Le tout ,bien sur, sans me demander ma permission.J'vous jure...

Ah ben voilà qu'elle admet enfin que c'est elle qui a commencé. Pas trop tôt. Un sorcier pour arranger mon cristal??Paroles, ses fusibles ont fondu ou quoi??Jamais je ne laisserai un sorcier que je ne connais ni d'éve ni d'adam toucher au seul souvenir qu'il me reste de ma mère. Et puis encore!!Il est temps que je quitte cet asile de fou. Pas prête de me revoir la petite. Je me lève bien décidé à quitter la pièce sauf que.....Elle me fait quoi encore?? Elle va pas se déshabiller devant moi?? Je rougis jusqu'à la pointe de mes oreilles alors que sa blouse a totalement disparu. Ses pics aussi d'ailleurs. Et là.....Quand je vous disais que son anatomie....Waou ...Heureusement une nouvelle blouse réapparait presque aussi vite. Je le regretterai presque...Bon voilà qu'elle remet ça avec son "casque" lumineux.Maintenant elle m'attrappe ma main et examine mon petit doigt cassé. Tout ça pour ça??Ben mes aieux!!Je comprends mieux pourquoi la salle d'attente était pleine. On dirait qu'elle est bien décidé à me le remettre en place. Ses paroles m'interppellent quelques parts. Je prends un air totalement décontracté et alors que mon doigt craque sinistrement sous l'effet de son "bon soin" je lui adresse un sourire ironique.

"Vous avez presque réussi à me faire peur.Je vous l'ai dit je suis gérisseur et donc la douleur....Mais que de temps perdu!! Si vous me l'aviez demandé, je vous aurez dit où j'avais mal.Pas besoin de ce truc multicolore. Enfin , pas pour moi. "

Mais voilà que non contente , elle continue sur sa lancée. Elle me pique et m'injecte je ne sais quel produit. Et elle qui me parlait encore il y a quelques secondes des possibles inter actions entre mes patients et moi!! Et si j'étais allergique à son bidule?? Bien tient, quand on parle du loup, voilà qu'elle me refait le chapitre avec ses maladies.Je lui dis ou pas??? Je lève mon doigt comme un éléve bien discipliné avec sa maitresse avant de me mettre à table. Je dégage mes oreilles et lui désigne .

"Euh....M'dame....C'est pas que je vous prends pour une idiote mais voyez vous, je suis un ELFE. Et , il se trouve que, les elfes sont protégés contre toutes les maladies. Je crois donc que je peux m'en aller sans problèm..."

Je me tais et la regarde. Qu'est ce qu'elle me ratouille là?? Un cristal protecteur et un fermoir ensorcelé?? Mais elle est vraiment givrée!! Ce n'est qu'un bijou que ma mère m'a placé sur le front lors de ....Lors de quoi d'ailleurs?? Et c'est quand que je l'ai enlevé pour la dernière fois?? A vrai dire je crois bien ne l'avoir jamais enlevé.Mais elle me met un doute affreux là!!! Est ce qu'elle se fou de moi ou...??? Oh....Je n'aime pas du tout ce petit air que je ne connais que trop bien pour l'avoir déjà supporté par des gens qui se croyaient mieux que tout le monde. Je la planterai bien là mais ma curiosité vient de se réveiller et comme toujours, dans ces moments là, c'est elle qui l'emporte. Mais pas question pour autant de me laisser traiter de la sorte. Et contre toutes attentes, je me lève et me plante devant elle avant de plonger mon regard dans le sien.

"Je suis désolé si j'ai "bousculé" vos petites habitudes et vous prie de m'excuser. Ceci dit, si c'était à refaire, je ferai exactement la même chose, ne serait ce que pour vous voir sans votre blouse. Maintenant , pourquoi chercher à me soigner si vous me méprisez autant. Je peux trés bien m'en sortir seul. Et ne me dîtes pas que vous vous devez de soigner tout le monde, ce serait à mes yeux de l'hypocrisie. Je peux comprendre votre réaction mais j'espère quand même que vous vous douter bien que j'ai des " notions " d'anatomie. Je connais le fonctionnement des reins , du coeur et bien d'autres organes. Je peux soigner une hémorragie interne sans même ouvrir. Et pourtant je n'ai pas de beaux diplomes ni de doctorat de médecine. J'entre tout simplement en résonnance avec mon patient et je sais alors ce qui cloche. C'est aussi simple que ça. Ma magie et mes connaissances font le reste. "

Je posais ensuite mon doigt à un endroit bien précis sur son cou avant de le laisser glisser sur son bras et de prendre son poignet.

"une simple petite pression à ces deux endroits et vous rejoignez Morphée sur le champs. Je ne vous mentirai pas en vous disant que l'idée m'en a démangé bien que je ne sache pas si votre téléphatie fonctionne ou pas lorsque vous dormez. Et ne croyez pas qu'une simple porte me retiendrait bien longtemps.Je peux être bien plus têtu encore. Mais vous venez de titiller ma curiosité et donc de toucher mon point faible. Je vais rester et attendre votre "Seamus".Je crois que lui et moi avons à nous parler. "

Je retournais tranquillement sur la chaise avant de croiser mes pieds et de me mettre à siffloter. Voilà qui s'avérait être prometteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justice A. Screw

avatar

Messages : 211
Date d'inscription : 30/04/2014

Feuille de personnage
Métier: Médecin en chef
Relations:

MessageSujet: Re: Guérisseur.......Or not???   Lun 1 Déc - 20:16

Pour moi la situation s’empire au fur et à mesure des paroles du bienfaiteur. Je bénie le simple fait de l’avoir diagnostiqué sans rien lui demander, bizarrement la de suite moins je l’entendais parler mieux je me portais et sans même poser de question il papote. Donc imaginez-vous si j’en aurais posé ? Ce serait un vrai fiasco ! Étant déjà de mauvais poil de base cette situation avait pour don de m’agacé un peu trop vite. Une fois le diagnostic fini ignorant toujours l’hybride j’appelle donc mon collègue mais une chose m’intrigue, cet homme n’a pas l’air d’être au courant de ce que je viens de constater à propos de son bijoux de front. Mais le plus surprenant encore c’est que mon appel et ma constatation qui ne lui était de base pas communiqué à lui en personne a l’air de le calmer. Ça sent gros les révélations dite moi… Première fois que ce genre de chose arrive, et je trouve ça plutôt dangereux, parce que qu’est-ce qui va lui arriver si un jour sur un coup de tête il décide d’enlever se bijou hein ? Pour moi en tout cas je suis curieuse de savoir pourquoi ce bijou la ne doit pas être enlevé.

Mais j’en avais rien à faire de ces excuses et justification répété, et sa réflexion d’avoir aimé de m’avoir vu dans la blouse était malheureusement pour moi une phrase habituel qui sort de la bouche de beaucoup de personne malgré le fait que je sois avec John. La seule chose que j’écoute attentivement ces ses ses connaissances et ça manière de soigner les gens. Mais très vite je soupire d’exaspération lorsqu’il prétend savoir les point vitaux pour disons endormir une personne. C’est dommage parce que c’est ce même point pour toute la créature humanoïde, SAUF la mienne. Bien tenté le playboy mais pour cette fois c’est moi qui gagne. Mais je le laisse parler décidant d’expliquer son ignorance que par la suite.

Le regardant s’assoir a sa chaise je décide donc de prendre la peine de l’instruire un peu et de lui expliquer certaine chose je m’approche de lui prend sa main et la remet sur mon coup au même endroit que tout à l’heure et lui dit calmement après avoir appuyé sur ce point qui ne m’endors pas comme il l’avait prévu.

« Pas de chance playbloy, mais je suis une Erian, et les Erians ne sont pas constituer de la même manière que les autre créature humanoïdes. »

Je souris doucement.

« Histoire de vous donner une idée… J’ai trois cœurs… Un au lombaire qui ressemble au vautre et deux autre sur ma joue, ce qui explique ses deux marques bleue protecteur et très solide ils protègent deux petit cœur qui alimente continuellement mon cerveau qui possède disons une capacité plus grande que les être humain. Je n’ai qu’un poumon qui ressemble un peu a … Mh à rien de commun et il se trouve au milieu de monde ventre. »

Je m’écarte de lui et croise les bras et le fixe droit dans les yeux de mes yeux verrons et en vient à ses capacités.

« J’ai plutôt tendance à être un peu, voir beaucoup paranoïaque, mais dans ce genre de métier, je ne possède pas non plus de diplôme, il le faut être méfiante, surtout quand on en est plus où moins la gérante. Et je vous assure que si vous seriez venu à mon bureau pour me faire part de vos capacité AVANT de vous occuper des patients ça se serai passé autrement et j’aurais accepté avec joie votre aide. »

On toque à la porte, je déverrouille la porte et laisse entré Seamus un homme plutôt grand aux cheveux noir mi-long vêtu tout de noir mais aussi étrange que ça puisse paraitre, il avait les yeux entièrement noir les ongles naturellement noir il fait un signe me fait un signe de tête en guise de salutation et se dirige vers Kerrick lui tendant la main.

« Bonsoir… Seamus Eizen, mi-thériantrope corbeau mi-sorcier… Justice m’a demandé de venir pour examiner votre bijou… Vous permettez ? »

A ce Seamus… Il est d’un calme et d’une patience… C’est seulement après l’approbation que l’hybride touche le bijou et utilise son pouvoir faisais apparaitre des tatouages sur son corps jusqu’à son coup et reste concentré sur ce bijou. Celui lui prit quelque seconde. Il recule d’un pas et pose sa main sur son menton comme intrigué.

« C’est un mélange de deux pouvoirs… Ceux d’un sorcier et d’un elfe… Un sort très complexe… J’ai du mal à savoir de quoi il s’agit exactement mais ça ressemble à un seau… »

[pardon pour le retard, si quelque chose te gêne dans ma réponse fait moi en part]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Guérisseur.......Or not???   

Revenir en haut Aller en bas
 
Guérisseur.......Or not???
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Malpertuis] Le chérisseur de têtes et autres pacotilles pour le club Diogène(1871-1877) de Jérôme Sorre et Stéphane Mouret
» Jésus guérisseur
» Médicomage et Guérisseur
» Arnaqueur par ebay ! J'ai failli me faire avoir!
» Trop beau pour être vrai?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La renaissance d'une planète :: Hors Rôle Play :: Allez HOP POUBELLE-
Sauter vers: